Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Véhicules électriques : ne plus craindre le coup d’la panne…de batterie !
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Véhicules électriques : ne plus craindre le coup d’la panne…de batterie !

Mobilité

Publié le
lundi 22 septembre 2014 à 08:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Le parc automobile compte de plus en plus de voitures électriques, mais de nombreux conducteurs craignent toujours la panne de batterie. Six partenaires d’Allemagne, de France, d’Autriche et d’Espagne sont parvenus, grâce à un nouveau système intelligent de gestion et de récupération de l’énergie, à diminuer la consommation des véhicules électriques.

Nous avons besoin de développer des moyens de mobilité plus intelligents et plus verts

L’équipe OpEneR a développé de nouvelles fonctions et a amélioré l’interconnexion des composants et systèmes, permettant ainsi au conducteur de mieux anticiper son freinage en fonction du trafic et d’emprunter le meilleur itinéraire pour limiter sa consommation d’énergie. Jusqu’à 30% d’énergie peuvent être économisés sans grande perte de temps. Ces nouvelles solutions seront progressivement mises sur le marché et intégrées dans les chaînes de production de nouveaux modèles, rendant les véhicules électriques encore plus respectueux de l’environnement.
« Nos travaux revêtent une importance particulière pour l’ensemble des véhicules électriques de demain, y compris les véhicules hybrides. Ils contribueront à dynamiser le marché », à déclaré Kosmas Knödler, qui coordonne le projet OpEneR et travaille pour le département du contrôle des systèmes de châssis au sein de l’entreprise Robert Bosch GmbH.
Après trois années d’intense collaboration et grâce à un financement de l’UE de 4,4 millions d’euros, l’équipe du projet a pu présenter deux véhicules électriques de démonstration en Espagne cet été.
Des trajets plus écologiques, plus sûrs et plus intelligents
Les ingénieurs et chercheurs ont œuvré à l’amélioration des systèmes de propulsion électrique, du système de freinage à récupération, du système de navigation et des capteurs de détection de proximité. Ils ont mis au point une architecture en réseau dotée de différentes fonctions qui relient ces éléments entre eux.
Par exemple, pour calculer l’itinéraire le plus économe en énergie, la fonction “itinéraire écologique“ prend en considération les besoins spécifiques des véhicules électriques. Un régulateur de vitesse adaptatif permet de garantir un style de conduite semi-automatisé économique. Il est basé sur un système radar et des caméras vidéo combinés avec des données cartographiques avancées comprenant des informations sur les pentes et les limitations de vitesse. Le système de communication entre le véhicule et l’infrastructure fournit des indications sur l’état des feux de signalisation. Des signaux lisibles apparaissent sur le grand écran du tableau de bord, permettant au conducteur de savoir quand il doit lever le pied à l’approche de feux de signalisation, d’une agglomération, d’une zone à vitesse limitée ou d’autres véhicules.
Intégration dans les chaînes de production dès l’année prochaine
« Des essais routiers supplémentaires sont prévus et, dès l’année prochaine, le système devrait être progressivement intégré dans les chaînes de production », ajoute Kosmas Knödler.
« Qui n’a pas envie de conduire dans des conditions meilleures et plus sûres tout en économisant de l’argent et en préservant l’environnement ? Nous avons besoin de développer des moyens de mobilité plus intelligents et plus verts, et des projets européens tels qu’OpenER vont dans la bonne direction », selon Neelie Kroes, Vice-présidente de la Commission européenne chargée de la stratégie numérique,
L’Union européenne s’est fixé comme objectif d’atteindre 8 à 9 millions de véhicules électriques en circulation d’ici à 2020.

Communiqué par la Commission européenne / Photo ©Florie Colarelli
 

Publié le
lundi 22 septembre 2014


Mobilité
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Mobilité


Nos partenaires Mobilité

Nos partenaires