Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
ADA : les risques climatiques pris en compte
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

ADA : les risques climatiques pris en compte

Finance verte & banque

Publié le
mardi 6 septembre 2022 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Dans le cadre de son plan stratégique 2022-2025, ADA fera des conséquences des changements climatiques, des questions de genre et de l’utilisation des technologies numériques des aspects transversaux de tous ses projets et programmes.

La prise en compte des risques climatiques est particulièrement importante pour assurer la durabilité des politiques et programmes de développement. ADA veillera donc à ce que ses activités aient une faible empreinte carbone et à ce que les objectifs plus spécifiques de ses programmes s’accompagnent d’un objectif général d’accroissement de la résilience des populations cibles aux changements climatiques.

Les questions liées aux changements climatiques sont particulièrement pertinentes pour les projets qui ciblent les acteurs des filières agricoles et forestières ; en effet, la productivité agricole est particulièrement affectée par les changements climatiques et l’on sait qu’une part importante des émissions de gaz à effet de serre proviennent de la surexploitation des terres. ADA encouragera donc l’adoption de pratiques agricoles intelligentes face au climat et de gestion durable des terres afin d’atténuer les effets des changements climatiques et d’accroître la résilience des petits exploitants.

ADA aura par ailleurs à cœur de promouvoir la gestion durable des paysages en général, c’est-à-dire non seulement des terres agricoles mais aussi des forêts, ainsi que le recours aux machines, équipements et logements fonctionnant aux énergies renouvelables ou efficaces sur le plan énergétique.

Enseignements tirés de l’expérience en microfinance verte

Depuis 2011, ADA accompagne des institutions de microfinance (IMF) dans l’élaboration de produits de microcrédit verts ; force est de constater que le lancement de produits verts nécessite des investissements plus importants que d’autres mesures de diversification des produits financiers, ce qui a conduit ADA à reconsidérer et à élargir son approche.

Avant l’élaboration même de tels produits, de nombreux facteurs externes tels que les politiques publiques environnementales et agricoles ainsi que les plans d’électrification doivent être pris en compte (et pas seulement dans les zones rurales) afin de garantir leur pertinence et leur viabilité à moyen terme. D’autre part, de tels produits nécessitent également un large éventail de partenariats avec des fournisseurs de technologies et des organisations de renforcement des capacités.

Une fois élaborés, les produits de financement verts requièrent une approche promotionnelle spécifique, car les clients ont tendance à privilégier leurs besoins économiques par rapport aux avantages environnementaux. Il ressort de projets antérieurs que l’approche la plus efficace consiste à promouvoir les échanges entre pairs, et à organiser des démonstrations des nouveaux équipements. Enfin, les membres du personnel de terrain doivent être formés pour comprendre les avantages économiques et environnementaux qu’apportent les nouveaux produits, effectuer à leur tour un travail de sensibilisation et être rétribués pour les efforts supplémentaires qui leur sont demandés.

Cap sur une finance inclusive et intelligente face au climat

Forte de cette expérience, ADA adoptera une approche plus globale dans le cadre de son plan stratégique actuel et s’emploiera à développer des solutions financières inclusives et intelligentes face au climat, plutôt que de se concentrer exclusivement sur le microcrédit vert :

  • Au-delà de faciliter l’accès aux services financiers, ADA travaillera également avec des partenaires locaux qui accompagneront les utilisateurs finaux à adopter des pratiques domestiques et productives durables et encourageront le recours à des équipements et des technologies propres et efficaces sur le plan énergétique.
  • Par conséquent, alors que, par le passé, ADA collaborait principalement avec les IMF, elle impliquera désormais un éventail plus large d’acteurs afin de garantir un soutien plus global aux bénéficiaires.
  • Plutôt que de se concentrer uniquement sur l’agriculture, ADA tiendra compte de tous les aspects d’un paysage, des forêts et de la biodiversité notamment, afin d’appréhender les problématiques liées aux changements climatiques et les questions environnementales dans leur complexité.
  • Un éventail plus large de mécanismes de financement, tels que l’investissement à impact ciblé sur la lutte contre les changements climatiques et la finance carbone, compléteront le microcrédit vert afin de proposer des solutions de financement adaptées à divers besoins spécifiques.

Pour plus d’informations : https://www.ada-microfinance.org/blog-actualites-ada/ada-tiendra-compte-des-effets-des-changements-climatiques-dans-toutes-ses

Publié le
mardi 6 septembre 2022


Avec notre partenaire

ADA (Appui au Développement Autonome)
Finance verte & banque
Communiqué
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Finance verte & banque


Nos partenaires Finance verte & banque

Nos partenaires