Maison neuve à Ermsdorf au Luxembourg, lors de la remise des clés

Construire sa maison au Luxembourg : témoignage de nouveaux habitants

Nous avons posé nos questions à Madame Heinen qui, avec son mari, vient tout juste de finaliser un projet immobilier dans un nouveau quartier à Ermsdorf. Son expérience est riche d’enseignements qui vous permettront de faire les bons choix tout au long de votre processus d’achat d’une maison neuve ; de son chantier jusqu’à la remise des clés.

L’immobilier neuf au Grand-Duché peut s’avérer compliqué à appréhender. Pour éviter les mauvaises surprises et ainsi payer sa maison moins cher, mieux vaut se tourner vers des professionnels de la construction compétents et scrupuleux.

Nous avons alors entamé une tournée des experts.

Un large tour d’horizon des métiers de la construction. Mais pour que notre inventaire de ce qu’il faut et ne faut pas faire soit parfait, il nous restait à passer de l’autre côté du miroir.

Il nous fallait le retour de clients sur leur récent emménagement. Madame Heinen a eu la gentillesse et la courtoisie de se prêter au jeu et de nous raconter en toute honnêteté comment se sont déroulées les étapes de leur demeure et comment, avec son mari, ils vivent cette nouvelle adresse au quotidien.

Une histoire pleine de vie et de sagesse.

À l’origine, qu’est-ce qui a motivé votre achat d’une maison individuelle neuve ?

Depuis 30 ans, nous habitions une maison ancienne de 300 m2 à Bourglinster. Nos deux enfants sont partis faire leur vie et je suis tombée malade. À ce moment on s’est dit que je passais mon temps à nettoyer et ranger. Pour nous deux, c’était devenu trop grand.

Un ami du club de football de Medernach nous a parlé d’un beau lotissement en construction à Ermsdorf. Nous sommes allés voir et ça nous a tout de suite plu. Nous avons pris la décision très rapidement.

Et qu’est-ce qui vous a particulièrement séduit lors de cette visite du nouveau quartier pour que vous vous décidiez si vite ?

C’est d’abord l’emplacement et son environnement. Cette cité, c’est une impasse, il y a donc peu de passage, peu de circulation. C’est très tranquille. À Bourglinster, nous logions sur la rue principale et le trafic n’a cessé d’augmenter. Comme un peu partout, ça a beaucoup changé.

Si l’environnement était central dans votre choix, qu’est-ce qui l’était dans la maison en elle-même ?

Lorsque nous avons fait la première visite en 2022, il n’y avait que le terrain à bâtir. Nous avons vu les panneaux et nous avons directement contacté le constructeur spécialisé Thomas & Piron. Nous les avons rencontrés et ils nous ont laissé du temps pour réfléchir.

Nous avons eu de la chance parce qu’une maison de 140 m2 était encore libre. C’était ce que nous recherchions. Ce n’est pas si petit que cela finalement mais c’est moitié moins que notre ancienne demeure.

Ce qui nous plaisait dans le projet de construction, c’était la terrasse ombragée et très bien orientée à l’ouest. À Bourglinster, nous avions une cour pavée mais qui devenait vite très chaude car elle était en plein soleil. Nous avions besoin de fraîcheur comme nous ne sommes plus très jeunes. Nous pouvons maintenant profiter d’une grande terrasse et d’un grand jardin. C’était aussi ce que je recherchais depuis toujours, un jardin pour faire mon potager.

Vous pensez donc qu’une maison résiliente à de fortes températures, c’est devenu un véritable critère ?

Pour nous, absolument. C’est vrai que les étés sont de plus en plus chauds et nous avons des canicules. Pour ne rien arranger, depuis que je suis tombée malade, je ne supporte plus le plein soleil et les fortes chaleurs. Quand nous sommes derrière la maison, le soleil ne nous parvient qu’en fin d’après-midi et/ou dans la soirée et c’est vraiment l’idéal.

Projet immobilier neuf à Ermsdorf, Luxembourg
Projet immobilier neuf à Ermsdorf, Luxembourg - Thomas & Piron

À ce stade, vous n’aviez pas encore vu les plans, à quel moment en avez-vous pris connaissance ?

Après le temps de notre réflexion. Nous avons eu rendez-vous chez Thomas & Piron pour prendre connaissance des plans.

Ils ont été changés à notre demande parce que tout le bas était ouvert et je voulais une pièce fermée où l’on peut entreposer des choses. Alors, en dessous de l’escalier, on a utilisé l’espace et on a mis une porte pour faire office, en quelque sorte, de débarras.

Vous avez donc apporté des modifications aux plans. Cette liberté de faire sur mesure, c’était important ?

Très important. Ce qui était prévu sur le plan et dans le cahier des charges, c’est qu’il y ait deux salles de bains. Comme nous ne sommes que deux, nous n’en avions pas la nécessité. Il y avait aussi une salle de bain prévue dans la chambre comme une suite parentale. Nous n’en voulions pas non plus. Nous avons placé un dressing en lieu et place.

Ensuite, trois chambres étaient planifiées dans la construction. Nous avons décidé de remplacer une de ces chambres par la salle de bain pour qu’elle soit assez grande.

