Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
énergie géothermique, énergie propre, durable, Europe, Cordis, technologies, pompe à chaleur, double source, chauffage refroidissement
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Une pompe à chaleur de nouvelle génération offre un chauffage et un refroidissement plus abordables

Énergie

Publié le
jeudi 2 août 2018 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Grâce à une nouvelle pompe à chaleur géothermique, chauffer et refroidir des bâtiments de manière rentable et éconergétique devient réalité. Comment ? En exploitant les sources de chaleur de l’air ou du sol.

Une équipe internationale de chercheurs a uni ses forces pour répondre aux besoins croissants de l’Europe en matière de solutions géothermiques abordables et efficaces. Leur travail, qui a reçu le soutien de l’UE par le biais du projet GEOTeCH, vise à fournir des moyens renouvelables et rentables pour chauffer et refroidir les maisons et les petits bâtiments.

L’équipe GEOTeCH a ciblé ce marché pour une bonne raison. Selon l’Agence internationale de l’énergie, les bâtiments sont responsables de 30 % de la consommation énergétique mondiale et d’un pourcentage important des émissions de CO2. Les systèmes de chauffage, de ventilation et de climatisation, en particulier, représentent à peu près la moitié de l’énergie utilisée dans les bâtiments. De plus, le secteur étant en expansion, les consommations d’énergie réduites et l’emploi de sources d’énergies renouvelables revêtent une importance encore plus grande.

Les partenaires du projet se sont appuyés sur les progrès réalisés au niveau de la technologie des pompes à chaleur géothermiques pour développer une nouvelle pompe à chaleur à double source (DSHP) pour le chauffage, le refroidissement et la production d’eau chaude sanitaire. Un article publié dans l’« International Journal of Low-Carbon Technologies » fournit des informations sur les caractéristiques et les performances de ce système.

L’innovante DSHP tire parti des sources de chaleur de l’air ou du sol, en fonction des conditions climatiques et d’utilisation. Ce système est capable de sélectionner la source ou le dissipateur de chaleur le plus favorable (pour, respectivement, le chauffage ou le refroidissement) d’une façon lui permettant de fonctionner comme une pompe à chaleur air-eau ou eau glycolée-eau. En hiver, il peut donc fournir de l’eau chaude pour chauffer les bâtiments, en utilisant l’air ou l’eau glycolée du sol comme source de chaleur. Alternativement, en été, il utilise l’air ou l’eau glycolée comme puits de chaleur pour le refroidissement. Le dispositif assure également une production d’eau chaude sanitaire tout au long de l’année, qu’il peut générer en été en utilisant la chaleur du système perdue par condensation.

La pompe fait l’objet d’une démonstration et d’un suivi sur quatre sites en Europe, dont le partenaire britannique du projet, la De Montfort University Leicester (DMU). Cinq forages ont été réalisés à la DMU, à des endroits où il y avait suffisamment de terrain meuble pour creuser à au moins 10 m de profondeur. Des échangeurs de chaleur ont été installés dans quatre des puits de forage. Dans le cinquième puits, des capteurs de température ont été mis en place pour enregistrer des données sur les changements de température dans le sol. Des données sont également enregistrées en ce qui concerne la consommation d’énergie et les niveaux de confort sur le site de démonstration, reproduction d’un petit immeuble d’habitation.

« L’énergie géothermique, c’est l’avenir – une source d’énergie propre et durable », déclare le professeur Greenough de la DMU dans un article publié sur le site web de l’université. « Elle ne produit aucun gaz à effet de serre susceptible d’être nocif pour l’atmosphère. Nous voulons en savoir plus sur le mode de fonctionnement des pompes à chaleur pour favoriser un développement rapide de leur utilisation à travers l’Europe. Une majeure partie de la population dépend du gaz, mais les réserves de combustibles fossiles sont limitées alors que les pompes à chaleur géothermiques peuvent se servir de la chaleur quasiment inépuisable du soleil qui atteint le sol et réchauffe l’air qui nous entoure. Les gens pensent à tort que ces pompes à chaleur sont onéreuses et qu’il faut beaucoup d’espace pour les installer, mais ce n’est pas forcément le cas. »

Grâce à ses recherches, GEOTeCH (Geothermal Technology for €conomic Cooling and Heating) encourage, à l’avenir, un usage plus répandu des systèmes de chauffage et de refroidissement renouvelables.

Pour plus d’informations, veuillez consulter :
site web du projet GEOTeCH

Source CORDIS

(Photo non contractuelle)

Publié le
jeudi 2 août 2018


Énergie
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Énergie


Nos partenaires Énergie

Nos partenaires