Joint-Venture entre Losch et SOCOM : en route pour une meilleure eMobility

Joint-Venture entre Losch et SOCOM : en route pour une meilleure eMobility

Un pas important dans l’électromobilité a été franchi avec l’officialisation de ce grand partenariat. Une volonté de devenir un acteur luxembourgeois incontournable dans la transition énergétique.

Les géants de l’industrie automobile et de l’intégration de solutions technologiques, Losch Luxembourg et SOCOM S.A., ont officiellement annoncé la création d’une joint-venture. Cette collaboration stratégique, célébrée lors d’un événement exclusif, promet d’élargir le portefeuille de solutions « future-proof » à la clientèle luxembourgeoise.

Frank Wies
Frank Wies - ©Losch Luxembourg

« En tant que Losch, nous avons la marque SWIO qui a été créée en 2019 et qui est responsable de tout ce qui est installation, connexion et conception de projets de bornes électriques », explique Marvin Rassel, coordinateur SWIO. « Nous intervenons autant chez les entreprises que chez les personnes privées. Nous pouvons également installer des bornes sur le réseau public. Enfin, nous proposons des cartes de recharges qui fonctionnent autant au Luxembourg que dans l’ensemble de l’Europe. »

La collaboration entre SOCOM et Losch a débuté lorsque cette dernière a eu besoin d’un installateur pour les bornes traditionnelles comme les ultra-rapides. « En 2021, nous étions le premier acteur privé au Luxembourg à installer une borne ultra-rapide DC ouverte au public. En 2022, nous étions également les premiers à installer une borne ultra-rapide avec un système de batteries afin de soulager le réseau. Et cette année, nous continuons les innovations puisque nous venons d’installer, à Bereldange, la borne la plus puissante et la plus rapide du réseau public national luxembourgeois. Avec une puissance de 400 kW, cette borne est à la pointe de la technologie actuelle.

Forts de ces évolutions, SOCOM et Losch ont récemment créé une joint-venture. « Elle vise à propulser la marque SWIO vers de nouveaux sommets », poursuit Frank Wies, membre du comité de direction de SOCOM. « C’est vraiment un renforcement de notre partenariat. Il s’agit d’une entité légale commune, afin de pouvoir encore plus progresser dans le domaine de l’eMobility. D’autres projets d’une envergure plus importante sont sur la table. Nous avions donc besoin de cette joint-venture pour les concrétiser. Nous proposerons de nouveaux produits à nos clients. »

1 000 bornes publics d’ici 2030

« Il y aura également de nouvelles facilités techniques pour ces services », souligne Marvin Rassel. « Sur le plan financier, c’est également important. Nous allons développer un second réseau de charges au Luxembourg. Nous avons planifié d’installer plus de mille chargeurs d’ici 2030 dans le secteur public au Grand-Duché. SOCOM nous apporte toute son expérience pour un développement serein. Nous sommes sur la même longueur d’ondes pour un avenir très intéressant. »

Marvin Rassel
Marvin Rassel - ©Losch Luxembourg

La transition énergétique est vraiment l’objectif numéro un de cette joint-venture. « Nous souhaitons devenir un acteur luxembourgeois incontournable dans cette transition », poursuit Frank Wies. « L’eMobility est vraiment un point d’entrée dans tout ce domaine de l’énergie pour un particulier comme pour une société, une institution, ou encore une commune. On ne parle pas uniquement du point de charge pour les véhicules, mais également de la production d’énergie via une installation photovoltaïque, du stockage de cette énergie via des batteries et des accumulateurs ainsi que du management intelligent de l’énergie. Nous voulons être l’acteur principale pour toute cette gestion de flux. Nous étions déjà actifs dans ce domaine avec SOCOM. Il était important pour nous d’avoir le meilleur et le plus grand partenaire pour l’électromobilité, à savoir Losch. »

2035, un tournant important dans le monde de l’automobile. D’où l’importance de ces hyperchargeurs. « Nous étudions tous les cas de figure pour que les installations soient faites de manière stratégique afin de répondre aux demandes des usagers », explique Marvin Rassel. « Le principe est que le partenaire met le terrain à disposition et nous nous occupons du reste. Ensemble avec le propriétaire du terrain, nous analysons les lieux pour trouver une solution viable. Si c’est positif, nous nous occupons de l’investissement, de l’installation, de l’opération et de toute la maintenance. »

Pour que l’électromobilité gagne en importance, les bornes de charge doivent être plus présentes. Mais pour que cette transition se passe au mieux, il faut également que les personnes privées soient équipées d’une borne à leur domicile afin de charger durant la nuit. « Avec le temps, le mode d’utilisation des voitures va changer », précise Frank Wies. « C’est plus de l’anticipation comme avec un téléphone portable. Dès que l’on peut, on branche le véhicule au lieu d’attendre que la batterie soit presque vide. Avec une autonomie de 500 kilomètres, on est tranquille pour la journée, voire pour plusieurs jours compte tenu des trajets moyens quotidiens. Les hyperchargeurs sont plus importants pour les personnes en transit, comme sur les autoroutes car les distances sont plus longues. Il faut donc diminuer le temps de charge afin d’éviter les files d’attente et les retards sur le trajet. »

- ©Losch Luxembourg

Une autre utilisation très importante pour ces hyperchargeurs, c’est le positionnement dans des quartiers où les gens n’ont pas forcément la possibilité d’installer des bornes individuelles. « Si on trouve des sites centraux, les usagers peuvent recharger leurs véhicules en 20 minutes. C’était une de nos motivations de mettre la borne de recharge à Bereldange d’ailleurs. Nous sommes dans un secteur résidentiel qui accueille énormément d’appartements. C’est un service important à la population qui ne doit ainsi pas se tracasser le lendemain pour partir au travail », ponctue Marvin Rassel.

Propos recueillis par Sébastien Yernaux
Légende photo : Alex Michels (membre du Board of Management de Losch Luxembourg), Thierry Beffort (CEO de Losch Luxembourg) , Frank Wies (membre du comité de direction de SOCOM) et Marc Thein (CEO de SOCOM)

Article
Article
Publié le lundi 18 décembre 2023
Partager sur
Avec notre partenaire
Nos partenaires