Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Creos, énergies renouvelables, technologie, bornes de recharge ultrarapide, transition énergétique, SuperChargy, stations Chargy, e-mobility, électromobilité, énergie en réseaux, innovation, développement des bornes de recharge ultra-rapide, mobilité
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Creos donne un coup d’accélérateur à l’électromobilité

Énergie

Publié le
jeudi 27 mai 2021 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Avec l’inauguration des deux premières bornes de charge ultra-rapide SuperChargy au Kirchberg en janvier 2021, un maillon important de la stratégie nationale de mobilité électrique vient de se mettre en place. Dorénavant, grâce à ces nouvelles bornes, les voitures pourront être rechargées à 80% en une vingtaine de minutes à peine. Comme ce fut le cas pour Chargy, Creos est à la manoeuvre de cet ambitieux projet qui devrait se terminer dans trois ans. Le point avec Alex Michels, Head of Asset Management, Sébastien Bertrand, chargé des projets Chargy ET SuperChargy en tant que Project Manager e-mobility, et Christophe Mathgen, Head of Communication.

« La mise en place de ces bornes de recharge ultrarapide était devenue une nécessité, non seulement pour répondre à la volonté du gouvernement de favoriser l’électromobilité dans le cadre de la transition énergétique, mais aussi pour répondre à la forte demande », explique Sébastien Bertrand. « Le parc des voitures automobiles ne cesse en effet d’augmenter d’année en année. Il suffit pour s’en convaincre de regarder la courbe de consommation d’électricité sur les stations Chargy. Celle-ci s’accroît de mois en mois. Il y a certes eu une baisse significative au printemps 2020 suite au premier confinement, mais la tendance est repartie à la hausse ensuite, à un point tel que les chiffres de 2020 ont dépassé d’un tiers ceux de 2019.

La technologie des voitures électriques a également évolué. La grande majorité des constructeurs automobiles intègrent aujourd’hui dans leur gamme des modèles avec des capacités de charge de plus en plus importantes. Il était donc temps pour le pays de combler ce vide au plus vite. »

D’ici 2023, pour un budget total avoisinant les 17 millions d’euros, 88 bornes SuperChargy à courant continu (DC) seront réparties sur les principaux axes routiers et autoroutiers du pays ainsi que sur certains parkings Park & Ride (P+R), soit 19 emplacements en tout. Environ un tiers d’entre elles permettront des charges à une puissance de 160 kW et les deux autres tiers délivreront jusqu’à plus de 320 kW. Tout comme les bornes Chargy, elles distribueront exclusivement de l’énergie produite à partir de 100% d’énergies renouvelables.

Une configuration sans équivalent ailleurs

Deux premières bornes de 160 kW sont en activité au parking Université du Luxembourg du Kirchberg depuis le 20 janvier 2021. Elles feront l’objet de tests grand public pendant tout le premier trimestre 2021. « Cette phase de tests est cruciale pour nous », commente Alex Michels. « Il faut en effet savoir que la configuration que nous utilisons n’a pas d’équivalent ailleurs. Les bornes que nous utilisons sont dotées d’une technologie très pointue. L’infrastructure de recharge est basée sur un système informatique central commun avec les autres bornes publiques (Chargy et Chargy OK). Cette approche permet aux fournisseurs de proposer leurs services de charge sur toutes les bornes et aux utilisateurs de recharger leur voiture électrique avec une seule carte de recharge sur toutes les stations compatibles. En outre, à partir du deuxième trimestre 2021, ces bornes seront dotées d’un système de paiement par carte de débit ou de crédit. »

« En d’autres termes, les bornes SuperChargy seront très faciles d’utilisation pour le consommateur final : il pourra utiliser la même carte de recharge pour Chargy et SuperChargy ou sa carte bancaire s’il ne dispose pas d’un contrat avec un fournisseur de services de charge. Par contre, pour nous, la gestion de ces trois éléments combinés – les bornes, la plateforme et le paiement par carte bancaire – est plus délicate et plus complexe à réaliser, car nous devons nous assurer que toutes les transactions effectuées sur les bornes SuperChargy se déroulent sans aucun problème. C’est une des raisons pour lesquelles les conditions et tarifs appliqués seront identiques à ceux des bornes Chargy pendant toute la durée de la phase de tests. »

Quatre sites opérationnels en 2021

À l’issue de cette phase de tests prévue en principe en avril-mai 2021, le déploiement proprement dit pourra débuter. « Celui-ci se fera de manière progressive », poursuit Sébastien Bertrand. « Nous allons d’abord commencer par les sites les plus faciles et les plus rapides à équiper, à savoir ceux où il n’y a pas trop de travaux d’infrastructures à prévoir – juste un transformateur à changer et les bornes à placer – et/ou les autorisations seront facilement obtenues. En 2021, nous avons ainsi prévu de mettre en place quatre sites, à savoir le Park & Ride de Junglinster, l’aire de Capellen sur l’A6 en direction de Luxembourg, l’aire de Berchem sur l’A3 en direction de Thionville et la finalisation du site de Kirchberg à l’issue de la phase de tests avec l’ajout d’une borne de 320 kW. »

