Le gouvernement ouvre une fenêtre d'opportunité pour relancer la construction

Le gouvernement ouvre une fenêtre d’opportunité pour relancer la construction

Avec le paquet de mesures présenté fin janvier, le gouvernement fournit, dans les 100 premiers jours de la nouvelle législature, une approche concrète pour contrer la crise dans le secteur de la construction.

La Fédération des Artisans et la Chambre des Métiers, qui alertent depuis fin 2022 sur les problèmes qui s’annoncent, saluent les mesures fiscales incitatives sur un an pour dynamiser l’investissement dans la pierre ainsi que les mesures structurelles pour aider les particuliers à accéder à leur propre logement.

Le gouvernement ouvre ainsi une fenêtre d’opportunité qui doit être saisie par l’ensemble des acteurs concernés.

Tous les acteurs sont appelés à tirer profit des mesures, surtout celles prévues pour 2024

Les communes sont appelées à délivrer rapidement des permis de construire et à créer d’autres conditions administratives pour que le plus grand nombre possible de projets puisse être mis sur le marché. Dans ce contexte, le cadastre vertical joue également un rôle important, sans lequel aucune transaction ne peut être effectuée.

Les investisseurs immobiliers privés et publics sont également appelés à tirer profit de ce nouvel environnement fiscal pour générer rapidement des logements et des infrastructures supplémentaires et, par conséquent, des commandes pour l’artisanat du bâtiment et ses salariés. En ce sens, il est important que l’État et les communes lancent maintenant des appels d’offres pour de nouveaux projets.

Pour le client privé individuel, il existe cette année surtout un contexte favorable pour lancer des projets de construction et de rénovation.


La Fédération des Artisans et la Chambre des Métiers se félicitent que le gouvernement ait reconnu la réalité de la crise et prenne désormais des mesures qui envoient des signaux positifs aux artisans du bâtiment, aux investisseurs et aux particuliers.

Le contexte reste critique

Les organisations artisanales rappellent toutefois que l’environnement reste très tendu pour les 4.000 entreprises du secteur du bâtiment et leurs 60.000 salariés. La Fédération des Artisans et la Chambre des Métiers resteront en contact étroit avec le gouvernement pour préserver les entreprises et l’emploi dans ce secteur stratégique.

Parallèlement, le défi du logement reste une préoccupation économique générale qui sera discutée avec tous les partenaires, notamment dans le cadre de l’UEL.

Communiqué de la Chambre des Métiers et de la Fédération des Artisans

Article
Communiqué
Publié le mardi 6 février 2024
Partager sur
Avec notre partenaire
Nos partenaires