Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
déchets, tri, économie circulaire, gestion des déchets, zéro déchet
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Un lieu-ressources inspirant

Économie circulaire

Publié le
mercredi 1er août 2018 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Située dans le XVIIIe arrondissement de Paris, la Maison du Zéro Déchet a ouvert ses portes le 1er juillet 2017. Découverte.

Crédit
Crédit photo : Stefano Borghi

À l’origine de la Maison du Zéro Déchet, il y a Zero Waste France, une association active depuis plus de 20 ans sur les questions liées aux ressources. « Zero Waste France travaille avec de nombreux partenaires qui vont tous dans la même direction sans se croiser nécessairement », raconte Pauline Imbault, coordinatrice du projet. « Pour créer les synergies qui manquent parfois entre ces différents acteurs, Zero Waste France a organisé un festival à l’été 2016 lors duquel a émergé l’idée d’un lieu-ressources permanent. L’association a porté le projet jusqu’à l’ouverture de la Maison, tout juste un an plus tard, et c’est ensuite la Maison du Zéro Déchet, en tant qu’association indépendante, qui a pris le relais. Depuis, nous visons un fonctionnement autonome et ne sommes ainsi pas tributaires de subventions ou apports citoyens ».

Crédit
Crédit photo : Édouard Marchal

« À travers ce projet, nous voulons montrer que tout est imbriqué, qu’en consommant zéro déchet, on soutient aussi un entreprenariat spécifique et une production française. Le zéro déchet n’est pas seulement citoyen, politique ou entrepreneurial, mais chaque acteur a une partie de la solution », souligne-t-elle.

Ce lieu, c’est d’abord une boutique où on trouve les indispensables pour passer au mode de vie zéro déchet : côté cuisine, des sacs à vrac, gourdes, bocaux, thermos, bento, pailles en inox, filtres à thé permanents ; côté salle de bains, des oriculi, cotons et protections périodiques lavables, brosses à dents compostables, cosmétiques solides sans emballages ; mais aussi tout le nécessaire pour s’occuper d’un bébé en version réutilisable (couches, débarbouillettes, coussinets d’allaitement, etc.) ainsi que des produits d’entretien de base et des microfibres lavables pour entretenir sa maison. « Nous voulions proposer, en un seul endroit, toutes les solutions existantes et plusieurs réponses à une même question, donc différentes références pour un même produit », explique Pauline. En complément de ces rayons « indispensables », la Maison du Zéro Déchet propose un coin dédié aux denrées alimentaires et aux boissons en emballages consignés. « Nous voulions réintroduire, au moins dans les esprits, la notion de consigne, montrer comment cela fonctionne et être le chaînon manquant entre les producteurs qui peuvent travailler de cette manière et les consommateurs », souligne Pauline Imbault. La boutique comprend aussi une librairie avec des ouvrages concrets, riches en trucs et astuces pour passer au mode de vie zéro déchet, ainsi que des livres qui proposent une réflexion sur les enjeux liés aux déchets et d’autres thématiques écologiques plus larges.

Crédit
Crédit photo : Édouard Marchal

Un autre espace est réservé à l’organisation d’ateliers pour répondre à tous les besoins. « Certaines personnes veulent acheter la solution toute faite. D’autres ont envie d’acquérir des savoirs, d’apprendre à coudre leurs propres serviettes hygiéniques et cotons lavables, à fabriquer leurs cosmétiques, leurs produits d’entretien ou leur lombricomposteur », indique la coordinatrice.

Crédit
Crédit photo : La Maison du Zéro Déchet

Un troisième espace, enfin, sert à l’organisation de conférences, projections-débats et formations sur des sujets aussi variés que la dématérialisation, la paille ou la pollution dans les océans. Le projet suscite l’intérêt de nombreux particuliers prêts à se lancer dans un projet similaire, qui ont contacté l’association pour s’informer. Un cycle de Master Class a donc été mis en place pour échanger et les aider à construire leur projet.

Crédit photo principale : Stefano Borghi

Mélanie Trélat

DDM Infogreen Ce déchet mon ami

Publié le
mercredi 1er août 2018


Économie circulaire
article
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Économie circulaire


Nos partenaires Économie circulaire

Nos partenaires