Optimiser le tri sélectif en entreprise avec les solutions greenoffice

Transformez votre workplace en « green place to work »

Depuis 2004, Greenoffice révolutionne le tri sélectif et la valorisation des déchets, devenus grandes causes nationales et européennes. Ses experts aident toutes ses structures partenaires à opérer une transition qui optimise leurs critères environnementaux, sociaux et de gouvernance et ainsi, bonifie leur compétitivité.

Réinventer le tri au travail

L’une des forces du concept Greenoffice, c’est de faire du tri des déchets une évidence, notamment par le biais de ses bornes nouvelle génération, designs et parfaitement intégrées aux workplaces.

Une transition aux multiples retombées positives

Partout en Europe, les expériences clients (entreprises, ministères, établissements scolaires) ont démontré que l’implantation de solutions Greenoffice apporte aux collaborateurs, et plus généralement à votre entreprise, des bénéfices qui dépassent largement la simple volonté de trier dans les bureaux.

Grâce à une stricte analyse des besoins et du zoning, des conseils et un suivi planifié, la nouvelle organisation de collecte des déchets redéfinit le cadre de vie au travail. Elle améliore ainsi globalement la qualité de vie, le bien-être et les comportements de l’ensemble des collaborateurs.

Les implantations sont sur mesure. Elles maximisent ainsi la qualité du tri et la valorisation des déchets pour une rentabilité accrue, puisqu’elles génèrent d’importantes économies d’exploitation.

Santé, productivité et RSE

La responsabilité sociétale de l’entreprise et le bien-être au travail sont devenus de véritables facteurs de productivité et de fidélisation des collaborateurs.

Aujourd’hui, ce sont des atouts majeurs pour la marque employeur. Ils accroissent l’attractivité de l’entreprise sur le marché du travail. En ce sens, Greenoffice développe des outils simples destinés à chacun visant à replacer l’humain au cœur de la performance des organisations.

Poursuivant toujours plus loin, Greenoffice installe désormais des bornes connectées illustrant déjà le futur du waste management.

Une écoconception audacieuse

En misant sur leur écoconception, Greenoffice propose des produits de tri durables et personnalisables. Durables, car évolutifs et modulables. Les solutions s’adaptent ainsi aux aménagements de l’entreprise, à ses évolutions et permettent à tout moment une réorganisation des flux.

Dans le cas où la marque est amenée à modifier son identité visuelle, elle n’a en aucun cas besoin de remplacer les bornes de collecte.

Conviction et ambition

Si les installations signées Greenoffice se démarquent par leur flexibilité, elles incitent de surcroît à un changement pérenne des habitudes au sein du milieu professionnel.

La démarche Greenoffice s’inscrit au travers de valeurs et de convictions profondes tournées vers les générations futures et vers la transmission d’une mode opératoire plus respectueux de l’environnement et de la biodiversité. Il s’agit de changer la perception individuelle et collective de la valorisation d’un déchet, de le considérer non comme un fardeau, mais comme un avantage.

Les déchets résiduels mélangés dans les poubelles classiques ou les poubelles noires terminent leur encombrante course à la décharge de Flaxweiler ou à l’incinérateur du SIDOR générant un impact carbone et environnemental désastreux.

C’est un enjeu crucial de déterminer de nouveaux procédés de collecte au sein des structures professionnelles, des industries, des communes comme des services publics.

Par Sébastien Michel
Photos : © Greenoffice

Cet article est extrait du ➡️ dossier du mois consacré aux transitions et qui a pour titre « Embarquement immédiat »


Des chiffres à ne pas jeter

  • Au Luxembourg, chaque habitant produit en moyenne 163 kg de déchets résiduels par an ;
  • Parmi les 103.600 tonnes de déchets, 50% des ressources peuvent et doivent encore être valorisées. (1)
  • En 2021, 33 millions de tonnes de déchets ont été exportées par l’UE vers des pays tiers. Une augmentation de 77% par rapport à 2004. 14,7 millions de tonnes de ces déchets arrivent en Turquie. (2)

Sources :
(1) 6ᵉ analyse réalisée par l’Administration de l’environnement
(2) Parlement européen – gestion des déchets dans l’UE

Article
Article
Publié le mardi 19 mars 2024
Partager sur
Avec notre partenaire
Nos partenaires