Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
2022, 5e année la plus chaude au niveau mondial
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

2022, 5e année la plus chaude au niveau mondial

Qualité de vie

Publié le
jeudi 12 janvier 2023 à 04:30

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

2022 a été une année d’extrêmes climatiques avec de nouveaux records de température et une augmentation des concentrations de gaz à effet de serre.

On a vu que, au Luxembourg, l’année 2022 était appelée à demeurer dans les annales comme la plus chaude et la plus sèche.

Ces manifestations d’un réchauffement et dérèglement climatique mondial se vérifient clairement dans les données globales. De nouvelles données issues des « 2022 Global Climate Highlights » du Service Copernicus pour le changement climatique de l’Union européenne révèlent une nouvelle année d’extrêmes avec de nombreux records de chaleur et une augmentation continue des concentrations de gaz à effet de serre.

Selon les observations, l’été 2022 a été le plus chaud jamais enregistré en Europe et chaque mois de l’été boréal a été au moins le troisième le plus chaud au niveau mondial. Globalement, l’année 2022 a été la deuxième année la plus chaude jamais enregistrée en Europe, tandis qu’au niveau mondial, elle a été la cinquième année la plus chaude selon l’ensemble de données ERA5.

À l’échelle mondiale :

  • 2022 a été la cinquième année la plus chaude - toutefois, les quatrième à huitième années les plus chaudes sont très proches les unes des autres.
  • Les 8 dernières années ont été les 8 plus chaudes jamais enregistrées.
  • La température moyenne annuelle était supérieure de 0,3°C à la période de référence 1991-2020, ce qui équivaut à environ 1,2°C de plus que la période 1850-1900.
  • Les concentrations de dioxyde de carbone dans l’atmosphère ont augmenté d’approximativement 2.1 ppm, à un rythme similaire à celui des dernières années. Les concentrations de méthane dans l’atmosphère ont augmenté de près de 12 ppb, ce qui est supérieur à la moyenne, mais inférieur aux records des deux dernières années.
  • Les conditions météorologiques La Niña ont persisté pendant une grande partie de l’année, pour la troisième année consécutive.

/

En Europe :

  • L’Europe a connu sa deuxième année la plus chaude jamais enregistrée après 2022 mais n’a été que légèrement plus chaude que 2019, 2015 et 2014.
  • L’Europe a connu son été le plus chaud jamais enregistré.
  • L’automne a été le troisième le plus chaud jamais enregistré.
  • Des vagues de chaleur intenses et prolongées ont touché l’Europe occidentale et septentrionale.
  • La persistance de faibles niveaux de précipitations, associée à des températures élevées et à d’autres facteurs, a entraîné une sécheresse généralisée.
  • Les émissions totales d’incendies de forêt les plus élevées de l’été (juin-août) pour l’UE et le Royaume-Uni au cours des 15 dernières années. La France, l’Espagne, l’Allemagne et la Slovénie ont connu leurs plus fortes émissions estivales dues aux incendies de forêt depuis au moins 20 ans.

La rédaction d’Infogreen, avec Copernicus

Plus d’informations dans le communiqué ci-joint

Infogreen

.
Pour plus d’informations sur Copernicus : www.copernicus.eu

Publié le
jeudi 12 janvier 2023


Qualité de vie
article
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Qualité de vie


Nos partenaires Qualité de vie

Nos partenaires