Le Quotidien des enjeux du développement durable !

jeudi 21 septembre 2017

Les vélos du Neobuild Innovation Center, quand le sport devient productif
facebook twitter linkedin scoopit

Les vélos du Neobuild Innovation Center, quand le sport devient productif
Énergie

Publié le jeudi 1er juin 2017 à 04:00

facebook twitter/ linkedin scoopit

Et si vous pouviez perdre des calories, tout en gagnant de l’énergie ? C’est possible grâce aux vélos à production d’électricité ! Ces machines transforment l’énergie dépensée par les sportifs en énergie réelle.

Ces vélos innovants de la marque SportsArt fonctionnent sur un principe très simple, celui de la dynamo. Lors du pédalage, une dynamo est entraînée à l’intérieur de la machine de sport et, par effet de rotation lors du pédalage, produit un courant électrique. Le concept en soi n’est pas nouveau, puisque depuis longtemps, les vélos équipés d’une dynamo permettent aux lumières installées sur ces derniers de briller. Le concept a juste été transposé aux vélos d’intérieur qui n’ont pas vraiment besoin de lampes. Cette idée géniale met désormais l’électricité gratuite à la portée de tous en faisant pénétrer ces vélos-générateurs dans l’habitat individuel. Les machines sont reliées chacune à un boîtier (voir figure 1) permettant de transformer l’énergie produite en énergie utile. Il est possible lorsque l’on possède plusieurs machines, de les relier en série jusqu’à un boîtier central. Chaque circuit peut compter jusqu’à 10 appareils de sport.

Cette production électrique peut être utilisée de plusieurs façons :

  • En la réinjectant dans le réseau électrique,
  • En l’utilisant directement dans le bâtiment de manière locale (pour les luminaires, les appareils multimédia, etc.),
  • En la stockant dans une batterie afin d’utiliser cette énergie lorsque cela est nécessaire.

Dans l’état actuel d’installation dans le Neobuild Innovation Living Lab, l’électricité produite par les utilisateurs est réinjectée dans le réseau du bâtiment, elle alimente indirectement par compensation tous les appareils consommant de l’énergie au moment de l’utilisation des vélos. Pour réaliser cette compensation d’énergie, l’alimentation du boîtier central des appareils est reliée au réseau du tableau électrique smart (Schneider Electric) qui alimente tous les bureaux de l’étage. Nous avons également installé un compteur d’énergie destiné uniquement à la production des vélos afin de pouvoir contrôler la production réelle des sportifs. Grâce à cette installation réalisée par l’entreprise A+P Kieffer Omnitec, l’armoire électrique est donc alimentée par le réseau « standard » et par les vélos.

Lorsque le système de 10 machines tourne à plein régime, la production peut atteindre jusqu’à 2 000 Wh ! Ce qui correspond en moyenne à 40 heures de fonctionnement d’un ordinateur portable, 6 heures pour une machine à laver ou encore 3 heures pour un réfrigérateur.

Le Neobuild Innovation Living Lab dispose de 3 machines de ce type reliées en série. Pour notre production d’énergie, nous sommes bien loin des 200 Wh par machine ! En effet, nous avons constaté que les plus sportifs des utilisateurs pouvaient produire jusqu’à 65 Wh/h, soit une production d’un peu plus de 1 Wh/minute. La production moyenne par mois dans le smart building est de 300 Wh, pour une utilisation moyenne de 30 minutes par personne. Cette production équivaudrait à l’utilisation d’un ordinateur portable pendant 6 heures ou permettrait d’éclairer un bureau dans le bâtiment environ 2 heures. Si chaque membre du personnel du groupe CDEC utilisait les vélos pendant 1 heure par semaine, nous pourrions produire en moyenne 10,4 kWh par mois ! Cela représente le fonctionnement de la ventilation mécanique contrôlée (VMC) double flux décentralisée du bâtiment pendant 1 mois ou encore 9 jours d’éclairage pour certains bureaux du bâtiment !

Néanmoins même si la production n’est pas la plus optimale, les utilisateurs (sportifs ou non), ont la volonté et la motivation de vouloir produire de l’énergie, afin de contribuer à la réduction de la consommation électrique dans le bâtiment. L’engagement est non seulement personnel, mais leurs efforts servent également le concours énergétique « Cube2020 », qui vise à réduire la consommation énergétique de leur bâtiment.

La production électrique dépend donc de la capacité sportive de chacun ! Alors il ne vous reste plus qu’une chose à faire, mettre votre tenue de sport et venir essayer de produire un maximum d’énergie dans le Neobuild Innovation Living Lab !

Lucas Karmann

Source : NEOMAG

Consultez en ligne NEOMAG #06

© NEOMAG - Toute reproduction interdite sans autorisation préalable de l’éditeur

Publié le jeudi 1er juin 2017


Article de notre partenaire
Énergie
distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Énergie


Nos partenaires Énergie

Nos partenaires