Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
ZERO BRINE, eaux usées industrielles, économie circulaire, minéraux, saumure, cordis, durabilité, utilisation des eaux usées industrielles, déchet indésirable, technologie, innovation, réduire la consommation d’énergie de 50 %, programme d’économie circulaire dans l’industrie de la silice
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Récupérer les ressources des eaux usées industrielles

Économie circulaire

Publié le
mercredi 1er juillet 2020 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Les partenaires d’une initiative financée par l’UE intègrent des technologies innovantes, afin de récupérer, à partir de saumure, de l’eau et des minéraux présentant une pureté et une qualité suffisantes pour être réutilisés dans diverses industries.

Dans l’industrie, les processus circulaires sont de plus en plus considérés comme essentiels pour le développement d’une économie durable, à faibles émissions de carbone, économe en ressources et compétitive. La récupération de toutes les ressources présentes dans les eaux usées industrielles pourrait contribuer à une meilleure gestion de l’eau et aux efforts d’atténuation du changement climatique. C’est la vision du projet ZERO BRINE, financé par l’UE, qui adopte une approche inspirée de l’économie circulaire.

« Dans le but de “fermer la boucle” et d’améliorer l’impact environnemental de la production industrielle, Zero Brine cherche à prouver que les minéraux, tels que le magnésium et l’eau propre, peuvent être récupérés des processus industriels pour être ensuite réutilisés dans d’autres industries », comme indiqué sur le site web du projet.

Les partenaires de ZERO BRINE font la démonstration du concept innovant fondé sur l’économie circulaire pour traiter les eaux usées industrielles dans une installation de déminéralisation de l’eau au sein de la zone industrielle du port de Rotterdam aux Pays-Bas. Selon un communiqué de presse, ils sont en train de « reconcevoir le processus actuel de traitement des saumures, passant d’un modèle linéaire à un modèle circulaire récupérant toutes les ressources ». L’installation de déminéralisation de l’eau combine « l’échange d’ions et la technologie des membranes : flottation à air dissous (FAD), osmose inverse, échange d’ions à lit mélangé », comme expliqué sur le site du projet.

« Le port de Rotterdam est l’un des plus grands centres pétrochimiques d’Europe où l’eau déminéralisée, fournie par Evides, est un produit de base essentiel pour les nombreuses installations de traitement industriel. Le projet pilote vise à faire face à la salinité croissante de l’eau d’alimentation, fournie par le [lac] Brielse Meer, et utilisera la chaleur résiduelle des usines avoisinantes pour éliminer les effluents de saumure tout en récupérant du calcium, du magnésium, une solution de NaCl [chlorure de sodium] et des sels de sulfate de haute pureté pour renvoyer les flux recyclés vers le site. »

D’autres usines pilotes

Le projet ZERO BRINE (Re-designing the value and supply chain of water and minerals : a circular economy approach for the recovery of resources from saline impaired effluent (brine) generated by process industries) en cours couvre trois autres usines pilotes à grande échelle, en plus de l’installation de déminéralisation de l’eau. Il s’agit « d’une usine de charbon en Pologne, d’une usine de silice en Espagne et d’une usine textile en Turquie, ce qui permettra potentiellement de reproduire et d’utiliser immédiatement les résultats du projet après son achèvement », peut-on lire dans le même communiqué de presse. « Ce faisant, ZERO BRINE encourage la circularité industrielle pour une nouvelle génération d’entreprises européennes innovantes et économes en ressources. »

Dans le cas de l’usine de silice en Espagne, ZERO BRINE se concentre sur « la mise en œuvre d’un programme d’économie circulaire dans l’industrie de la silice pour récupérer l’eau, le sulfate de sodium, la chaleur résiduelle et les alcalis », comme indiqué sur le site web du projet.

Dans la mine de charbon polonaise, l’objectif « est de réduire la consommation d’énergie de 50 % par rapport à la consommation d’un système combinant compression de vapeur et osmose inverse qui représente la meilleure pratique actuelle ». Et dans l’usine textile en Turquie, ZERO BRINE aide à la récupération de « solutions salines concentrées pour une réutilisation dans les bains du processus de teinture textile ».

Selon un article, ZERO BRINE figurait parmi les « trois finalistes du Water Innovator of the Year, un prix qui récompense les entreprises ou les institutions gouvernementales travaillant à de nouvelles idées et misant sur la durabilité dans leur utilisation des eaux usées industrielles ». « Le projet considère la saumure comme une ressource plutôt que comme un déchet indésirable et utilise à la fois des technologies existantes et nouvelles pour récupérer et réutiliser des produits finis de haute qualité qui ont une bonne valeur marchande. »

Pour plus d’informations, veuillez consulter : site web du projet ZERO BRINE
Source : CORDIS
Photo : © manine99, Shutterstock

Publié le
mercredi 1er juillet 2020


Économie circulaire
article
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Économie circulaire


Nos partenaires Économie circulaire

Nos partenaires