Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Creos, transport et distribution d'énergie, Luxembourg, réseaux électricité, gaz naturel
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

L’avenir des LED sera-t-il toujours aussi radieux ?

Énergie

Publié le
lundi 28 mai 2018 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Des phares de voiture aux luminaires du salon, elles sont partout et vous en avez certainement chez vous. Les petites diodes électroluminescentes, plus communément appelées LED (Light-Emitting Diode), sont en train de révolutionner l’éclairage.

Dotée d’un rendement énergétique cinq à huit fois supérieur à l’incandescence, cette technologie miniature est dotée d’une efficacité lumineuse redoutable et a une durée de vie pouvant dépasser les 15 ans. D’après de nombreux spécialistes, ceci n’est qu’un début car les LED sont loin d’avoir dévoilé tout leur potentiel.

De la photosynthèse à la photothérapie

Les LED offrent toutes les variations de couleurs imaginables, reproduisent à la perfection la lumière naturelle et voient leur performance augmenter d’année en année – pour 100 watts aujourd’hui, il en faudra 10 demain. Ces nouvelles propriétés engendrent de nouveaux usages. Des travaux de recherche menés par la NASA, l’agence spatiale américaine, ont démontré que les différentes couleurs lumineuses émises par les LED – du rouge au bleu en passant par le vert et l’infrarouge – favorisent la photosynthèse des plantes, que ce soit sur Terre ou… dans l’espace ! Des essais menés dans la Station spatiale internationale ont permis de cultiver des légumes verts comme les choux ainsi que des plantes à fleurs comme le zinnia.

Toujours selon la NASA, les LED peuvent également avoir une influence sur l’horloge biologique des êtres humains. Les neurologues de l’agence spatiale américaine ont en effet découvert que la lumière bleue, dans un certain spectre, pouvait réduire la production de mélatonine, une hormone qui aide notre corps à maintenir son rythme circadien. En d’autres termes, au plus vous produisez de mélatonine, au mieux vous dormez et au moins vous en produisez, au plus votre rythme biologique est perturbé (c’est la raison pour laquelle il est conseillé d’éviter de regarder son smartphone ou sa tablette avant de s’endormir à cause de l’importante lumière bleue dégagée par leur écran.) Le mieux est de lire un livre ou de passer en mode nuit. En modulant la source de lumière des LED pour imiter les niveaux d’intensité du soleil, les chercheurs ont pu aider les astronautes de la Station spatiale américaine à mieux dormir. Cette découverte a donné naissance à une nouvelle technologie d’éclairage, un éclairage intelligent centré sur l’homme (HCL) à base de LED, dans lequel les fabricants investissent de plus en plus. Des applications concrètes existent déjà comme dans l’Airbus A380. A bord de cet avion, l’éclairage de la cabine et du cockpit utilise des LED et peut être modifié pour simuler le jour ou la nuit et atténuer les effets du décalage horaire sur les passagers et le personnel de navigation.

Les LED interviennent dans la luminothérapie médicale. Plusieurs effets bénéfiques ont été observés dans le traitement de problèmes cutanés. En fonction des longueurs d’onde utilisées, la lumière LED peut accélérer les processus de cicatrisation, moduler la réaction inflammatoire, activer la synthèse de collagène et des fibres élastiques et avoir une action anti-séborrhéique ou antimicrobienne. La LED-thérapie est utilisée en dermatologie médicale pour le traitement de cancers de peau superficiels ou des lésions précancéreuses et en dermatologie esthétique pour le traitement des rides et ridules, de l’acné, des vergetures et… même d’une certaine forme d’alopécie (l’alopecia aerata qui est une maladie de peau auto-immune). Si vous perdez vos cheveux à cause du stress ou de l’âge, il est inutile de vous ruer sur les casquettes LED anti-chute de cheveux que l’on vous propose sur certains sites d’e-commerce. Celles-ci ne vous serviront à rien !

De l’espace public à l’interconnectivité

Les LED investissent les espaces publics. De plus en plus d’écoles, de stades de football, de salles de sports, de transports en commun, de collectivités et même de villes partout dans le monde commencent à s’équiper entièrement de ce type d’éclairage. A moyen terme, l’adoption massive des technologies d’éclairage basées sur des LED pourrait contribuer de manière significative à des économies d’énergie. A titre d’exemple, l’Allemagne pourrait valider la suppression effective de 3 réacteurs nucléaires par adoption des LED comme sources d’éclairage principales d’ici 2020. Outre une plus grande rentabilité, les LED permettent également des prouesses techniques inégalées. Ainsi, les stades de l’Olympique Lyonnais en France et de l’Atletico de Madrid en Espagne comptent sur cette nouvelle technologie pour offrir de véritables shows lumineux et améliorer l’expérience des spectateurs. Grâce au sports flooring LED, les gymnases et terrains de sport intérieur peuvent servir à la pratique d’une dizaine de sports différents. En fonction du sport choisi sur une console prévue à cet effet, des lignes intégrées dans le sol s’éclairent.

En septembre 2016, une nouvelle étape a été franchie avec la commercialisation en France du premier luminaire LED doté du Li-Fi (Light Fidelity), une technologie de connexion Internet sans fil basée sur l’utilisation de la partie visible du spectre électromagnétique. Concrètement, un ordinateur, un smartphone ou tout autre appareil compatible peut accéder à la Toile en haut débit en étant simplement placé dans le champ d’éclairage d’un luminaire de type LED.

Même si les LED semblent donc promises à un brillant avenir, certains songent déjà à l’après-LED. Il a pour nom OLED mais ceci est une autre histoire…

Source : CREOS

Publié le
lundi 28 mai 2018


Article de notre partenaire

Creos, transport et distribution d'énergie, Luxembourg, réseaux électricité, gaz naturel
Énergie
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Énergie


Nos partenaires Énergie

Nos partenaires