« En parallèle, nous allons travailler sur les autres sites prévus par le gouvernement et l’Administration des Ponts et Chaussées », précise Alex Michels. « Pour bon nombre d’entre eux, nous devons entamer une série de démarches administratives auprès des autorités, et notamment les communes concernées, et engager, le cas échéant, d’importants travaux. De nombreux sites n’ont pas la puissance nécessaire pour accueillir des bornes de recharge ultra-rapide et des renforcements de lignes ainsi que des redimensionnements de transformateurs sont à prévoir. D’autres ne disposent même pas de voie d’accès par la route ou de places de parking ! Chaque site a ses particularités et ses complications et nous devons tout traiter au cas par cas. »

Une identité visuelle distincte

Une importante campagne de communication a également été prévue pour sensibiliser le public à la présence de ces nouvelles bornes. Pour le lancement des deux premières stations en phase de tests au parking universitaire du Kirchberg, une conférence de presse a été organisée en janvier 2021 en étroite collaboration avec le ministère de l’Énergie et de l’Aménagement du Territoire et le ministère de la Mobilité et des Travaux Publics. Dans le même temps a été créée une page de destination (landing page) – superchargy.lu – qui présente en trois langues (français, allemand et anglais) le produit, ses détails techniques et ses futurs emplacements sur une carte Google. Un nouveau site web Chargy est en cours de réalisation et reprendra tous les produits de l’univers Chargy. Les réseaux sociaux de Creos, et notamment son blog, ainsi que la page Facebook de Chargy seront également mis à contribution pour informer de manière régulière sur le développement des bornes de recharge ultra-rapide. Enfin, des voitures électriques aux couleurs de SuperChargy circuleront sur les grandes artères du pays pour mieux faire connaître la nouvelle marque.

L’identité visuelle des nouvelles stations n’a pas été négligée non plus de manière à bien différencier celles-ci des autres bornes publiques. « Elles ont une taille imposante et sont deux fois plus grandes. Chacune d’entre elles mesure plus de 2,50 m ! », explique Christophe Mathgen. « Elles possèdent également un logo qui leur est propre. Même si celui-ci s’inscrit dans la continuité du design de Chargy, une marque bien connue et bien implantée au Luxembourg, il comporte néanmoins des différences. Pour accentuer le côté technologique, la couleur verte a été remplacée par du bleu. L’accent a également été mis sur la vitesse en ajoutant trois bandes qui font penser à des ailes et une typographie italique qui accentue le mouvement. »

Des lampadaires intelligents

Pour augmenter leur visibilité, chaque site SuperChargy comportera trois lampadaires stylisés d’une hauteur variable (5, 7 et 9 mètres). Ces trois éléments forment un ensemble – une sorte de sculpture – et font référence aux trois bandes du logo. Outre leur aspect esthétique, ces lampadaires ont également une fonction intelligente. Non seulement ils éclairent le site, mais ils le sécurisent grâce à une caméra de surveillance. Ils disposent également d’un routeur wifi qui permet aux utilisateurs de bénéficier d’une connexion Internet haut débit gratuite.

« En proposant ce service, notre objectif est que les clients ne laissent pas leur voiture charger seule, mais restent sur place pendant les 20 à 30 minutes de chargement de manière à éviter que celle-ci ne mobilise inutilement la station une fois la charge terminée », commente Alex Michels.

Une réussite collective

Au-delà de la prouesse technologique, la mise en place de cette nouvelle infrastructure d’électromobilité, et en particulier ses phases de préparation et de démarrage, est aussi une réussite collective. « Malgré la pandémie et le confinement, nous avons pu atteindre les objectifs que nous nous étions initialement fixés, à savoir mettre en place les deux premières bornes en janvier 2021 », souligne Alex Michels.

« Cette réalisation en un temps record est due en grande partie à la volonté de tous les participants – des consultants aux équipes de Creos en passant par les fournisseurs et les sous-traitants – de donner le meilleur d’eux-mêmes pour que ce projet soit sur les rails dans les délais impartis. Une dynamique exemplaire s’est créée au sein de l’équipe projet et c’est elle qui nous a permis de réussir. »

Actualité creosnews, le blog des énergies en réseaux

Publié le
jeudi 27 mai 2021


Article de notre partenaire

Creos, transport et distribution d'énergie, Luxembourg, réseaux électricité, gaz naturel
Énergie
article
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Énergie


Nos partenaires Énergie

Nos partenaires