Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Projet Interreg E=0 : La nouvelle directive européenne sur la rénovation énergétique
facebook twitter linkedin scoopit

Projet Interreg E=0 : La nouvelle directive européenne sur la rénovation énergétique

Énergie

Publié le
vendredi 1er décembre 2017 à 04:00

facebook twitter/ linkedin scoopit

Initiative dans le cadre du projet européen de rénovation énergétique « E=0 ».
Il était nécessaire de créer une première rencontre entre les différents acteurs influençant les barrières législatives. L’opportunité de la table ronde proposée par Claude Turmes devait être saisie.

Après avoir mis en place en 2008, une multitude de lois autour du climat et de l’énergie pour 2020, le Parlement européen et les 28 gouvernements discutent et décident cet hiver de 8 nouveaux projets de lois pour l’horizon 2030. Une attention particulière est portée aux bâtiments qui représentent 40 % de la consommation énergétique en Europe et qui, comme les autres secteurs (production d’électricité, transport, industrie), devront être « zéro carbone » en 2050.

Afin de pouvoir intégrer l’expertise des acteurs économiques des secteurs concernés, l’eurodéputé Vert Claude Turmes a organisé le 22 septembre dernier, en collaboration avec Neobuild, une table ronde dédiée aux obstacles et aux stratégies pour rénover les bâtiments existants à Luxembourg.

Face à près d’une cinquantaine de professionnels du secteur de la construction, Claude Turmes a ouvert le débat en présentant sa stratégie de rénovation, dont l’un des objectifs principaux est de « décarboner » la totalité du parc immobilier à l’horizon 2050. Une vision à long terme, donc pour un défi de taille. Pour le relever, il faut « tenir compte de l’écosystème urbain et territorial du bâtiment, non pas seulement le réseau mais aussi l’aménagement urbain, les transports, etc. », a expliqué le député Vert. De même, il préconise que des mesures à bas prix pour les ménages à faible revenu soient mises en place, afin de lutter contre la « pauvreté énergétique ». Enfin, le recours aux énergies fossiles, cheval de bataille des Verts, devrait être interdit.

Le commissaire du gouvernement à l’Énergie, Tom Eischen, était lui aussi présent pour présenter les mesures législatives actuelles et futures prises par le ministère de l’Économie. « Quelle approche adopter ? Faut-il récompenser les efforts faits pour économiser l’énergie ou bien sanctionner le gaspillage énergétique ? », la question est posée.

Si le standard AAA reste l’objectif idéal à atteindre d’un point de vue de l’efficience énergétique, qu’il s’agisse de bâtiments nouveaux ou existants, de nombreux obstacles se dressent encore pour y arriver : législation, motivation ou financement entre autres. Pour y remédier, le gouvernement luxembourgeois a ainsi défini des lignes directrices concrètes, orientées principalement vers une amélioration de la coordination entre la politique énergétique et la protection du patrimoine et une promotion intensive de la construction durable et de l’économie circulaire.

Une des réponses à ces problématiques liées à l’efficacité énergétique des rénovations a été apportée par Francis Schwall, directeur de Neobuild, au travers du projet européen « E=0 » mené par Neobuild et le Fonds du Logement, suivant le concept « EnergieSprong » et soutenu par le programme Interreg Nord-Ouest Europe et nationalement par les ministères de l’Économie et du Logement. Ce projet inédit consiste à réduire à zéro la consommation énergétique des logements, en les rénovant de manière efficace, abordable et rapide. Équipées en moins d’une semaine de panneaux solaires, de façades et toitures très isolantes ainsi que de nouveaux équipements énergétiques, les habitations ont ainsi vocation à ne pas consommer plus d’énergie qu’elles n’en produisent.

Pour Pierre Hurt, directeur de l’OAI, le développement durable ne se résume pas au seul aspect de l’énergie. D’autres facteurs tels que les matériaux, la qualité de vie ou la production entrent en compte. La phase de conception des bâtiments est alors primordiale. C’est l’expertise des différents acteurs du projet (architectes, ingénieurs-conseils, urbanistes…) et leurs réflexions communes qui vont permettre d’offrir aux habitants un cadre de vie confortable. La législation doit suivre ce principe et être, elle aussi, réfléchie en amont, afin d’être en adéquation avec les besoins et la réalité du terrain. LENOZ est d’ailleurs un exemple positif de réglementation qui a subi une phase de test, avant d’être mise en application.

Mais l’OAI met en garde : « toute innovation n’est pas forcément un progrès ». Il faut éviter les précipitations et les solutions de facilité, comme la recherche déraisonnable du « toujours moins cher », qui seraient contre-productives.

Michelle Friederici, architecte membre de l’OAI, a évoqué de manière pratique les contraintes et difficultés auxquelles sont confrontés régulièrement les architectes et qui freinent parfois la rénovation efficace de certaines constructions. L’isolation des murs par l’extérieur est impossible si l’on veut sauvegarder les façades, et par l’intérieur elle est complexe voire déconseillée (risques de formation de ponts thermiques par exemple). Michelle Friederici montre ainsi que la rénovation n’est pas toujours une option évidente, mais elle présente de nombreux avantages comme celui de l’allongement de la durée de vie des matériaux utilisés pour une construction.

Dans cette course à l’innovation énergétique, de nombreuses idées et actions se mettent ainsi en place, autant au niveau national qu’international. Cependant, de nombreuses barrières, notamment légales et urbanistiques restent encore à lever, pour que le concept « EnergieSprong » puisse se développer largement.

Et si la rénovation du patrimoine existant ne se limitait pas uniquement à la performance énergétique ? La qualité des matériaux, l’économie circulaire, la durabilité des solutions, la garantie de performance et les nouvelles fonctionnalités sont autant de pistes à exploiter dès aujourd’hui.

Mélanie De Lima

Consultez en ligne NEOMAG #10

© NEOMAG - Toute reproduction interdite sans autorisation préalable de l’éditeur

Publié le
vendredi 1er décembre 2017


Article de notre partenaire

NEOMAG
Énergie
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Énergie


Nos partenaires Énergie

Nos partenaires