Le Quotidien des enjeux du développement durable !

jeudi 20 juillet 2017

Ecotrel et Ecobatterien emménagent à Belval
facebook twitter linkedin scoopit

Ecotrel et Ecobatterien emménagent à Belval
Economie circulaire

Publié le mardi 16 mai 2017 à 04:00

facebook twitter/ linkedin scoopit

Le jeudi 11 mai, Ecotrel et Ecobatterien ont accueilli une centaine de personnes à l’occasion de l’inauguration de leurs nouveaux locaux à Belval.

Représentants des communes et des syndicats intercommunaux, des fédérations et des chambres professionnelles, partenaires et employés, ils étaient nombreux à avoir répondu positivement à l’invitation lancée par les asbl Ecotrel et Ecobatterien pour l’inauguration officielle de leurs tout nouveaux bureaux situés 11 boulevard du Jazz dans le quartier Square Mile à Belval.

L’implantation à Belval ne doit rien au hasard comme l’ont indiqué Romain Mullesch et Jean-Claude Theisen, respectivement président d’Ecotrel et président d’Ecobatterien, dans un discours à deux voix qui a ouvert la cérémonie. Le site a été choisi pour son potentiel à réunir la recherche, les sciences, le savoir, l’innovation, les services et les administrations, et à favoriser une certaine mixité de population. Il l’a également été pour le concept de mobilité qu’il propose et pour son excellente connexion avec les transports publics, notamment grâce à la présence d’une gare ferroviaire. Chaque employé des deux associations s’est d’ailleurs vu remettre un pass mobilité.

Quant au bâtiment lui-même, conçu par l’atelier d’architecture Metaform qui a entre-temps été sélectionné pour dessiner le pavillon luxembourgeois pour l’exposition universelle de 2020 à Dubaï, il répond aux standards les plus exigeants en matière d’efficacité énergétique et son architecture reflète parfaitement les valeurs portées par les deux associations : compétences, transparence et innovation.

L’acquisition de leurs propres bureaux va permettre aux associations de mieux maîtriser leurs coûts et de gérer leurs finances en « bon père de famille ».

Pour conclure leur intervention, les deux présidents ont mis l’accent sur l’importance de la coopération des acteurs du secteur entre eux et avec les administrations publiques étatiques et européennes, une coopération qui a permis de faire du Luxembourg un des meilleurs élèves dans le domaine du traitement et de la revalorisation des déchets et qui permettra à l’avenir d’assurer la pérennité et la compétitivité du modèle.

Jean-Claude Theisen (président d’Ecobatterien), Romain Mullesch (président d’Ecotrel) - (c) Infogreen
Jean-Claude Theisen (président d’Ecobatterien), Romain Mullesch (président d’Ecotrel) - (c) Infogreen

Bernard Mottet, directeur d’Ecotrel et Ecobatterien, a ensuite rappelé quelques chiffres-clés, notamment le fait que les associations, fondées respectivement en 2004 et 2009, regroupent 650 membres, ont un taux de pénétration du marché de plus de 90 % et enregistrent 1,5 million d’euros de contributions. Le taux de collecte des déchets d’équipements électriques et électroniques s’élève à 55 % et celui des piles et accumulateurs à 60 %, ce qui place le pays dans le peloton de tête européen.

Le directeur a également souligné que le secteur a dû faire face à de nombreuses évolutions ces dernières années, évoquant notamment l’essor des smartphones et tablettes, des écrans plasma, LCD, LED et Oled, de nouvelles sources d’éclairage, des drones ou encore des batteries au lithium pour véhicules électriques, et qu’il s’y est adapté avec succès, développant toujours des solutions pragmatiques et adaptées à chaque problématique.

La cérémonie a été également marquée par la présence de Camille Gira, secrétaire d’Etat au Développement durable et aux infrastructures, qui a félicité Ecotrel et Ecobatterien pour le chemin parcouru et a émis le souhait que ce nouveau cadre de travail soit propice à une coopération encore accrue avec ses services en favorisant la réutilisation des équipements électriques et électroniques afin de permettre au Luxembourg de continuer à se positionner comme pionnier en matière de responsabilité élargie des producteurs dans le nouveau concept d’économie circulaire.

Pour rappel, Ecotrel est l’association dans but lucratif qui endosse les obligations à charge des producteurs et importateurs d’équipements électriques et électroniques en matière de traitement des déchets, et Ecobatterien est celle qui endosse les obligations des producteurs de piles et accumulateurs.

Sur la photo : de gauche à droite, Romain Mullesch (président d’Ecotrel), Camille Gira (secrétaire d’Etat au Développement durable et aux Infrastructures), Bernard Mottet (directeur d’Ecotrel et d’Ecobatterien) et Jean-Claude Theisen (président d’Ecobatterien) - (c) Infogreen

Mélanie Trélat

Publié le mardi 16 mai 2017


Article de notre partenaire
Economie circulaire
distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Economie circulaire


Nos partenaires Economie circulaire

Nos partenaires