Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Cordis, union européenne, Copernicus, changement climatique, environnement, technologies, innovation, Observer l’environnement, applications innovantes, flux d’informations, activités humaines et leurs impacts
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Observer l’environnement à travers des applications innovantes

Recherche & Eco-Innovation

Publié le
lundi 31 août 2020 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

L’observation de l’environnement depuis l’espace, à partir du sol et via des plateformes mobiles fournit un flux d’informations constant et cohérent concernant la santé de notre planète, le climat en évolution ainsi que les activités humaines et leurs impacts.

En soutenant l’initiative GEO ainsi que le programme Copernicus, et en finançant des activités de recherche associées au programme Horizon 2020, l’UE contribue activement aux efforts mondiaux visant à construire un réseau d’observation global. Ce Results Pack CORDIS présente les résultats de plusieurs projets financés dans le cadre du programme Horizon 2020, qui ont tiré parti de ces ressources afin de développer des applications commerciales, créer des avantages pour nos citoyens et soutenir l’élaboration de politiques plus vertueuses.

Les observations de l’environnement (OE) sont cruciales à la sécurité alimentaire et à l’agriculture durable, à la réduction des risques de catastrophes, à la surveillance de l’écosystème, à la gestion des ressources énergétiques et minérales, aux infrastructures et aux transports, ainsi que pour de nombreux autres domaines. Les données issues des OE sont déjà en cours d’utilisation, générant une gamme de produits et un éventail d’informations très diversifiés, qui alimentent de nombreuses applications et de nombreux services visant à soutenir ces domaines, ainsi que le pacte vert de la Commission européenne et la transition climatique. Toutefois, le potentiel des OE demeure fortement sous-exploité.

Combiner les données issues des OE pour améliorer la surveillance

Le changement climatique, le déclin de la biodiversité ainsi que d’autres problèmes d’ordre environnemental suscitent chez nos citoyens des inquiétudes croissantes et demandent aux décideurs politiques d’agir rapidement ; de ce fait, il est aujourd’hui plus important que jamais d’obtenir des informations précises concernant l’état de notre planète. Combiner des données satellitaires, des informations issues de capteurs aéroportés, terrestres et marins, ainsi que des données recueillies par les citoyens eux-mêmes, permet d’obtenir une multitude d’informations concernant l’état du sol, des océans, de l’atmosphère et de la biosphère. En effet, les diverses sources de données sont complémentaires, dans la mesure où elles couvrent différentes échelles temporelles, géographiques ainsi que différentes résolutions, entre autres aspects. Il est également nécessaire de disposer de données in situ afin d’étalonner et de valider les données satellitaires.

En outre, en raison de la pandémie actuelle, l’importance de la diffusion rapide d’informations et de données aux niveaux régional et international a fortement augmenté. La communauté d’OE a prouvé sa capacité dans ce domaine avec le lancement de plusieurs initiatives, telles que la page web dédiée du Programme spatial européen sur la COVID-19, et le tableau de bord d’informations « Rapid Action on coronavirus and EO » créé par Copernicus et l’ESA.

L’initiative EuroGEO

L’Union européenne a fourni un soutien financier constant à travers ses programmes-cadres fructueux pour la recherche et l’innovation afin de consolider les OE.

Afin de maximiser l’impact de l’investissement de l’UE dans les OE et dans l’utilisation des connaissances obtenues à travers de vastes initiatives telles que le programme Copernicus,EuroGEO a été lancé en octobre 2017 dans le cadre de la réunion plénière GEO annuelle.

EuroGEO vise à assurer le leadership européen en matière d’observation de la Terre, et à coordonner la contribution européenne au Groupe sur l’observation de la Terre, tout en répondant aux besoins des utilisateurs finaux et des citoyens, en transformant les OE en informations fiables et exploitables.

L’un des principaux défis d’EuroGEO est le passage d’une approche centrée sur les données vers une approche axée sur l’utilisateur ; en d’autres termes, il s’agit de garantir que les données soient utilisées de la manière la plus efficace possible. De l’agriculteur dans son champ, au garde forestier, en passant par les décideurs politiques, les chercheurs impliqués dans les analyses environnementales, jusqu’aux citoyens et au secteur privé, l’ensemble de la société devrait avoir accès à cette véritable manne inestimable de données.

Un simple avant-goût de ce que peuvent proposer les OE

Ce Results Pack CORDIS vous présente neuf projets financés par l’UE contribuant aux efforts de mise à l’échelle des capacités d’OE européennes, et visant à développer des solutions répondant aux besoins spécifiques des utilisateurs. Ils aident également à concrétiser l’initiative EuroGEO de manière active.

Le projet NextGEOSS a conçu une plateforme et un concentrateur de données européens, permettant l’accès à des données d’OE, en mettant l’accent sur les données européennes, souvent diffusées par des programmes nationaux ou par des projets de recherche européens. Grâce à une suite de services de plateforme et de ressources connectées de manière homogène, le projet fournit un système intégré pour soutenir une riche variété d’applications, qui contribuent aux objectifs de développement durable (ODD) de l’ONU.

Les projets GROW, Ground Truth 2.0 LANDSENSE et SCENT ont encouragé les citoyens à s’impliquer plus activement dans le recueil et l’utilisation de données issues d’OE à des fins de surveillance, par exemple, de l’humidité des sols, des inondations, des sécheresses, des conflits entre les humains et la faune sauvage, ainsi que des changements dans l’utilisation des sols, tandis que l’initiative ECOPOTENTIAL a exploité des données issues d’OE pour comprendre et surveiller les changements de l’écosystème dans les zones protégées.

Dans le même temps, certains autres projets se sont focalisés sur une zone géographique spécifique. Le projet AtlantOS a consolidé et incorporé des capacités d’OE dans l’Atlantique, tandis que l’initiative GEO-CRADLE a développé un réseau de parties prenantes, un concentrateur de données régionales ainsi qu’une feuille de route pour le développement de capacités d’OE dans les régions interconnectées d’Afrique du Nord, de la Méditerranée et des Balkans.

Pour finir, ce Pack propose une brève introduction du projet e-shape qui s’étale sur quatre ans, avec un démarrage en mai 2019 et une fin programmée en avril 2023. Il s’agit véritablement d’un projet crucial dans le cadre d’EuroGEO, et pour permettre d’en générer des avantages. E-shape rassemble actuellement 55 partenaires, dans le but de proposer une suite complète de services d’OE à travers la mise en œuvre de 27 pilotes, couvrant sept domaines thématiques alignés avec les ODD. En outre, le projet favorise l’esprit d’entreprise et soutient le développement durable de services évolutifs.

Source CORDIS
Photo : © Union européenne, 2020

Publié le
lundi 31 août 2020


Recherche & Eco-Innovation
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Recherche & Eco-Innovation


Nos partenaires Recherche & Eco-Innovation

Nos partenaires