Mais finalement, vous avez réorganisé toute la maison initiale ?

Non, pas vraiment, parce que les pièces et leurs mesures restaient les mêmes. Nous avons simplement revu leur agencement et leur distribution. Nous avons simplement monté un mur supplémentaire en bas. Mais tout était possible, sans problème. L’entreprise de construction Thomas & Piron était très flexible.

Comment avez-vous fait les choix de décoration intérieure ?

Pour l’intérieur, Thomas & Piron possède un showroom en Belgique. Vous pouvez tout voir et tout vous figurer dans les détails : les portes, les fenêtres, le carrelage, le parquet, les éléments des salles de bains, les baignoires, les sanitaires, etc. Nous avons eu un rendez-vous assez tôt dans le processus de construction pour nous permettre de valider notre sélection.

Certains éléments de décoration me plaisaient moins, mais il y a la possibilité d’acheter au Luxembourg, au Comptoir des Fers et Métaux (CFM). Ils ont aussi un showroom à la Cloche d’Or. Finalement, nous avions un énorme choix et c’était vraiment bien.

Le choix d’une maison clé en main, c’était le choix de la tranquillité ? Si oui, avez-vous vraiment eu la sérénité que vous espériez ?

Oui, parce que notre fille a fait construire une maison avec un architecte un peu avant que nous démarrions notre projet immobilier. Son architecte a pris énormément d’argent et il y a eu de nombreux problèmes. Un corps de métier devait attendre qu’un autre termine sa partie du chantier et les délais n’étaient jamais respectés. Nous ne souhaitions pas reproduire ce schéma.

Aussi, nous voulions une conduite du chantier où tous les corps de métier sont gérés ensemble. Nous avons aussi eu la chance d’avoir Cyril Lafalize, un chef de chantier génial, tant sur le plan professionnel que sur le plan humain. Il est très réactif. Il pense à tout et quand on lui demande quelque chose, c’est fait rapidement.

Il est très à l’écoute mais, vous savez, il y a des gens qui ont beau être à l’écoute, ils ne réagissent pas. Mais lui, toujours.

Nous avons reçu les clés fin décembre, mais nous n’avons emménagé que le 15 janvier et bien évidemment, il reste toujours des petites choses, des ajustements. Il y avait par exemple un store automatique qui fonctionnait mal. Nous avons dressé une liste avec tout ce qu’il fallait revoir. Monsieur Lafalize a signé cela et presque tout est déjà réglé. Il passe régulièrement. Quand il est dans les environs sur d’autres chantiers, il vient nous dire bonjour et voir si tout va bien.

Avez-vous visité la maison en construction ? Aviez-vous accès au chantier ?

Oui. Dans les derniers temps du chantier, presque tous les jours. Au début, pendant le gros œuvre, très peu, mais les derniers mois, j’étais tellement contente, j’ai fait mes plans de l’intérieur, j’ai défini l’emplacement des meubles. Alors, je passais souvent.

Nous avions reçu une première clé du chantier, puis quand les fenêtres, les portes, les menuiseries ont été posées, les ouvriers ont créé une porte provisoire et nous avons reçu une autre clé. On essayait de ne pas déranger les ouvriers, on passait après leur travail.

De toute façon, tout passait par le chef de chantier, Cyril Lafalize. C’était notre unique interlocuteur et c’est très bien ainsi, ça facilite les échanges.

Nous avons discuté avec d’autres nouveaux habitants qui nous ont expliqué que leur conducteur de chantier avait changé pendant les travaux du bâtiment. Le second avait modifié les commandes des fenêtres et n’était pas très à l’écoute. C’est pour cette raison que je suis ravie, parce que nous avons vécu exactement l’inverse. Le conducteur de chantier est d’une très grande importance.

Étiez-vous entièrement confiants pendant les travaux ? Êtes-vous passé par des périodes de doute ?

Nous ne nous sommes fait aucun souci. S’il y avait le moindre problème, Monsieur Lafalize était disponible et il réglait le problème. Il y avait par exemple une entrée qui ne nous plaisait pas, elle était trop grande et la disposition ne m’arrangeait pas avec nos meubles. Mais tout était déjà presque prêt et mon mari était persuadé qu’il n’était plus possible de changer. J’ai contacté Monsieur Lafalize et j’ai eu l’entrée comme je la voulais.

Vous avez emménagé très récemment, est-ce que vous vous sentez déjà comme chez vous ? Qu’est-ce qui vous plaît ou déplaît dans votre quotidien ?

Maintenant, je suis à nouveau chez moi. La maison est très agréable à vivre. Elle est pratique. On entre, on a un grand hall, une pièce en rez-de-chaussée où l’on vit, un petit living, une salle à manger et une cuisine ouverte.

Puis, je n’ai pas trop de travail. J’ai un petit robot qui nettoie. Nous avons choisi avec une architecte une belle tapisserie pour le bas. Nous avons de belles lumières. On a fait ce qu’on voulait, ce qu’on peut et doit faire avec un certain âge.

