Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Benelux
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Les ministres des Transports du Benelux établissent une vision commune sur la mobilité

Mobilité

Publié le
mercredi 14 mars 2018 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Les ministres du Transport François Bellot (BE),Cora van Nieuwenhuizen (NL), le secrétaire d’État Camille Gira (LU) et des représentants du ministre flamand Ben Weyts, du ministre wallon Carlo Di Antonio et du ministre bruxellois Pascal Smet ont établi la feuille de route Benelux « Mobilité » au Secrétariat général de l’Union Benelux à Bruxelles.

Ils ont ainsi défini, en présence d’associations de transport et de la Commission européenne, les lignes de force de leur politique commune en matière de mobilité. Maintenir et renforcer la position de pointe du Benelux dans le domaine logistique ainsi que juguler et amoindrir les effets néfastes entraînés par cette position, voilà les objectifs communs des ministres pour les 4 prochaines années (2018-2022).

Renforcer le rôle du Benelux en tant que plaque tournante du transport européen

Environ 7 % de l’ensemble du transport routier européen traverse la région du Benelux, 21 % du trafic maritime, 24 % du fret aérien et 78 % de la navigation fluviale. En outre, 1 travailleur sur 11 au sein du Benelux est actif dans le secteur logistique. Et ce sur un territoire qui ne représente que 1,7 % de la superficie de l’Union européenne. La coopération en matière de transport et de mobilité est essentielle pour que la région reste accessible, durable et innovante.

Une meilleure utilisation des transports par le biais des chemins de fer et de la navigation fluviale ainsi qu’une amélioration de la fluidité de la circulation grâce aux systèmes de transport intelligents peuvent contribuer fortement à l’accessibilité et à la durabilité de la région. En déployant des infrastructures de ravitaillement en carburants alternatifs et des bornes de recharge pour les véhicules électriques, le Benelux opte résolument pour un environnement de transport propre. Harmoniser l’accès aux zones à émissions limitées dans les villes du Benelux figure également sur la feuille de route. Pour finir, il convient de miser ensemble sur les innovations comme les nouvelles formes de transport (drones, smart shipping...) et la numérisation afin de conserver et d’accroître notre vitesse économique.

Pionnier au sein de l’UE

Les ministres et le secrétaire d’État ont également confirmé aujourd’hui par le biais de projets pilotes transfrontaliers vouloir pérenniser le rôle du Benelux en tant que laboratoire de l’UE. Par le passé, celui-ci a déjà facilité le transport routier transfrontalier des grands conteneurs maritimes et un projet pilote transfrontalier rendu possible par une décision Benelux sera prochainement lancé avec les véhicules plus longs et plus lourds entre les Pays-Bas, la Flandre et la Wallonie. Le projet de lettre de voiture numérique lancé officiellement aujourd’hui confère également au Benelux un rôle de pionnier en Europe en ce qui concerne l’étude de la fiabilité et de la sécurité de la lettre de voiture numérique comme instrument de contrôle dans un contexte transfrontalier.

Source : BENELUX

Publié le
mercredi 14 mars 2018


Mobilité
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Mobilité


Nos partenaires Mobilité

Nos partenaires