Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Eida, Paul Kauten, Florain Rochko, fourniture d’électricité verte, tension sur les prix, marché global, gaz naturel, calculix.lu, ILR, modèle alternatif, production d’énergie locale
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Eida : la fin du gaz aussi

Énergie

Publié le
mardi 11 janvier 2022 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Eida avait dû arrêter la fourniture d’électricité. Même sort pour le gaz naturel. La tension sur les prix laisse des traces. Le distributeur d’énergie verte Eida souffre. Mais l’équipe de Beckerich ne baisse pas les bras.

Une dizaine de jours après avoir dû annoncer l’arrêt contraint de ses activités de fourniture d’électricité verte, Eida a dû enchaîner – juste avant Noël – en annonçant l’arrêt de la fourniture de gaz naturel.

« La société anonyme Eida, basée à Beckerich, est dans l’obligation de mettre un terme à la fourniture de gaz naturel. Compte tenu de la situation du marché avec des tensions importantes sur le prix, Eida ne dispose plus de réserves financières suffisantes au préfinancement du gaz naturel nécessaire à la fourniture. Par conséquent, Eida est contraint d’arrêter la fourniture de gaz naturel.

L’approvisionnement en gaz naturel des clients est assuré sans interruption.

Vous êtes libre de conclure dès maintenant un contrat de fourniture de gaz naturel avec un fournisseur autre de votre choix. Si vous désirez comparer toutes les offres de gaz naturel disponibles, vous pouvez consulter le site calculix.lu, comparateur mis en place par l’Institut Luxembourg de Régulation (I.L.R.) », écrivait l’administrateur-délégué, Paul Kauten, sur le site du fournisseur.

Explosion des prix

Pour l’électricité, c’est le trader et fournisseur en amont qui avait fait défaut, victime de la tension sur les marchés.

Pour le gaz naturel, la hausse de prix suffit à exploser les compteurs de la trésorerie. Florian Rochko, responsable des opérations Eida : « Notre fournisseur de gaz naturel n’est pas défaillant. Mais les prix sont devenus trop élevés. Nous ne pouvons plus suivre, le montant des factures s’envole ».

Une comparaison sur un an le montre : en novembre 2020, le MWh de gaz naturel coûtait 13 euros, en novembre 2021, 80 euros. Et cela n’a fait qu’augmenter depuis, pesant sur le marché mondial et européen, sur les consommateurs et sur les petites structures du marché.

Modèle alternatif

Eida arrête donc aussi cette activité. La société luxembourgeoise continuera à fournir ses clients en gaz naturel jusqu’au 14 janvier. Elle invite ces clients à souscrire auprès d’un autre fournisseur de gaz naturel et à comparer les offres des différents fournisseurs pour le réseau basse tension (reprises sur le site calculix.lu). Les clients recevront un décompte final, qui donnera lieu au dernier versement ou au remboursement.

Le futur de l’entreprise Eida est plus que compromis. Mais le modèle alternatif défendu par ses promoteurs espère survivre, sous une autre forme, sans doute davantage tournée vers la production locale et ses activités annexes.

Alain Ducat

Publié le
mardi 11 janvier 2022


Avec notre partenaire

Eida, fournisseur d'électricité verte, gaz naturel, énergie, EKOenergy, respect de l'environnement, projets pour le climat certifiés, économie d'énergie, Energipark Réiden s.a., énergies renouvelables, approvision, nement énergétique durable, Pacte Climat, ClimEEC, recherche, développement
Énergie
article
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Énergie


Nos partenaires Énergie

Nos partenaires