Mon mari est en pension depuis un an et je le serai dans deux an. Nous avons déjà vécu beaucoup de choses qui ne sont pas pratiques. Nous avons évité cela dans cette maison et avons choisi un matériel fonctionnel.

Les salles de bains avec du carrelage noir sont très à la mode. C’est très beau mais très difficile à entretenir. Avec l’âge, les priorités et la manière de voir changent. On sait ce qu’il faut choisir. Les jeunes ont tendance à choisir des choses modernes sans penser derrière à leur utilisation quotidienne. Avec l’expérience, on choisit exactement ce dont a besoin.

Projet immobilier à Ermsdorf au Luxembourg
Projet immobilier à Ermsdorf au Luxembourg - Thomas & Piron

Est-ce que vous avez fait attention à la consommation énergétique de la maison quand vous avez pris votre décision ? Le confort thermique comptait pour vous ?

Oui. Nous avons une pompe à chaleur (PAC) couplée à des panneaux photovoltaïques en toiture. En revanche, nous n’avons pas voulu de ballon d’eau thermodynamique. À Bourglinster, dans une vieille maison vous n’avez pas le choix. Il n’y a que le mazout. Pas de gaz, pas de chaudière gaz. C’est un village protégé, donc on ne peut pas faire de photovoltaïque au milieu du village historique. Nous avions une sacrée consommation de mazout, donc on va épargner à ce niveau.

Vous vous êtes renseignés sur les avantages des nouvelles technologies de la transition énergétique ?

Oui, bien sûr, nous avons calculé les différences. Nous nous sommes renseignés auprès de la Klima-Agence. Nous sommes dans la soixantaine, donc nous avons pensé au moment où nos enfants hériteraient et c’est une plus-value pour la maison.

Nous devons encore avoir un entretien avec un technicien de Thomas & Piron qui va nous expliquer le bon fonctionnement de la PAC et de l’installation photovoltaïque. Ils nous ont laissés un peu de temps pour habiter dans la maison. Il faut une sorte de phase test au début pour voir si tout fonctionne parfaitement mais jusqu’à maintenant, il n’y a eu aucun problème.

Est-ce que vous trouvez votre système de chauffage au sol confortable ?

Très confortable. Le chauffage au sol de notre vieille bâtisse de Bourglinster ne l’était pas, mais il avait 30 ans. Ça chauffait comme un fou et on finissait par avoir mal aux jambes. On ne pouvait pas le régler comme maintenant.

Lorsque je règle le thermostat de ma nouvelle maison, je choisis la température de départ et ça chauffe en douceur sans qu’on ait une sensation de forte chaleur à nos pieds. Puis, l’isolation de la maison fait beaucoup également. Je trouve que c’est plus agréable que des radiateurs.

Quels conseils donneriez-vous à des personnes qui voudraient faire construire leur maison au Grand-Duché ?

J’ai deux sœurs. Quand je trouve que quelque chose est bien, elles pensent le contraire. Tout le monde est différent et la maison doit vous ressembler. Si vous avez d’autres idées, faites-les. Quand on fait le choix d’une maison individuelle, c’est aussi cela l’avantage. C’est un choix personnel et on doit faire ce que l’on a en tête, selon ses besoins et ses priorités. Le promoteur de maison et ses équipes doivent les comprendre comme cela l’a été dans notre cas.

Pour finir, si vous deviez recommencer, feriez-vous le même choix ?

Oui.

Propos recueillis par Sébastien Michel
Photos : ©Thomas & Piron
Légende photo d’illustration : Maison neuve à Ermsdorf lors de la remise des clés.


Cliquez dès maintenant et ⬇️

Comme Madame Heinen, la construction durable et la consommation énergétique vous intéressent ? Inscrivez-vous sur notre liste de diffusion, pour suivre toutes les infos, les technologies, les enjeux et les opportunités des futurs écoquartiers du Luxembourg. Cliquez ici.


Quel est le rapport qualité/prix d’une maison en bois au Luxembourg ? Vous voulez tout savoir sur la construction bois, ses qualités, ses défauts, ses avantages, ses inconvénients ?

Alors, ne manquez rien des articles de nos experts et oubliez vos préjugés sur les maisons à ossature bois. Bonne lecture !

➡️ Une maison en bois brûle-t-elle plus vite qu’une maison classique ?
➡️ Quelle est la solidité de l’ossature bois d’une maison unifamiliale ?
➡️ Sur le marché du logement neuf, l’habitat écologique coûte-t-il plus cher que le bâti conventionnel
➡️ Une maison en bois est-elle plus humide en hiver ou plus chaude en été ? Est-elle bien isolée ?
➡️ Quel est le tarif d’une maison à ossature bois sur le marché immobilier luxembourgeois ?
➡️ Quel est le retour sur investissement d’un placement immobilier à haute performance énergétique ?


🏡 🏡 🏡 👉 Vous voulez savoir quelles sont les caractéristiques d’une maison écologique au Luxembourg ? Les maisons durables sont déjà sur le marché de l’immobilier et nous vous emmenons faire la visite de celles-ci.

Article
Article
Publié le vendredi 1er mars 2024
Partager sur
Nos partenaires