Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
changement climatique, environnement, technologies industrielles, énergie, énergie renouvelable, énergie solaire, technologies énergétiques, énergie durable, transition énergétique, technologie photovoltaïque, modules photovoltaïques, ressources, innovation technologique
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Énergie solaire : un avenir radieux

Énergie

Publié le
mardi 3 septembre 2019 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

L’énergie solaire est une source d’énergie renouvelable propre, abondante et de plus en plus compétitive.

En aidant l’UE à atteindre son objectif de transition des combustibles fossiles importés vers une énergie durable et plus propre, l’énergie solaire peut également stimuler l’innovation technologique et créer des emplois. En outre, l’énergie solaire apporte déjà une contribution essentielle au bouquet énergétique européen et, sur la base des tendances actuelles du marché, pourrait potentiellement satisfaire 20 % de la demande d’électricité de l’UE en 2040.

La directive de l’UE sur les énergies renouvelables (2009/28/CE) a pour objectif de permettre à tous les pays de l’UE de satisfaire 20 % de leurs besoins en énergie via des sources renouvelables d’ici 2020. À cette fin, les pays de l’UE se sont engagés à atteindre leurs propres objectifs nationaux en matière d’énergie renouvelable et ont adopté des plans d’action nationaux en faveur des énergies renouvelables qui récapitulent les mesures qu’ils souhaitent prendre pour s’acquitter de leurs obligations au titre de la directive.

La version révisée de la directive sur les énergies renouvelables (2018/2001) de décembre 2018 fait partie du paquet « Une énergie propre pour tous les Européens ». En vertu de cette politique considérée comme l’une des plus ambitieuses au monde dans son domaine, les pays de l’UE s’engagent à atteindre un objectif d’énergie renouvelable d’au moins 32 % d’ici 2030. La nouvelle réglementation sur la gouvernance prévoit que les pays européens élaborent des plans nationaux énergie climat (PNCE) sur dix ans, soit pour la période 2021-2030, décrivant les moyens mis en œuvre pour atteindre les nouveaux objectifs à horizon 2030.

Atteindre les objectifs clés en matière d’énergie renouvelable

Les actions soutenant le développement de technologies utilisant des énergies renouvelables sont essentielles pour atteindre ces objectifs ambitieux. L’énergie solaire jouera donc un rôle de premier plan dans la transformation de la production d’électricité. Pour s’assurer que la technologie nécessaire à l’exploitation de cette ressource est en place, la recherche a axé ses travaux sur l’amélioration de l’efficacité des cellules et des modules solaires, l’étude de nouveaux matériaux, la réduction des coûts de production et la démonstration de nouvelles chaînes de fabrication.

Le plan stratégique pour les technologies énergétiques (plan SET), vise à coordonner les efforts européens de développement de ces technologies. Il définit les priorités de recherche pour les différentes technologies liées aux énergies renouvelables ainsi que les plans de mise en œuvre de chacune d’entre elles, dont notamment le Plan de mise en œuvre pour le photovoltaïque.

Pleins feux sur la recherche et l’innovation

Ce Results Pack CORDIS met à l’honneur 10 projets financés par l’UE dans le cadre de Horizon 2020, projets encore en cours ou venant de se terminer, qui s’attaquent aux défis techniques et scientifiques auxquels l’énergie solaire est aujourd’hui confrontée.

Le projet CPVMatch a mis en évidence le vaste potentiel du photovoltaïque solaire à concentration utilisant des cellules dotées d’un substrat à base de germanium. Ce matériau largement utilisé pour les circuits intégrés est un des éléments clés des cellules solaires à jonctions multiples de nouvelle génération. Un autre projet, Sharc25, s’est donné pour objectif de fabriquer des cellules solaires en couches minces (CIGS) efficaces destinées à la prochaine génération de modules photovoltaïques qui devraient être plus rentables.

En recourant à des nanofils, le projet Nano-Tandem a démontré tout le potentiel de ces matériaux miniatures pour la production de cellules solaires innovantes. Le projet CHEOPS a, quant à lui, apporté sa contribution à la fabrication de cellules solaires à base de pérovskite. Et, tandis que le projet PVSITES ouvre la voie à une adoption à l’échelle mondiale du photovoltaïque intégré aux bâtiments (BIPV) – sous l’impulsion de l’industrie européenne, le projet ARCIGS-M propose à ce même secteur des architectures de dispositifs PV CIGS intégrant à la fois des matériaux avancés et des nanotechnologies.

Le projet NextBase travaille actuellement au développement des cellules et modules solaires c-Si de prochaine génération et le projet DISC exploite le potentiel du silicium dans la technologie photovoltaïque grâce aux jonctions à sélection de porteuse. Le projet AMPERE se concentre sur la fabrication de modules PV plus efficaces et plus fiables. Enfin, le projet STARCELL fait progresser notablement la technologie photovoltaïque en couches minces en utilisant exclusivement des matériaux présents en abondance dans la croûte terrestre.

Source : CORDIS
Photo : © Gencho Petkov, Shutterstock

Publié le
mardi 3 septembre 2019


Énergie
article
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Énergie


Nos partenaires Énergie

Nos partenaires