11 gîtes sur les 90 km du Minett Trail

11 gîtes sur les 90 km du Minett Trail

Reportage Ordre des Architectes et des Ingénieurs-Conseils (OAI).

L’OAI et le syndicat intercommunal ProSud ont présenté le livre « Gîtes Minett Trail - concours OAI / ProSud - Découvrez le processus de création des 11 Kabaisercher ! ». L’occasion de revenir sur ce projet multidimensionnel qui promeut le patrimoine naturel, industriel et architectural de la région Sud et la rend durablement attractive.

Le point de départ de ce projet est la décision du syndicat intercommunal ProSud de poser sa candidature pour le label « Man and the Biosphere » de l’Unesco, en parallèle de l’obtention du titre de capitale européenne de la culture Esch2022. Ce programme intergouvernemental concilie sciences naturelles et sociales pour améliorer les relations entre les populations locales et leur environnement, sauvegarder les écosystèmes, qu’ils soient naturels ou gérés, ainsi que les richesses patrimoniales, tout en apportant une dynamique économique et culturelle à la région.

Un des projets phares de cette démarche est la création du Minett Trail, un sentier de randonnée de 90 km le long duquel le promeneur peut découvrir la biodiversité unique qui s’est développée sur les exploitations industrielles désaffectées du sud du pays.

Au vu de la longueur totale du sentier, la question de proposer des hébergements pour les randonneurs s’est posée. C’est ainsi qu’un concours a été lancé en 2019 pour la création de 11 hébergements insolites, un dans chacune des 11 communes du syndicat intercommunal qui forment la Minett Unesco Biosphere. La procédure est inédite : 11 maîtres d’ouvrage, 11 sites différents, 11 objets de petite envergure, mais une seule procédure cohérente, rapide et économe qui a abouti à 91 dossiers de candidatures et 33 propositions candidatures retenues (3 par site), démontrant l’engagement et la compétence des participants.

Nouvelles constructions ou fruits de la réhabilitation de structures existantes, ces hébergements insolites témoignent de l’histoire de la Minett, marquée par son passé industriel et sa multiculturalité liée à une forte immigration. Chaque gîte intègre une œuvre d’art relative à cette identité culturelle.
« Au niveau local, cette initiative pourra inspirer les maîtres d’ouvrage pour valoriser d’autres objets sur le parcours, et qui n’avaient pas été retenus dans un premier temps. Au niveau national, cette expérience réussie pourra stimuler d’autres régions pour mettre en place des actions comparables adaptées au contexte local (…). À l’échelle régionale, il importe de connecter ce sentier dans la Grande Région. L’exemple luxembourgeois pourra encourager la mise en place de projets similaires dans les pays limitrophes », a souligné l’OAI.

Le livre qui présente les lauréats est consultable dans la médiathèque du site www.oai.lu. Il peut également être retiré au siège de l’OAI.

Les projets en un coup d’œil

Lénger Schoul, Käerjeng – 03 Architecture

La réhabilitation de cette ancienne école primaire s’est fortement inspirée de la finalité première du bâtiment : l’ambiance scolaire et son caractère collectif ont été conservés. L’aménagement des espaces extérieurs avec des éléments massifs en acier autopatinable à la teinte rouille évoque le passé sidérurgique et les mines à ciel ouvert.

Wagon à Fond-de-Gras, Pétange – Teisen&Giesler Architectes

Grand centre minier, Fond-de-Gras était relié à Pétange par une ligne ferroviaire qui acheminait des millions de tonnes de minerai de fer vers les aciéries luxembourgeoises, allemandes et belges. Vestige de ce passé, un wagon fabriqué en Pologne en 1939 a été scindé en cinq parties dédiées à la nature, la convivialité, l’hygiène, le repos et la régénération (avec un sauna). Extérieurement, l’aspect originaire et les marques qui témoignent de son histoire ont été autant que possible préservés.

Maison ouvrière à Lasauvage, Differdange – Anouck Pesch Architecte

Ce gîte combine l’histoire de ce village ouvrier retracée dans les fresques murales avec un design, des matériaux et des technologies modernes. Il porte une attention particulière aux aspects écologiques et circulaires. Il s’articule autour d’un vaste espace, central et communautaire, ouvert sur les deux étages.

