Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
économie circulaire, modèle économique circulaire, construction, durabilité, réduction de l’impact écologique, Philosophie « Cradle to cradle », matériaux recyclés, upcycling, matériaux biodégradables, CLK, cycle de vie
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

La construction passe au vert

Architecture & construction

Publié le
lundi 8 juillet 2019 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Adopter un modèle économique circulaire dans la construction revient à miser sur la durabilité. Une durabilité qui se traduit par une adaptabilité pensée en amont et un choix de matériaux et de procédés d’assemblage réfléchis.

L’économie circulaire promeut la réalisation de nouveaux bâtiments pour lesquels on aurait dès le départ, et donc bien avant leur construction, déterminé ce qu’il adviendrait d’eux durant et après leur occupation. Il s’agit donc d’anticiper en amont dans le but d’accroître la longévité de la pierre et celle de ses composants, dans l’idée, in fine, d’en récupérer les matériaux. Objectifs affichés ? Durabilité et réduction de l’impact écologique.

Pour ce faire, l’économie circulaire repose sur quelques principes de base. Le premier concerne l’adaptabilité des bâtiments : une construction doit pouvoir être reconvertie à d’autres usages ou fonctions mais également s’adapter à l’évolution des besoins de ses usagers. Ainsi, on pourrait par exemple imaginer qu’un bâtiment initialement construit pour accueillir des bureaux pourrait par la suite héberger des logements, à condition que la structure offre un plan libre et octroie une hauteur sous plafond suffisante. Autre principe : la construction en couches indépendantes. Sachant que les éléments qui constituent les couches bâties (structure, enveloppe, aménagement spatial, systèmes) ont des durées de vie différentes, il serait intéressant de construire en couches indépendantes les unes des autres afin de pouvoir intervenir sur certains éléments sans en toucher d’autres.

Philosophie « Cradle to cradle »

Dans le même esprit toujours, l’économie circulaire incite à utiliser des matériaux encourageant l’usage des matières recyclées : on préférera ainsi opter pour des matières d’ores et déjà composées de produits recyclés, comme le béton avec granulats recyclés par exemple, ou pouvant être recyclés ou réutilisés en fin de vie. Enfin, il est vivement conseillé de favoriser des moyens d’assemblage accessibles et réversibles, comme des vis ou des clips, qui permettent de récupérer les éléments et matériaux assemblés sans les endommager. Au moment de la construction, une importance toute particulière est donc évidemment accordée au choix des matériaux à travers la philosophie « cradle-to-cradle ». Ce concept promeut en outre l’utilisation de matières obligatoirement biodégradables et dénués de substances nocives, mais surtout upcyclable, autrement dit dont le cycle de vie est infini. Ainsi, l’objet en fin de vie doit pouvoir se renouveler dans un nouveau processus, biologique ou technique.

En minimisant la production de déchets par des constructions bien pensées, par la réparation et la maintenance plutôt que la destruction, par le réemploi des produits et le recyclage des matériaux, l’économie circulaire entend non seulement trouver des solutions techniques mais aussi réfléchir à la manière dont sont assemblés les éléments construits et dont on souhaite prolonger et optimiser la durée de vie.

Actualité de notre partenaire CLK Constructions

Publié le
lundi 8 juillet 2019


Article de notre partenaire

CLK Constructions s.àr.l.
Architecture & construction
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Architecture & construction


Nos partenaires Architecture & construction

Nos partenaires