Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Tramway de Luxembourg, Luxtram, transports publics, infrastructures de mobilité, stratégie multimodale François Bausch, Lydie Polfer, Patrick Goldschmidt, alimentation aérienne de contact, Lycée de Bonnevoie, Place de l'Etoile, Plateau de Kirchberg, Quartier de la Cloche d'Or, Quartier de la gare, Ville de Luxembourg, Ponts et Chaussées, intégration urbaine, travaux du tram, stations du tramway, pôle d'échange multimodal
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Le tram sur Bonnevoie

Mobilité

Publié le
mardi 20 avril 2021 à 14:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Prochaine station du gigantesque et stratégique chantier du tramway de Luxembourg : le tronçon gare centrale - Lycée Bouneweg. La nouvelle liaison sera opérationnelle l’an prochain. Il sera alors temps de prolonger jusqu’à la Cloche d’Or.

En septembre 2022, le réseau du tram de Luxembourg aura encore étendu son maillage, pour atteindre le quartier de Bonnevoie. Un tronçon de 1,2 km qui permettra aux voyageurs de relier la gare centrale au Lycée Bouneweg en 3min40’’.

Après l’arrivée en grandes pompes à la gare centrale fin 2020, c’est une nouvelle station pour ce chantier aussi gigantesque que stratégique pour la mobilité multimodale. Elle a été présentée officiellement par le ministre de la Mobilité et des Travaux publics, François Bausch, et la bourgmestre de la Ville de Luxembourg, Lydie Polfer, en présence de l’échevin responsable en matière de mobilité de la Ville, Patrick Goldschmidt, et des responsables de l’Administration des ponts et chaussées (maître d’ouvrage des infrastructures en cours de construction et dimensionnées pour la cause) et bien sûr de Luxtram.

Intégration urbaine

Historiquement lié à la gare et aux chemins de fer, le quartier de Bonnevoie est aussi un des plus populaires de la Ville, dans tous les sens du terme puisqu’il est de plus en plus prisé des investisseurs et des particuliers qui y recherchent un « esprit village » en pleine ville. Mais si le lien est « naturel » et les distances courtes, l’accueil du tram n’en réclame pas moins des travaux considérables.

Ils comprennent la plateforme même du tram, les stations et l’ensemble des systèmes et équipements afférents dont l’alimentation aérienne de contact (LAC). « Pour la réalisation de cette nouvelle étape, Luxtram a attribué un marché de conception – réalisation et confié la mise en œuvre à un groupement d’entreprises dont la mission porte à la fois sur les études et l’exécution des travaux », précisent les responsables. « Une grande attention a été portée à une intégration urbaine de qualité. La mise en œuvre de ce nouveau tronçon se fait dans la continuité des aménagements du centre-ville avec des parties végétalisées de la plateforme entre les stations. Ces travaux seront réalisés par secteurs en différentes phases et commencent au niveau du futur pôle d’échange Lycée Bouneweg »… la notion de pôle d’échange étant évidemment centrale dans la stratégie de déploiement. Laquelle porte ses fruits à en juger par la fréquentation sans cesse en hausse.

/

Concrètement, le tracé empruntera le pont Buchler - élargi de même que sa rampe du côté de la place de la Gare - pour se diriger ensuite vers la route de Thionville - réaménagée sur la partie entre le pont Buchler et la bifurcation vers la nouvelle N3. Le tram longera ensuite ce nouveau boulevard urbain entre la route de Thionville et le Rangwee, pour rejoindre le Lycée de Bonnevoie, pôle multimodal en devenir.

Des haltes et des pôles

Qui dit nouvelles étapes, dit nouvelles dénominations, pour les stations et leurs 3 trois pôles d’échange.

/

On notera au passage que ces noms ont vocation à pouvoir être mémorisés facilement par les usagers multilingues du tramway. Ils s’inscrivent dans une logique géographique et historique, avec un accent appuyé sur la langue luxembourgeoise. Exemple avec la station « Leschte Steiwer / Dernier Sol » : au 19e siècle, l’auberge « Um leschte Steiwer » - littéralement, jusqu’au dernier sou, ou sol en ancien français - accueillait les paysans d’Hesperange ou du ban de Roeser revenant du marché de la ville avec quelques recettes en poche… qu’ils dépensaient au comptoir.

Direction Cloche d’Or

Sur le terrain actuel, le maillage du tram s’étend et se densifie en même temps, en gardant le cap fixé fin 2017 et après notamment l’étape importante de la liaison Kirchberg-Etoile, qui traçait la voie urbaine vers le principal nœud de communication ferroviaire.

/

Désormais, pendant le chantier de Bonnevoie, les regards se tournent déjà vers la suite : la construction de la ligne de tram vers, notamment, le nouveau stade national et, surtout, la Cloche d’Or, un tronçon de 3,7 km qui proposera 5 nouvelles stations, dont deux pôles d’échanges multimodaux.

Alain Ducat
Photos, illustrations et vidéo : Luxtram, MMTP

Publié le
mardi 20 avril 2021


Mobilité
article
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Mobilité


Nos partenaires Mobilité

Nos partenaires