Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
OUNI, RYSE, réfugiés, actions, coopérative OUNI, première épicerie bio sans emballages Luxembourg, alternative écologique, favorise intégration des réfugiés
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

OUNI s’associe à l’asbl RYSE pour aider les réfugiés

Alimentation & Restauration

Publié le
lundi 19 novembre 2018 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

La coopérative OUNI, première épicerie bio sans emballages au Luxembourg, ne se contente pas de proposer une alternative écologique aux supermarchés conventionnels. Elle s’engage également dans une dimension plus sociétale et contribue, entre autres, à favoriser l’intégration des réfugiés qui arrivent au Luxembourg.

C’est ainsi qu’OUNI a conclu un partenariat avec l’asbl RYSE (Reaching Youth Refugees through Support and Empowerment), proposant à des réfugiés de devenir membres actifs. Cette association a pour objet de soutenir le succès et l ́autonomisation des jeunes réfugiés dans la vie active au Luxembourg à travers un projet de mentorat ; de favoriser leur intégration sociale en les incluant dans des activités de bénévolat et de les accompagner dans l’acquisition et le développement de compétences personnelles.

Dans le cadre de ce partenariat, la coopérative OUNI s’occupe de trouver des parrains, particuliers ou entreprises, pour offrir une part de la société aux réfugiés (chaque part de la société a une valeur de 100 €). RYSE, quant à elle, forme les membres actifs à travailler dans le magasin et assure le suivi de leur situation.

C’est ainsi que, depuis son ouverture en décembre 2016, plus de 22 réfugiés ont adhéré à OUNI en tant que membres actifs, grâce à des donateurs que nous remercions chaleureusement. Et pour la plupart, le temps consacré à cette activité va au-delà des deux heures par mois, qui est la durée minimale que chaque membre actif est tenu de consacrer à OUNI.

« Le travail chez nous apporte aux réfugiés un réconfort psychologique, ce qui leur permet d’être intégrés à la société, d’avoir des objectifs, de se sentir utile et d’apprendre les langues parlées au Luxembourg  », explique Rebecca Maroko, co-fondatrice d’OUNI et présidente du conseil d’administration. OUNI fournit également, sur demande, des certificats de travail aux réfugiés qui souhaitent montrer leur engagement et leur bonne volonté pour s’intégrer dans leur pays d’accueil en vue de l’obtention d’un travail ou du statut de réfugié.
« OUNI redonne à nos réfugiés et demandeurs d´asile l´humanité et la dignité dont ils ont été privés trop longtemps. C’est une véritable passerelle vers l´inclusion sociale, car ça permet aussi aux résidents luxembourgeois de s´approcher d´une réalité sociale souvent méconnue. » poursuit Francesca Tavanti, fondatrice de RYSE.

Soucieux de mener à bien le plus longtemps possible ce partenariat dynamique, OUNI et RYSE font appel à la générosité des (futurs) donateurs pour les réfugiés et espèrent inciter le grand public à s’investir dans leurs actions. Rebecca Maroko et Francesca Tavanti précisent : « Nous souhaitons aussi donner des idées à des entreprises qui aimeraient aider les réfugiés. Il n’est pas nécessaire d’avoir une grosse structure avec de gros moyens financiers pour faire des gestes concrets et utiles qui permettent à ces hommes et ces femmes de retrouver leur dignité en étant actifs. »

Plus d’infos : cooperative@ouni.lu / http://ouni.lu/en/membership/ / https://ryseluxembourg.com/

Publié le
lundi 19 novembre 2018


Alimentation & Restauration
Communiqué
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Alimentation & Restauration


Nos partenaires Alimentation & Restauration

Nos partenaires