Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Vers une mobilité multimodale
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Vers une mobilité multimodale

Mobilité

Publié le
vendredi 28 juin 2013 à 13:30

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

« La Grande Région compte quelques 1,66 millions de trajets motorisés par jour. Quelles sont les solutions ? ». Telle est la question posée le 27 juin dernier à l’occasion du petit déjeuner mobilité organisé par PwC Luxembourg.

Le Luxembourg qui détient le taux le plus important d’émission moyen avec 147 gr de CO2 / km et un parc automobile qui a triplé depuis 1950

L’objectif était de réunir des acteurs majeurs de la Place afin d’échanger sur la mobilité durable, de présenter des solutions ainsi que les expériences innovantes en termes de mobilité et de déplacements. Plus de 30 personnes étaient présentes.

Repenser la mobilité et modifier l’usage des transports… c’est ainsi la façon de se déplacer qui doit changer. « La mobilité durable est devenue un enjeu stratégique global et transversal qui touche tous les domaines. C’est apprendre à se déplacer différemment », déclare Laurent Rouach, associé et responsable du département Sustainability chez PwC Luxembourg. L’appel est lancé.

La Grande Région  : en route vers une mobilité globale et intégrée

En Grande Région, le bilan est lourd : on ne dénombre pas moins de 1,66 millions de trajets motorisés par jour. Même constat au Luxembourg qui détient le taux le plus important d’émission moyen avec 147 gr de CO2 / km et un parc automobile qui a triplé depuis 1950. En 2011, 50 000 travailleurs frontaliers se sont rendus au Luxembourg depuis la Moselle, dont 40 000 en voiture.

« Les flux de déplacements nationaux et transfrontaliers sont importants et les axes saturés. Par conséquent les émissions de carbone atteignent un seuil préoccupant », affirme Guy Brandenbourger, associé chez PwC Luxembourg. « Le projet Moselle Nouvelles Mobilités peut en partie répondre à cette problématique. L’objectif du Conseil Général de la Moselle est clair : réduire de 10% le flux de voitures sur l’A31 entre Metz et le Luxembourg en déployant une flotte de 800 véhicules électriques d’ici 2018. Pour cela il est impératif de proposer des solutions intermodales et de reconsidérer l’utilisation du véhicule en tant que service plutôt que de produit. Dès lors, la nécessité de développer de telles solutions devient un sujet d’intérêt général, s’adressant aussi bien aux opérateurs publics qu’aux entreprises. »

Covoiturage et autopartage : les nouvelles solutions de mobilité durable

Si la mobilité individuelle en voiture reste le choix indéniable des usagers, le covoiturage et l’autopartage apparaissent comme deux solutions pour se déplacer en voiture autrement.

Anne-Claire Vanfleteren, Business Developer chez Djengo, explique l’outil de covoiturage dédié aux entreprises, développé par Djengo : « Le covoiturage est une solution innovante, souple, permettant de réaliser des économies à grandes échelles. Nous avons créé la plateforme Djengo pour faciliter l’organisation du covoiturage domicile-travail au sein d’une même entreprise ou entre plusieurs entreprises ».

Lancé en avril 2013 par PwC Luxembourg en partenariat avec LeasePlan, l’autopartage apporte en partie une solution aux déplacements des collaborateurs de la firme. « C’est un projet pilote et novateur au Grand-Duché. Les collaborateurs de PwC Luxembourg ont accès à une flotte de 11 véhicules, dont quatre électriques pour leurs déplacements professionnels et personnels » , indique Laurent Gouverneur, Head of Sales & Business Development chez LeasePlan.

Pionnier sur la Place, PwC Luxembourg s’est engagé à relever le défi de la mobilité depuis 2004. « 72% de nos émissions carbones sont liées au transport. C’est pourquoi, nous avons mis en place un plan de déplacement. Nous proposons à nos collaborateurs des solutions de mobilité qui permettent de répondre à leurs besoins tout en respectant nos exigences environnementales. Nous avons récemment complété notre offre par une plateforme de covoiturage et de l’autopartage. Notre approche est clairement multimodale : on prend le train et le bus pour se rendre au bureau, on emprunte une voiture pour se rendre chez son client et on covoiture pour rentrer chez-soi. Ainsi, chaque collaborateur devient responsable de sa mobilité » , conclut Patrice Waltzing, associé et Corporate Services Leader chez PwC Luxembourg.

Communiqué par PwC Luxembourg / Photo ©

Publié le
vendredi 28 juin 2013


Mobilité
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Mobilité


Nos partenaires Mobilité

Nos partenaires