Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Concept4, enlèvement de milliers de bureaux récents dans des open spaces, S.I.S., une société d’impact sociétal., économie sociale et solidaire, réinsertion, économie circulaire, lutter contre le gaspillage des matériaux et du mobilier, gestion des déchets, rénovation
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Faire d’une pierre deux coups

Architecture & construction

Publié le
jeudi 24 juin 2021 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Pour lutter contre le gaspillage des matériaux et du mobilier tout en redonnant un emploi à des gens qui n’en ont plus, Concept4, entreprise spécialisée dans la démolition, le déblayage, le nettoyage de chantiers, la gestion des déchets et la rénovation vient de lancer un tout nouveau service de récupération de matériel. Elle s’est pour cela associée à l’ADEM et transformée en S.I.S.

/Depuis le début de cette année, Concept4 propose de nouvelles prestations : la remise en état et la revente ou la location de matériel et mobilier de récupération. Le point de départ de la création de ce service, c’est un constat : « Nous avons quelques dizaines d’années d’expérience dans le monde de la démolition intérieure et du déblayage et les nombreux chantiers que nous avons réalisés nous ont ouvert les yeux sur l’immense gâchis de produits qui partent directement à la benne, alors qu’ils sont encore en bon état. On met trop souvent en décharge des faux-plafonds, des cloisons de séparation, des éléments de cuisine, du matériel informatique, des armoires, chaises et bureaux, des portes, des lampadaires, et bien d’autres éléments qui, pour certains n’ont que 2 ou 3 ans. Cela augmente le volume de déchets à traiter, donc les émissions de CO2. Nous nous sommes donc demandé pourquoi ne pas offrir une seconde vie à ces matériels ? », explique Johan Colombeau, associé chez Concept4.

Bien sûr, il faut pour cela dégager du temps et trouver du personnel. Concept4 a donc décidé de collaborer avec l’ADEM, ce qui lui a permis de recruter en CDI 6 salariés, au chômage de longue durée et âgés de plus de 50 ans, pour effectuer le démontage, le tri, la manutention et les tâches très variées de réparation ou de restauration (sablage, ponçage, mise en peinture…) des différents matériels, sous la houlette du responsable de l’atelier, qui est menuisier de métier.

Concept4 fait ainsi d’une pierre deux coups en s’impliquant dans l’économie circulaire, tout en remettant sur les rails de l’emploi des personnes qui étaient en décrochage.

Cerise sur le gâteau, Concept4 qui avait été créée sous la forme d’une S.A. en 2011 est devenue, pour mener à bien ce beau projet, une S.I.S., une société d’impact sociétal. Ses fondateurs s’interdisent ainsi tout bénéfice ou dividende, le but exclusif de cette entreprise n’étant pas commercial, mais écologique et social.

« L’aide que nous recevons de l’ADEM nous permet de réduire les coûts de main-d’œuvre, ce qui nous donne la flexibilité et le temps nécessaires pour accompagner des anciens demandeurs d’emploi qui ont perdu le rythme. Cela répond aussi aux difficultés de recrutement que nous rencontrons. Nous nous appuyons d’ailleurs déjà sur l’ADEM depuis quelques années pour trouver du personnel tout en remettant le pied à l’étrier à des gens qui sont sortis du circuit. Nous avons, par exemple, actuellement, un chantier pour l’administration des Ponts & chaussées, qui occupe 35 personnes de moins de 30 ans sous contrat d’initiation à l’emploi et de plus de 45 ans sous contrat de réinsertion emploi. Nous les encourageons à se lever le matin, nous leur réapprenons à travailler en équipe et à être encadrés. Cela peut être compliqué mais si nous voulons continuer à progresser, il faut que les entreprises prennent le taureau par les cornes pour générer des emplois et embaucher des personnes qui sont au chômage. Même si sur une dizaine de personnes, seules 2 ou 3 se réinsèrent durablement, il faut le faire car sans cela, elles ne seraient pas là », souligne Franck Fuss, associé chez Concept4.

Concept4 a déjà plusieurs contrats, notamment avec des banques pour l’enlèvement de milliers de bureaux récents dans des open spaces. Un dépôt supplémentaire a été acquis pour pouvoir stocker tous ces produits qui sont disponibles à l’achat et à la location, à l’unité ou par lot, sur l’onglet Boutique du site web de Concept4.

Mélanie Trélat
Article tiré du NEOMAG#38
Plus d’informations : http://neobuild.lu/ressources/neomag
© NEOMAG - Toute reproduction interdite sans autorisation préalable de l’éditeur

Publié le
jeudi 24 juin 2021


Article de notre partenaire

Concept 4 SA SIS
Architecture & construction
article
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Architecture & construction


Nos partenaires Architecture & construction

Nos partenaires