Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
carburants fossiles, bioraffinerie, Metsä Fibre, Veolia, boucles énergétiques locales, énergie, écologie, réduction des émissions de CO2, pâte à, papier, bio-méthanol, biocarburant, indépendance énergétique
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Produire du biocarburant neutre en CO2 à partir de pâte à papier

Énergie

Publié le
mercredi 22 juin 2022 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Veolia lance le plus grand projet de bioraffinerie produisant du bio-méthanol à partir d’une usine de production de pâte à papier, située en Finlande

Veolia lance le plus grand projet au monde de bioraffinerie produisant du bio-méthanol neutre en CO2 à partir d’une usine de production de pâte à papier, située en Finlande. Le projet permet de révéler le potentiel de cette source alternative de matière première pour la fabrication de biocarburants, presque entièrement inexplorée à ce jour.

  • Le bio-méthanol neutre en CO2 contribuera à accroître les réserves de biocarburants de l’UE et à renforcer son indépendance énergétique.
  • Ce projet révèle un potentiel important de production de bio-méthanol, estimé à environ 2 millions de tonnes[1], car le concept est réplicable dans la plupart des usines de pâte à papier dans le monde.

Développée en étroite collaboration avec Metsä Fibre, plus grand producteur mondial de pâte à papier marchande et fabricant mondial de bois scié, la raffinerie s’appuiera sur un concept innovant de Veolia pour produire à échelle industrielle, du bio-méthanol commercial issu de bioproduits, en intégrant en toute sécurité dans le processus de production de pâte à papier un procédé de raffinage du méthanol sulfaté brut.

Ce projet contribuera à la sécurité énergétique de l’Europe tout en soutenant les ambitions européennes de décarbonation du Green Deal pour le transport, car le bio-méthanol de qualité industrielle, neutre en CO2, représente une nouvelle source de carburant durable pour remplacer les combustibles fossiles.

La raffinerie, détenue et exploitée par Veolia, sera adjacente et partiellement intégrée à l’usine Äänekoski de Metsä Fibre en Finlande. Avec une capacité de production annuelle de 12.000 tonnes et une mise en service prévue en 2024, l’usine permettra une réduction des émissions de CO2 allant jusqu’à 30.000 tonnes annuelles[2]. L’investissement de 50 millions d’euros est subventionné par le ministère finlandais de l’économie et de l’emploi.

« Notre projet de bioraffinerie avec Metsä Fibre s’inscrit dans la stratégie de Veolia visant à développer des boucles énergétiques locales, en faveur de la décarbonisation et de l’autonomie énergétique. Il illustre notre rôle d’acteur de la transformation écologique par l’intégration industrielle dans divers secteurs de solutions durables et déclinables pour produire localement des combustibles neutres en CO2 », déclare Estelle Brachlianoff, directrice générale adjointe en charge des opérations de Veolia.

L’avantage de notre concept industriel est qu’il est reproductible dans environ 80% des usines de pâte à papier dans le monde. Il permet de générer localement une matière première supplémentaire, un bio-méthanol neutre en CO2 pour biocarburant, avec un potentiel de production estimé à 2 millions de tonnes

----------------------------------------------------------------

[1]Estimation interne à Veolia.

[2]Par le remplacement de carburants fossiles dans le transport.

Pour plus d’informations : https://www.veolia.be/

Publié le
mercredi 22 juin 2022


Avec notre partenaire

gestion de l'eau, déchets, énergie, traitement eaux usées, développement durable, environnement, énergie renouvelable
Énergie
Communiqué
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Énergie


Nos partenaires Énergie

Nos partenaires