Gîte Bieles-Réideng, Sanem – A+T Architecture

Construit en lieu et place d’un bungalow datant des années cinquante dont il reprend la typologie, le nouveau pavillon multiplie les références à l’industrie sidérurgique à travers sa ligne de toit de style industriel, sa cheminée et le revêtement métallique de sa façade fournie par ArcelorMittal.

Pump It Up !, Esch-sur-Alzette – 2001+NJOY

Ce « vaisseau spatial » pourvu d’une coupole hémisphérique est situé dans la réserve naturelle Ellergronn. Nomade, il est monté sur une remorque en acier et aluminium, deux matériaux recyclables et réutilisables. Chaque composant mécanique est conçu pour être démontable et réutilisable, réduisant l’empreinte environnementale. L’air est utilisé comme matériau structurel et isolant, ce qui limite les déchets et crée un espace spacieux et confortable.

Waasserbaséng, Schifflange – Studio Jil Bentz+Hendrik Brinkman+Safran Architecture

Ce gîte itinérant dans un ancien bassin de rétention d’eau sera bientôt construit.

Biergemer Kabaisercher, Mondercange – Kaell Architectes

Les murs de ces cabanes préfabriquées aux Pays-Bas et montées en une journée sont constitués de 24 couches de carton recyclé moulées par une machine. Composées de modules individuels, elles sont modulables et flexibles. La construction étant très légère, aucune fondation n’a été nécessaire.

Parc Merveilleux Renert, Bettembourg - Coeba

Le bois, matériau naturel et chaleureux, domine dans la tour du château située à l’entrée du parc, qui a été réaménagée sur ses 4 étages, offrant une vue imprenable sur le site. Le gîte est un hommage à l’histoire de Renert, à laquelle il est fait de nombreuses références à l’intérieur comme à l’extérieur.

Aalen Arbed’s Büro, Kayl – Tetra Kayser Associés

La forme de l’ancienne administration de la société sidérurgique de Tétange a été préservée et respectée, tout comme ses traces d’usure. À l’intérieur, le liège et le bois créent une atmosphère intime et accueillante. Conformément aux principes de l’économie circulaire et du zéro déchet, les matériaux retirés dans le cadre de la rénovation ont été réutilisés ailleurs.

Gonner Haus, Rumelange – HSA – Heisbourg&Strotz Architectes

Les typicités régionales et historiques de ces anciens bureaux situés à côté du musée national des mines (ornement en briques, matérialité et compacité des murs en pierre naturelle, couleurs) ont été conservées et l’architecture existante a été mise en dialogue avec des éléments préfabriqués (appelés boîtes) et de nouveaux matériaux (bois, aluminium, toit végétal).

Floater, Dudelange – M3 Architectes

Les éléments eau, terre et fer sont mis en exergue dans cette construction en acier et bois qui prend place sur l’un des bassins de refroidissement de l’ancienne usine. Le projet est une proposition hybride entre sculpture et architecture. Sa forme s’inspire des parois rocheuses de la réserve naturelle de l’ancienne mine à ciel ouvert Haard-Hesselbierg-Staebierg. La façade en acier interagit avec l’eau et les utilisateurs profitent d’une vue sous-marine dans le gîte. Une grande baie vitrée offre un panorama sur le château d’eau.

Mélanie Trélat
Légende photo : De gauche à droite : Zenia Charlé, présidente de l’Office Régional du Tourisme Sud, Nancy Braun, Directeur général ESCH2022, Eric Thill, Ministre de la Culture et Ministre délégué au Tourisme, Pierre Hurt, Directeur OAI, Erny Muller, Vice-Président ProSud.

Extrait du NEOMAG#60

Plus d’informations sur neobuild.lu

© NEOMAG - Toute reproduction interdite sans autorisation préalable de l’éditeur

Article
Article
Publié le lundi 25 mars 2024
Partager sur
Avec nos partenaires
NEOMAG
OAI - Ordre des Architectes et des Ingénieurs-Conseils
Nos partenaires