Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Vélo
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

François Bausch introduit 9 modifications du Code de la route en faveur des piétons et des conducteurs de cycle

Mobilité

Publié le
mardi 3 avril 2018 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

En date du 28 mars 2018, François Bausch, ministre du Développement durable et des Infrastructures, a présenté 9 modifications du Code de la route en faveur des mobilités actives.

En effet, le Code de la route définit à ce jour essentiellement des règles ayant comme but premier de protéger les cyclistes et les piétons du trafic motorisé, ce qui est évidemment un point essentiel de la réglementation. Pour le reste, les cyclistes doivent se conformer aux mêmes règles que les véhicules motorisés. Il n’y a ainsi actuellement que peu de dispositions facilitant ou favorisant la pratique du vélo en tenant compte de certaines caractéristiques intrinsèques à ce type d’usager de la route et qui le distinguent fortement des véhicules motorisés : diversité des types d’usagers, vitesse, accélération, champ de vision, dimensions, etc.

Une étude a été menée par le ministère du Développement durable et des Infrastructures afin d’étudier les règles et lois spécifiques aux cyclistes et piétons dans 8 pays européens (Allemagne, France, Belgique, Pays-Bas, Danemark, Autriche, Espagne et Suisse). Sur la base des résultats de cette « best practice », les réglementations pertinentes pour une application dans la législation luxembourgeoise ont été retenues. Elles se basent sur leur diffusion en Europe, des retours d’expérience sur les mesures en question et, finalement, leur compatibilité avec le contexte luxembourgeois.

Neuf mesures ont été retenues et les modifications au Code de la route en découlant élaborées. Ces modifications du Code de la route entreront en vigueur le 1er mai 2018.

  • Création de la possibilité de prévoir des trottoirs continus (ou traversants) aux carrefours ;
  • Précision d’une distance latérale de 1,5 m lors du dépassement entre un cycle et un véhicule motorisé ;
  • Élargissement des possibilités pour les cyclistes à circuler côte à côte (maximum 2 vélos) ;
  • Création de la possibilité de limiter l’obligation d’emprunter une infrastructure cyclable ;
  • Définition de la possibilité d’autoriser les cycles à poursuivre leur chemin sur une intersection régie par des feux de signalisation, dans des cas où le chemin du cycliste n’entre en aucun conflit avec les flux du trafic motorisé ;
  • Adaptation des dispositions pour la circulation des enfants sur le trottoir (autorisé jusqu’à 12 ans, contre 10 actuellement) ;
  • Définition du principe de « rue cyclable » ;
  • Création d’une signalisation rendant plus facile et intuitive la signalisation des impasses avec exceptions pour piétons ou vélos ;
  • Adaptation de l’équipement obligatoire des cycles.

Présentation des modifications du Code de la route en faveur des piétons et des conducteurs de cycle (Pdf - 1,03 Mo)

Communiqué par le ministère du Développement durable et des Infrastructures

Publié le
mardi 3 avril 2018


Mobilité
Communiqué
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Mobilité


Nos partenaires Mobilité

Nos partenaires