Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
APATEQ démarre le traitement des eaux résultant de l’extraction pétrolière en Amérique du Nord
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

APATEQ démarre le traitement des eaux résultant de l’extraction pétrolière en Amérique du Nord

Recherche & Eco-Innovation

Publié le
mercredi 20 août 2014 à 06:15

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Le spécialiste luxembourgeois du traitement des eaux et des eaux usées, APATEQ , annonce le démarrage d’un programme de 6 mois en Amérique du Nord de traitement des eaux issues de l’extraction pétrolière à l’aide de son système de séparation appelé "OilPaq" et ce sur demande et sur le site des clients. Les activités de traitement commenceront dans les champs pétrolifères et gaziers du Texas en septembre et se termineront en Alberta au printemps 2015. L’objectif de cette campagne est d’entrer sur le marché Nord Américain en proposant une solution fiable et de long terme permettant un fonctionnement aux faibles coûts opérationnels, qualités inhérentes à la technologie de traitement membranaire dont APATEQ détient le brevet.

En plus des coûts énergétiques très bas, les coûts opérationnels du système de séparation pétrole-eau d’APATEQ sont minimes

APATEQ a commencé son activité avec la conception et la production de stations de traitement des eaux usées compactes ainsi qu’avec des systèmes de traitement des eaux usées industrielles. La société étend désormais son coeur d’activités aux systèmes de séparation du pétrole de l’eau qui seront exploités dans les champs pétrolifères et gaziers en Amérique du Nord. Une première station conteneurisée de traitement des eaux issues de l’extraction pétrolière a été déployée au début de cette année chez un important client Européen. Une solution améliorée qui sera capable de traiter des eaux de production de compositions variables (provenant de puits différents) et qui produira un effluent pouvant être réutilisé pour la réinjection dans le puits de forage ou encore pour l’irrigation, est actuellement assemblée à Luxembourg. Cette unité sera envoyée en Amérique du Nord à la fin du mois.

La station pilote, qui répond aux normes de construction ATEX, traitera directement les eaux issues de l’extraction pétrolière sur site, là où se trouve le puits de forage. Les coûts inhérents au transport et au stockage des eaux sont ainsi évités et les eaux traitées peuvent être recyclées. Il s’agit d’un facteur important si l’on considère que des quantités énormes d’eau fraîche sont nécessaires à l’extraction pétrolière et gazière, tout particulièrement pour les puits de pétroles âgés qui représentent la majorité.

La technologie membranaire brevetée par APATEQ excelle dans tous les domaines de l’industrie en fournissant une solution permettant la séparation du pétrole émulsifié sans avoir recours à des additifs chimiques. Le pétrole ainsi récupéré peut être par la suite complètement traité en raffinerie. Grâce aux procédés brevetés implémentés par APATEQ, les membranes utilisées durent de nombreuses années avant d’être remplacées. En plus des coûts énergétiques très bas, les coûts opérationnels du système de séparation pétrole-eau d’APATEQ sont minimes et peuvent descendre jusqu’à $0.50 par baril, ce qui représente seulement une fraction des coûts de traitement associés aux solutions conventionnelles présentes sur le marché.

En plus de la clientèle Nord Américaine existante, le programme proposé par APATEQ est ouvert à de nouveaux participants par inscription sans aucun engagement. Toutes les personnes intéressées peuvent annoncer leur participation par mail à l’adresse producedwater@apateq.com ou par téléphone au +352 20 211 680 70. APATEQ se rendra directement sur votre site de forage afin d’y effectuer le traitement des eaux issues de l’extraction pétrolière.

Communiqué par Apateq

Publié le
mercredi 20 août 2014


Recherche & Eco-Innovation
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Recherche & Eco-Innovation


Nos partenaires Recherche & Eco-Innovation

Nos partenaires