Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Caritas Luxembourg vient d’ouvrir en urgence à Liefrange une deuxième structure d’accueil spécialisée et adaptée pour mineurs non accompagnés.
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Améliorer l’accueil et la prise en charge des mineurs non accompagnés

Droits humains & solidarité

Publié le
lundi 28 novembre 2022 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Caritas Luxembourg vient d’ouvrir en urgence à Liefrange une deuxième structure d’accueil spécialisée et adaptée pour mineurs non accompagnés. Ces structures ne suffisent pas, mais Caritas Luxembourg reste mobilisée.

Caritas Luxembourg vient d’ouvrir un nouveau foyer pour mineurs non accompagnés et sortir un papier de position avec ses revendications et propositions pour améliorer l’accueil et la prise en charge de ces jeunes qui sont avant tout des enfants à protéger.

Caritas Luxembourg a présenté le nouveau foyer pour mineurs non accompagnés qu’elle vient d’ouvrir en urgence à Liefrange pour répondre à l’arrivée importante de mineurs non accompagnés au Luxembourg. Depuis le début de l’année, le nombre de mineurs arrivant seuls au Luxembourg a augmenté de manière importante. Pour Caritas Luxembourg, il est important que ces enfants ne soient pas laissés dans les structures d’hébergement d’urgence accueillant les demandeurs de protection internationale adultes, mais soient pris en charge par un personnel dédié répondant à leurs besoins spécifiques d’enfants.

Pour l’ouverture de ce nouveau foyer, Caritas Luxembourg a pu se baser sur l’expérience très positive qu’elle a réalisée avec la Maison Saint Hubert, mise en place en avril 2020 pour accueillir 12 mineurs non accompagnés des camps de réfugiés grecs. Le nouveau foyer à Liefrange accueille ainsi depuis le 15 novembre 12 mineurs. Le foyer pourra accueillir dans une deuxième phase jusqu’à 24 mineurs et dans une troisième phase 36 mineurs. Une équipe socio-éducative est présente 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.

En même temps, la capacité d’accueil de la Maison Saint Hubert à Munshausen a été augmentée. Elle est passée de 12 mineurs à 18 mineurs grâce à des locaux supplémentaires avoisinants.

Pour Caritas Luxembourg, il est important que la prise en charge des mineurs non accompagnés soit revue de manière urgente. Sans repères familiaux, ni culturels, ces jeunes risquent sinon de passer à travers les mailles du filet du système de protection de l’enfance.

Pour améliorer cet accueil, il faut pour Caritas Luxembourg notamment :

  • augmenter le nombre de structures d’hébergement spécialisées et adaptées pour les mineurs non accompagnés ;
  • une prise en charge des mineurs non accompagnés identique à celle des autres mineurs qui se trouvent sur le territoire luxembourgeois en les mettant sous la protection de l’Office National de l’Enfance et en leur donnant un statut juridique spécifique ;
  • la présence d’un administrateur ad hoc dès la première rencontre du mineur avec la direction de l’immigration ;
  • que le jeune soit traité comme mineur jusqu’à preuve du contraire ;
  • du personnel médical et paramédical supplémentaires, tels qu’infirmiers, psychologues et psychiatres ;
  • des concepts pour une meilleure prise en charge de victimes de violence, en particulier sexuelle ;
  • des alternatives à la rétention administrative d’enfants en situation de migration ;
  • des aides financières pour le regroupement familial ;
  • la mise en place de structures et programmes transitoires pour jeunes entre 18 et 27 ans.

Toutes les revendications et propositions de Caritas Luxembourg pour améliorer la prise en charge des mineurs non accompagné sont regroupées dans le document de position dédié, à lire ou/et télécharger ci-dessous.
https://issuu.com/caritas.luxembourg/docs/caritas_brochure_revendications_mineurs
https://www.caritas.lu/sites/default/files/caritas_brochure_revendications_mineurs.pdf
/

Pour conclure, Caritas Luxembourg rappelle que, quelques soient les circonstances de leur arrivée au Luxembourg, les mineurs non accompagnés sont des victimes et restent des enfants à protéger absolument !

Publié le
lundi 28 novembre 2022


Avec notre partenaire

Caritas Luxembourg, droits humains, solidarité, populations vulnérables, réinsertion, accueil, logement, exclusion, inégalités sociales, injustice, misère, aide humanitaire, approche durable, objectifs de développement durable, sensibilisation, équité, consommation responsable, production responsable, réchauffement climatique, responsabilité, engagement
Droits humains & solidarité
Communiqué
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Droits humains & solidarité


Nos partenaires Droits humains & solidarité

Nos partenaires