La N3, nouvelle porte d'entrée vers la capitale

La N3, nouvelle porte d’entrée vers la capitale

La nouvelle N3 est un projet titanesque qui relie la gare centrale de Luxembourg, Howald et la Cloche d’Or. Une grande aventure à laquelle a largement participé le bureau d’études Schroeder et Associés.

Le hors-série #18 de la Revue Technique est consacré à « La nouvelle N3 dans le cadre du développement urbain sud-ouest de Luxembourg ». La revue trimestrielle de l’association des ingénieurs et scientifiques du Luxembourg n’a pas ménagé ses efforts pour présenter dans les moindres détails cet axe, porte d’entrée capitale à Luxembourg-Ville. Il faut dire que les chantiers se sont succédés pour offrir un outil moderne à tous les usagers.

Le hors-série de la Revue Technique
Le hors-série de la Revue Technique

Au fil des pages de ce hors-série, le lecteur peut découvrir notamment tout le travail réalisé par Schroeder & Associés. Bien plus qu’un simple axe routier, la nouvelle N3 s’inscrit dans le vaste projet de création d’interconnexions à vocation multimodale, via différents pôles d’échange et avec la complémentarité du tram, le tout visant à réorganiser la circulation pour faire la part belle à la mobilité douce et active.

Schroeder & Associés est souvent cité dans la Revue Technique, pour avoir travaillé sur le concept général et participé à la plupart des projets liés à ce dossier, avec ses experts-métiers mobilisés dans des missions d’études ou/et de conseils, de structures, infrastructures, ouvrages d’art, project management, réseaux, voiries, mobilité, urbanisme, sécurité, conception, planification, etc.

Des ouvrages d’art

Guillaume Dubois, cadre dirigeant et chef de l’unité Travaux spéciaux du bureau S&A, présente par exemple, aux côtés de Robert Biel, chef de division travaux neufs aux Ponts et Chaussées, le master planning 2019-2024 de la nouvelle N3, avec ce défi central : « comment assurer qu’une volonté politique forte devienne une réalité dans un contexte urbanisé dense ? ».

Heiko Gesella, chef d’unité « Ponts et Viaducs » (service Ouvrages d’art) revient – avec René Goergen et Christophe Sarti des Ponts et Chaussées - sur les aspects techniques du Pont Büchler, notamment les éléments de structure en acier. Le nouveau Pont Büchler est un élément clé de la modernisation des infrastructures routières et ferroviaires, un phare de l’entrée en gare de Luxembourg et un ouvrage d’art répondant aux exigences de contribuer à la culture architecturale et d’améliorer le bien-être de tout un quartier.

Dr Heiko Gesella – aux côtés d’Annick Becker (Ponts et Chaussées) - poursuit avec d’autres aspects techniques, liés à l’ouvrage d’art OA900 conçu et exécuté dans le cadre de l’aménagement du ban de Gasperich. Un ouvrage réussissant la gageure de surélever le boulevard de Kockelscheuer, enjamber l’autoroute A6/A1 au niveau de l’échangeur de Gasperich, combiner 2 voies de circulation routière dans chaque sens, 1 couloir central pour 2 voies de tramway, un vaste espace pour piétons et cyclistes et 1 voie de service, tout ça en respectant le cahier de charges prévoyant une garantie d’exécution avec maintien de la circulation routière.

Les équipes de Schroeder & Associés sont également intervenues dans le projet de réaménagement de la rue des Scillas, incluant une déviation de la Drosbach nécessitant un ouvrage hydraulique.

Gros travail aussi, dans ce contexte, que le passage souterrain du Rangwee (Tunnel Rangwee II), qui a nécessité le développement de solutions audacieuses, comme la préfabrication de l’ouvrage en différents éléments et l’assemblage par ripage.

Avec notamment Alina Gritcenko, ingénieure attachée à l’unité Ponts et Viaducs de Schroeder & Associés, la Revue technique explore le Pôle d’échange multimodal Howald et ses différents ouvrages, permettant notamment le franchissement des lignes ferroviaires par le tram.

Bien évidemment, un focus est mis sur le premier pont en Y du Luxembourg, un projet d’ampleur pour lequel Schroeder & Associés, à la maîtrise de l’œuvre en collaboration avec le Bureau Greisch, a participé à la conception, à l’étude générale ainsi qu’au planning des travaux.

Un fameux pont en Y à la géométrie complexe, un pont intégral d’une portée de 100 mètres, mais surtout une pièce maîtresse dans la vision globale de cet espace multimodal, à la fois étape indispensable dans l’extension du tracé du tram, porte d’entrée dans la Ville, liaison de mobilité douce notamment vers le Lycée Vauban…

Pôle échange P+R Cloche d'Or
Pôle échange P+R Cloche d’Or - ©Schroeder & Associés

Faciliter la vie quotidienne

Enfin, un maillon fort de l’ensemble se retrouve dans la conception du Pôle d’échange Cloche d’Or, expliquée entre autres par Mike Ries, chef d’unité au département Structure chez Schroeder & Associés.

Un pôle aux objectifs multiples, avec sa gare routière et son P+R Stade, permettant aux usagers d’y garer leur véhicule et de continuer le trajet moyennant le tram, l’autobus ou encore le vel’OH ! Avec pour objectif global de délester la circulation en centre-ville par un report modal des véhicules individuels vers les transports collectifs et durables.

Cet ensemble de projets interconnectés « facilitera notre vie quotidienne pour les décennies à venir », résume Olivier Georges, secrétaire de l’ISL, dans la postface de ce hors-série : « Bien souvent, des projets nécessitant les plus gros efforts, le plus grand savoir-faire, un maximum de planification et une logistique sophistiquée, deviennent pratiquement invisibles après leur réalisation. C’est d’ailleurs aussi le sort des scientifiques, développeurs ou ingénieurs : mieux ils (ou elles) font leur travail, moins on retient leur contribution après la fin du projet. »

Ce qui mène à la conclusion de Marc Feider, ingénieur-administrateur de Schroeder & Associés : « Nous avons une responsabilité en tant qu’ingénieurs-conseils, planificateurs et aménageurs. Nous devons poser un regard à 360 degrés pour défendre une vision globale, une approche intégrée. C’est le plus que l’on peut apporter aux projets ou aux idées de base.

C’est à nous de convaincre et de prolonger la confiance que nous font nos clients dans des projets concrets qui misent sur le long terme et ont des effets visibles et mesurables. Nous pouvons naturellement avoir une influence, avec une vision et une réflexion plus larges, allant au-delà des domaines techniques, tout en apportant bien sûr des solutions techniques.

Notre bureau dispose de compétences et d’experts-métiers, qui trouvent à exercer dans quantité de projets et domaines ».

Communiqué par Schroeder & Associés
© INSCI/Tellitweb

Article
Communiqué
Publié le jeudi 7 décembre 2023
Partager sur
Avec notre partenaire
Nos partenaires