Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Un collège à énergie positive fait de bois et de paille
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Un collège à énergie positive fait de bois et de paille

Architecture & construction

Publié le
mardi 1er décembre 2020 à 04:30

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Les quelque 480 étudiants du futur collège Artem à Nancy ne le remarqueront peut-être pas au premier coup d’œil, mais ils intégreront en septembre 2022 un bâtiment très innovant utilisant pourtant des matériaux plutôt humbles : le bois et la paille.

Il est annoncé comme le premier bâtiment d’utilité publique de trois niveaux (plus de 15m de hauteur) à être construit en bois et en paille. Le collège Artem, en Meurthe-et-Moselle, est à l’étude depuis 2018 - le principal défi étant de le rendre suffisamment résistant aux incendies. Pour y parvenir, le taux d’humidité est contrôlé à chaque étape de la fabrication, l’air contenu entre les fibres de la paille est compressé au maximum, de la laine de roche est intégrée et des panneaux de bois et de plâtre viennent compléter la structure de ses murs.

Malgré l’attrait économique de la paille – produit non valorisé de l’agriculture –, le coût d’un tel projet serait de 10 à 15% plus cher qu’une construction classique, indique Les Echos. Le résultat devrait toutefois être intéressant, puisque le bâtiment sera à énergie positive et n’aura pas besoin de climatisation en été.

La fabrication de la structure se fait en atelier afin de réduire les nuisances sur le chantier, dont la pose ne devrait prendre que quatre mois. Dans une volonté de travailler en circuit court et de valoriser l’économie locale, la construction a été confiée à Le Bras Frères. C’est le bureau parisien MU Architecture qui en signe la conception.

Ce projet s’intègre dans le plan Collèges nouvelles générations du département de Meurthe-et-Moselle, qui consacre 330 millions d’euros à la rénovation thermique de ses collèges. Ou à la construction dans ce cas. Le budget pour l’infrastructure de Nancy est de 14 millions d’euros.

Marie-Astrid Heyde
Photo : Le Bras Frères

Publié le
mardi 1er décembre 2020


Architecture & construction
article
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Architecture & construction


Nos partenaires Architecture & construction

Nos partenaires