Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Lidl, emballages, réduction, consommation plastique, vrac, green planète, protection environnement
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Plastique : les ambitions de Lidl

Green Planet

Publié le
mercredi 26 septembre 2018 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

En Angleterre, Lidl a récemment pris la décision d’arrêter d’utiliser les emballages pour fruits et légumes en plastique noir, difficilement recyclable. Infogreen a contacté l’enseigne de hard discount pour connaître les actions mises en place dans les magasins de Belgique et du Luxembourg.

« Lidl souhaite réduire sa consommation de matières plastiques de manière structurelle et drastique », explique Julien Wathieu, responsable Presse & Communication pour la Belgique et le Luxembourg. Dans ce contexte, l’enseigne a cessé cet été la vente de sacs plastiques non durables, qui représentait annuellement 200 tonnes de plastiques. Seules les alternatives durables sont encore proposées à la caisse. Cinq tonnes supplémentaires sont également épargnées grâce à la suppression des plastiques emballant les bananes, remplacés par des bandelettes.

L’objectif de l’enseigne est d’atteindre une réduction de plastique de 20% d’ici 2025, et que tous les emballages en plastique des marques distributeur soient recyclables à 100% à la même échéance. À l’heure actuelle, c’est déjà le cas de 90% de l’assortiment.

À plus court terme, pour fin 2019, Lidl va arrêter la vente d’objets jetables en plastique tels que les pailles, verres, gobelets, assiettes, couverts et cotons tiges avec une tige en plastique, et ce dans ses 309 magasins en Belgique et au Luxembourg. « Ces articles jetables en plastique seront remplacés par des produits faits de matériaux alternatifs et recyclables », explique-t-on.

L’enseigne prône aussi le recours au vrac, avec actuellement une cinquantaine de références en matière de fruits frais, fruits à coques et légumes.

Peu de réglementations au Luxembourg

L’objectif de Lidl s’inscrit dans la lignée de la stratégie européenne relative aux matières plastiques, annoncée récemment par la Commission européenne, dont les nouveaux plans vont se pencher sur « les plastiques à usage unique et sur les engins de pêche ».

Au Royaume-Uni, le Première ministre Theresa May a annoncé récemment vouloir interdire la vente de tout objet en plastique à usage unique(pailles, coton-tige, etc.) dès l’année prochaine, et ce dans le but de faciliter le nettoyage de ses rivières, plages et océans. Lidl UK anticipe en décidant de supprimer le plastique noir de ses rayons.

Au Luxembourg, aucune interdiction n’est annoncée, mais la suppression de la gratuité des sacs doit permettre d’atteindre les objectifs de la réduction de la consommation des sacs en plastique fixés par la loi du 21 mars 2017. Celle-ci régule le niveau de consommation annuelle des sacs en plastique légers (épaisseur entre 15 et 5 49 microns), qui ne doit pas dépasser :

• 90 sacs par personne et par an au plus tard le 31 décembre 2019 et
• 40 sacs par personne et par an au plus tard le 31 décembre 2025.

Marie-Astrid Heyde
Photo : Lidl

Publié le
mercredi 26 septembre 2018


Green Planet
article
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Green Planet


Nos partenaires Green Planet

Nos partenaires