Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
gouvernement luxembourgeois, responsabilité, humanitaire, ONG, actions, coopération, éradication de la pauvreté
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Romain Schneider a présenté les objectifs et les grandes lignes du projet de la nouvelle stratégie générale de la Coopération luxembourgeoise

Politique & Gouvernance

Publié le
lundi 18 juin 2018 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Le ministre de la Coopération et de l’Action humanitaire, Romain Schneider, a présenté le 14 juin 2018, lors d’un atelier consultatif, les grandes lignes du projet de la nouvelle stratégie générale de la Coopération luxembourgeoise. L’atelier a réuni une centaine de participants, représentant les principales parties prenantes de la Coopération luxembourgeoise, publics et privés, de la société civile et du monde académique.

L’atelier a fourni l’occasion pour une discussion ouverte, au cours de laquelle les participants ont pu adresser leurs principales questions et observations sur le contenu et la forme du projet de stratégie.

L’atelier intervenait à la suite d’un important processus de consultation des principales parties prenantes de la Coopération luxembourgeoise, lancé par la Direction de la coopération et de l’action humanitaire, à partir de mars 2018.

L’alignement sur l’agenda 2030 et ses 17 Objectifs de développement durables (ODD), en particulier le principe de ne laisser personne pour compte, seront au centre de la nouvelle stratégie générale, a souligné le ministre Schneider lors de son discours d’ouverture.

Le ministre a également rappelé que l’objectif général de la Coopération luxembourgeoise, tel que défini par la loi modifiée sur la Coopération au développement de 2012 reste inchangé, à savoir contribuer à la lutte et, à terme, l’éradication de la pauvreté à travers le soutien au développement durable sur le plan économique, social et environnemental des pays en développement.

Conformément aux principes de l’efficacité du développement, le Luxembourg continuera à appliquer les principes d’appropriation nationale, d’alignement, d’harmonisation, la gestion axée sur les résultats et la responsabilité mutuelle, a fait remarquer Romain Schneider, tout en soulignant que la nouvelle stratégie reflétera l’approche des 3D (diplomatie, défense et développement) de la politique étrangère luxembourgeoise qui sera appliquée de manière flexible, en fonction des spécificités des pays ciblés.

Pour conclure, le ministre Schneider a mis en exergue l’importance des partenariats multi-acteurs pour la réalisation des ODD. Les différents acteurs luxembourgeois ont chacun une réelle valeur ajoutée à apporter et la nouvelle stratégie servira de vecteur pour la création de synergies et d’effets de levier.

Communiqué par le ministère des Affaires étrangères et européennes / Direction de la coopération au développement et de l’action humanitaire

Publié le
lundi 18 juin 2018


Politique & Gouvernance
Communiqué
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Politique & Gouvernance


Nos partenaires Politique & Gouvernance

Nos partenaires