Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Neomag, accessibilité des personnes à mobilité réduite, construction durable, « Container Schoul », confort thermique, qualité de l’air, panneaux photovoltaïques, Simon-Christiansen et associés, Green Solutions Awards pour le Luxembourg, école modulaire de Strassen
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

La rapidité d’exécution du modulaire, la qualité du traditionnel

Architecture & construction

Publié le
jeudi 26 août 2021 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Lauréate des Green Solutions Awards pour le Luxembourg, l’école modulaire de Strassen, issue d’une collaboration entre les bureaux d’études tecna sàrl (pour la statique, le génie civil, le gros-œuvre et la maîtrise d’ouvrage) et Simon-Christiansen et Associés (pour la durabilité, l’audit DGNB et le concept énergétique), combine les avantages d’une construction préfabriquée en termes de timing et de démontabilité avec les caractéristiques d’un bâtiment de haute qualité, tant sur le plan de la technique que du confort et de la durabilité.

Interview de Samuel Majerus, associé chez Simon-Christiansen et associés, Mauro Parruccini, associé chez tecna sàrl, Claude Feipel, responsable des services techniques de Strassen et Nico Pundel, bourgmestre de Strassen

Qu’entend-on par modulaire ?

Mauro Parruccini : Cette école a été construite avec des modules fabriqués en usine avec un degré élevé de finition : fenêtres, câblages électriques, système de chauffage et de climatisation sont intégrés dans les différents éléments avant leur livraison sur site, où ils sont positionnés et assemblés.

Quel est l’avantage de ce système ?

MP : Il permet de gagner du temps puisque nous avons pu préparer les infrastructures ainsi que les fondations et produire les modules en parallèle. Ainsi, le premier module est arrivé sur chantier dès l’achèvement de la dernière phase de bétonnage des fondations.

Samuel Majerus : Autre avantage : les modules peuvent être démontés et réutilisés. De plus, comme le bâtiment n’utilise pas de béton, il est plus léger qu’un bâtiment classique et émet moins de carbone. Ceci a été prouvé avec un bilan carbone.

En quoi ces modules sont-ils fabriqués ?

MP : La structure primaire est en acier et les murs de séparation en placoplâtre. L’isolation est intégrée dans cette structure légère. Les finitions intérieures sont celles d’un bâtiment classique.

Qu’est-ce qui le distingue d’un bâtiment similaire ?

SM : Nous sommes sur du haut-de-gamme, c’est-à- dire que ce bâtiment a le même niveau de qualité, voire un niveau de qualité plus élevé, que certains bâtiments non-modulaires standards, et ce, aussi bien en termes de classe énergétique, de technique, que de durabilité. Le bâtiment recevra également la certification durable DGNB.

Parlons du concept énergétique…

SM : C’est un bâtiment de classe A-B-A. Il a une très bonne isolation et emploie des techniques pointues de plafonds rayonnants chauffants et refroidissants avec climatisation. Il est connecté au réseau de chaleur urbain et la toiture a été conçue de telle manière que la commune pourra y installer des panneaux photovoltaïques. Il est également doté d’un système de récupération de l’eau de pluie qui servira à alimenter les chasses d’eau, par exemple.

Nico Pundel : Pour ce qui est du photovoltaïque, nous sommes en train de réfléchir à la manière dont nous allons mettre en œuvre ce projet : en impliquant les citoyens de Strassen ou en tant que commune seule. La décision n’est pas encore prise.

Vous avez également pensé au bien- être et à la santé des usagers ?

SM : Nous avons travaillé sur le confort thermique avec tout ce qui est protection solaire et sur la qualité de l’air en sélectionnant des peintures biologiques et des matériaux qui n’émettent ni formaldéhydes, ni composés organiques volatils.

Pourquoi avoir opté pour ce type de construction ?

NP : Pour la rapidité d’exécution, mais surtout parce que nous voulions un bâtiment durable et de très haute qualité. Cette qualité se traduit par des sols en bois, par exemple, qui donnent un climat intérieur très agréable. C’est aussi notre première école climatisée et elle a le meilleur standard technique pour un bâtiment scolaire. Nous lui avons rapidement choisi un nom – Saint-Exupéry -, afin qu’elle ne soit pas surnommée « Container Schoul ». De plus, elle a été érigée sur un site provisoire et nous voulions avoir la possibilité de la déplacer.

Quelques mots sur le site ?

Claude Feipel : L’école se trouve sur un tout nouveau site à proximité directe des bâtiments scolaires existants, les infrastructures d’accès permettent de s’y rendre en toute sécurité à pied, à vélos ou en voiture.

MP : Les alentours directs du bâtiment représentent plus de 2 500 m 2. 2 aires de jeux y ont été aménagées, ainsi qu’un complexe multisport et des abris pour vélos à l’extérieur et à l’intérieur de la cour d’école. L’arrêt de bus est accessible en toute sécurité, sans avoir à traverser de route.

Comment ce bâtiment s’articule-t-il ?

NP : Il compte 17 salles de classe spacieuses (de 1 m, soit 84 m2) mais, dans une première étape, nous allons en remplir 12 avec une moyenne de 16 élèves.

CF : Le bâtiment a été créé en prenant en compte les besoins du corps enseignant qui a été impliqué dans les réflexions au niveau fonctionnel. Par exemple, chaque salle de classe est pourvue d’une petite salle de stockage attenante.

MP : L’accessibilité des personnes à mobilité réduite aux étages et aux installations sanitaires est complètement garantie. Pour ne pas oublier le personnel d’entretien, des salles de douche et kitchenettes ont également été prévues.

Il faut préciser que le bâtiment répond aux dernières normes en vigueur en matière de sécurité incendie et a obtenu toutes les autorisations nécessaires du Corps grand-ducal d’incendie et de secours.

Mélanie Trélat
Article tiré du NEOMAG#40
Plus d’informations : http://neobuild.lu/ressources/neomag
© NEOMAG - Toute reproduction interdite sans autorisation préalable de l’éditeur

/

Publié le
jeudi 26 août 2021


Avec nos partenaires

L.S.C. Engineering Group
NEOMAG
Architecture & construction
article
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Architecture & construction


Nos partenaires Architecture & construction

Nos partenaires