Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Investing for Development, objectifs de développement sociaux, développement durable, investissement durable, finance green, micro-entrepreneurs, microfinance, Luxembourg Microfinance and Development Fund (LMDF)
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Croissance de 20 millions d’euros

Finance & banque

Publié le
lundi 1er juillet 2019 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Le Luxembourg Microfinance and Development Fund (LMDF) entame une nouvelle phase de croissance d’un montant de 20 millions d’euros, visant des investissements à impact social dans la microfinance de 60 millions d’euros sur trois ans. Le ministre des Finances, Pierre Gramegna, a annoncé son soutien pour la prochaine phase de croissance en renforçant le mécanisme d’atténuation des risques pour les investisseurs privés luxembourgeois.

Le 27 juin, Investing for Development SICAV et ses compartiments, le Luxembourg Microfinance and Development Fund (LMDF) et le Forestry and Climate Change Fund (FCCF) ont tenu leur assemblée générale annuelle des actionnaires.

Depuis sa création en octobre 2009, LMDF s’est imposé comme un fonds de financement à impact accessible aux investisseurs luxembourgeois. Le Fonds a connu une croissance significative passant d’un actif net de 5 millions d’euros à 40 millions d’euros aujourd’hui et touchant 230 000 micro-entrepreneurs depuis sa création. Après près de dix ans d’activité - et après avoir dépassé l’objectif initial de 25 millions d’euros -, le ministère des Finances prépare le terrain pour la prochaine étape de la croissance du LMDF en renforçant l’atténuation des risques via des actions publiques, en convertissant 4 millions d’euros d’actions publiques au profit d’investisseurs privés luxembourgeois et d’entités à but non lucratif.

Le capital-risque élargi permet d’investir 20 millions d’euros supplémentaires dans LMDF dans la classe C (classe d’actions réservée aux investisseurs individuels).
Les fondations privées, les banques privées, les family offices et les particuliers ont été les moteurs de la croissance du Fonds ces dernières années. L’exercice financier précédent, l’actif net du LMDF a augmenté de 22% grâce aux entrées d’investisseurs luxembourgeois.

Pierre Gramegna, ministre des Finances, a déclaré : « Je suis heureux d’annoncer ce nouveau soutien au LMDF, résultat du succès rencontré par son bilan ces dernières années. LMDF est un bon exemple de modèle de financement mixte qui a permis une mobilisation substantielle des investissements privés d’investisseurs luxembourgeois en faveur du développement durable.

Kaspar Wansleben, Executive Director, Investing for Development SICAV :

Nous utilisons des véhicules de financement mixtes depuis près de 10 ans. Notre principal fonds, le Luxembourg Microfinance and Development Fund (LMDF), a utilisé des capitaux publics et privés pour offrir des opportunités à plus de 230 000 micro-entrepreneurs dans des pays à faible revenu. Nous sommes ravis de nous engager dans une nouvelle phase de croissance du LMDF, dirigée par nos partenaires bancaires et d’investissement.

Rudi Belli, Senior Vice President, Secretary General, Spuerkeess : Les institutions financières devraient s’inspirer « d’Investing for Development » pour intégrer les objectifs de développement sociaux à leur stratégie centrale.

Actualité LMDF plus d’informations : https://www.lmdf.lu/investisseurs-p...

Publié le
lundi 1er juillet 2019


Finance & banque
Communiqué
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Finance & banque


Nos partenaires Finance & banque

Nos partenaires