Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
KiDSCOoP, FIT4e, ateliers, 6zero1, FIT4Entrepreneurship, entreprenariat, économie sociale et solidaire, outils didactiques
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

KiDSCOoP

Économie sociale et solidaire

Publié le
jeudi 8 août 2019 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Aline et Dorothée sont toutes deux originaires de Belgique et ont intégré le programme FIT4Entrepreneurship avec des projets différents. Grâce à leur amitié et idées complémentaires, elles ont fusionné leurs deux projets en un seul, KiDSCOoP.

Leurs parcours respectifs et la participation à FIT4Entrepreneurship

Aline est titulaire d’un Master en anthropologie et a déménagé au Luxembourg en 2014. Elle y a travaillé dans le domaine de la coopération internationale pendant un an. Après son congé de maternité, en mai 2016, elle s’est inscrite à l’ADEM. « Il n’y avait pas beaucoup de postes qui correspondaient à mon profil. C’est toujours un peu difficile quand on ne rentre pas dans les cases. »

Un jour qu’elle se trouvait dans la salle d’attente de l’ADEM, elle est tombée sur un flyer mentionnant une séance d’info pour les demandeurs d’emploi s’intéressant à la création d’entreprise. « C’est lors de cette séance que j’ai rencontré Viviane Bisenius. Suite à ça, j’ai commencé le FIT4e en janvier 2017 et ma vie a changé. » Cette session était une des premières organisées par l’ADEM et la Chambre de Commerce. Le projet d’Aline pour le FIT4e s’intitulait « Oh my media ! » et proposait des formations d’éducation aux médias ; tout ce qui était en rapport au regard critique par rapport au contenu dans les médias.

Dorothée est arrivée de Belgique en septembre 2016 suite à la mutation de son compagnon au Luxembourg. Graphiste de formation, elle venait de finir l’agrégation pour être professeure d’arts plastiques. « Je me suis inscrite à l’ADEM et trouvé un poste comme remplaçante dans une école internationale ». C’est à ce moment-là que les parcours d’Aline et de Dorothée se sont croisés. « Je rencontre Aline par l’intermédiaire d’une amie commune. Très vite, elle me fait part du programme FIT4e. Comme je suis de nature très créative, je me suis toujours dit que j’adorerais faire des ateliers créatifs pour les enfants. Avec le FIT4, je me suis dit : fais-le, c’est un super programme qui s’offre à toi et c’est le bon moment pour me lancer. » Son projet initial, « Let’s do », proposait des ateliers créatifs extrascolaires ainsi que des workshops à l’occasion de fêtes d’anniversaire. En plus de ces ateliers, elle maintenait ses activités de graphiste pour les particuliers (création de faire-parts, cartes d’invitations, etc.).

« J’ai adoré ce programme, ça m’a apporté de la structure, m’a permis de découvrir tout le côté « business », qui n’est pas vraiment mon domaine de prédilection en tant qu’artiste. J’adore quand ma créativité sert à quelque chose, quand il y a un but à ce que je fais. J’avais un goût de trop peu avec mon projet initial. »

La création et le lancement de KiDSCOoP

Elles ont beaucoup parlé de leurs projets et chacune trouvait celui de l’autre très intéressant. Aline cherchait une manière sympa et pas trop scolaire de donner ses formations. Le but était que les gens s’amusent tout en apprenant.

Elles ont alors organisé leurs tout premiers stages d’éducation aux médias durant l’été 2017. Elles ont fait faire des flyers et les ont distribués à la sortie des écoles. « Un vrai test pour nous qui s’est révélé très positif. » Le thème du premier des trois stages était le circuit de l’information : 8 enfants devenaient des mini reporters qui découvraient le métier de journaliste autour d’un scénario et d’une enquête journalistique en décodant un média différent par jour (une photo truquée, un email fallacieux, etc.). À côté de ça, ils ont fabriqué leur micro et confectionné un masque de reporter. « Ils ont adoré, se sont amusés, ont appris beaucoup de choses. Les parents aussi étaient ravis. Nous, à ce moment-là, on a découvert notre complémentarité et notre bonne entente en travaillant ensemble. »

Aline et Dorothée ont alors pris la décision de se lancer ensemble. Au même moment, elles ont été choisies pour faire partie du 6zéro1 pendant un an. Elles ont profité de cette année-là pour élaborer et lancer le concept de KiDSCOoP. « Une des questions qui nous a pris beaucoup de temps était celle du statut juridique de la structure (asbl, société d’impact sociétal, société privée, indépendance ?). Finalement, nous sommes toutes les deux devenues indépendantes. Une formation sur les structures juridiques aurait été une bonne base supplémentaire au programme car c’est un sujet assez compliqué lorsqu’on n’a pas d’expérience. » KiDSCOoP a été développé tout le long de cette année-là en fonction des demandes : demandes d’entreprises, d’écoles, de la fondation Follereau par rapport à une journée sur le cyber harcèlement, ou encore de la Ville de Luxembourg.

Outre le bouche-à-oreille, c’est sur Facebook et Instagram que KiDSCOoP s’est notamment fait connaître ainsi que par d’autres sites qui promeuvent les stages à Luxembourg (Kids Agenda, Petit Web) ou encore par leur présence dans le magazine Kideaz.

Dès la rentrée, Aline et Dorothée proposeront leur formation « Info et Infox » au sein de l’IFEN, structure de formations pour les enseignants.

Passionnées par leur métier, elles mettent beaucoup de temps et d’énergie dans leur projet.

KiDSCOoP propose des ateliers qui éveillent et exercent de manière ludique et créative l’esprit critique des jeunes et de leurs parents aux contenus et aux pratiques médiatiques. Ces ateliers, donnés au sein des structures du secteur de l’enfance et de la jeunesse, sont également proposés aux professionnels et sont déclinés autour de thématiques répondant aux intérêts de chacun, comme la découverte du circuit de l’information et le décodage de cette dernière, les contenus en ligne et l’identité numérique ou encore l’impact et la gestion des écrans au quotidien. L’éveil et l’exercice de l’esprit critique par le jeu et la créativité restent le cœur de leurs interventions, quel que soit l’âge des participants.

Ces derniers mois, Aline et Dorothée ont réalisé qu’elles adoraient la création d’outils didactiques, comme des plateaux de jeux par exemple. Leur projet futur tourne d’ailleurs autour de la création de tels outils.

Conseil aux futurs entrepreneurs

« FIT4e nous a permis aussi de mieux connaître le Luxembourg, les acteurs du marché, le fonctionnement des administrations. Le coaching du programme aussi était très constructif. »

« Être entrepreneur, cela veut dire qu’il faut tout gérer soi-même : l’organisation, la paperasse administrative, la communication. Il faut être sur tous les plans. C’est une belle aventure qui ne cesse d’évoluer. La passion, elle, reste intacte. Etre à deux nous permet aussi de nous soutenir et d’avancer ensemble même dans les moments un peu plus difficiles ! »

Plus d’infos sur les réseaux sociaux : @Kidscoop.lu sur Facebook, Instagram, Pinterest et YouTube ou sur leur site internet www.kidscoop.lu et par email hello@kidscoop.lu

Actualité de notre partenaire 6zero1
Photo : Aline et Dorothée / KIDSCOoP ©2019, Julie Ransquin

Publié le
jeudi 8 août 2019


Article de notre partenaire

6zero1
Économie sociale et solidaire
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Économie sociale et solidaire


Nos partenaires Économie sociale et solidaire

Nos partenaires