Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
VW : Rassure ses employés
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

VW : Rassure ses employés

Mobilité

Publié le
mardi 13 octobre 2015 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

« Des clarifications rapides et sans complaisance »  dans le cadre du scandale des gaz d’échappement, c’est ce qu’a promis aujourd’hui Matthias Müller, devant les employés de Wolfsburg réunis en assemblée du personnel. 

 {« Nous pouvons surmonter cette crise et nous allons la surmonter. Parce que Volkswagen est un groupe solide, et surtout parce que nous possédons le meilleur personnel automobile que l’on puisse souhaiter » - } Matthias Müller

Ce qui s’est passé va à l’encontre de toutes les valeurs qui symbolisent le groupe et son personnel, et cela est inexcusable. Dans le même temps, Matthias Müller s’est attaché à redonner du courage aux collaborateurs : « Nous pouvons surmonter cette crise et nous allons la surmonter. Parce que Volkswagen est un groupe solide, et surtout parce que nous possédons le meilleur personnel automobile que l’on puisse souhaiter » . L’entreprise fera son possible pour que Volkswagen continue à garantir des emplois sûrs et de qualité pour l’avenir.

Devant plus de 20.000 collaborateurs réunis dans le Hall 11 sur le site de l’usine de Wolfsburg, Matthias Müller a expliqué clairement : « Outre le préjudice financier qui est énorme et que nous ne pouvons pas encore exactement chiffrer aujourd’hui, cette crise est surtout une crise de confiance. Parce qu’elle concerne le cœur de notre entreprise et de notre identité : nos voitures ». La solidité, la fiabilité et la crédibilité, indique Matthias Müller , fait partie du cœur de la marque Volkswagen : « Notre principale mission sera donc de restaurer la confiance perdue – auprès de nos clients, de nos partenaires, de nos investisseurs et du grand public ». Le premier pas dans cette direction se traduit par des clarifications claires et sans complaisance. « Ce n’est que lorsque tout aura vraiment été élucidé, sans omettre quoi que ce soit, que le public nous fera à nouveau confiance » , a expliqué Matthias Müller.

Le Président du Directoire a demandé de la compréhension, par rapport au fait qu’il ne peut encore apporter de réponse à de nombreuses questions : « Croyez-moi : mo i aussi, je suis impatient. Mais dans cette situation, dans laquelle sont impliquées quatre marques et de nombreuses variantes de modèles, agir avec rigueur est encore plus important que de se précipiter ».

Il a de plus annoncé qu’une équipe de projet avait élaboré un plan d’action. Dans les prochains jours, les clients concernés seront informés que les caractéristiques de leur véhicule seront mises à jour en matière d’émissions. Parallèlement, l’entreprise a mis en place des sites Internet, sur lesquels les clients peuvent vérifier à l’aide du numéro de châssis si leur véhicule est concerné. L’entreprise présentera prochainement des solutions techniques aux autorités compétentes – et notamment au Ministère Fédéral des Transports – et demandera leur approbation. Matthias Müller : « Dans la plupart des cas, une mise à jour de logiciel suffira. Pour certains véhicules néanmoins, des interventions supplémentaires seront nécessaires au niveau hardware. Nous tiendrons nos clients constamment informés de ces mesures, et conviendrons de rendez-vous en atelier ».

Matthias Müller a souligné que tous les véhicules incriminés sont techniquement sûrs et aptes à rouler : « A aucun moment la sécurité de nos clients n’a été menacée. Et surtout, tous les véhicules diesel conformes à la norme EU6 respectent les dispositions légales et les prescriptions en matière d’environnement. Pour Wolfsburg, cela signifie que : « la production peut continuer ».

Mais d’un autre côté : « Alors que des solutions techniques pour remédier à ces problèmes seront bientôt effectives, il n’est à ce jour pas encore possible de chiffrer quelles seront les répercussions commerciales et financières ». «  Et l’entreprise se doit de réagir vite. C’est la raison pour laquelle nous réexaminons tous les investissements prévus. Tout ce qui n’est pas nécessaire de manière urgente sera abandonné ou reporté. Nous allons ajuster le programme d’efficacité. Je vais être totalement transparent : cela ne se fera pas sans douleur » . Mais il a également rassuré les collaborateurs : « Nous mettrons tout en œuvre pour que Volkswagen continue à garantir des emplois sûrs et de qualité dans le futur. »

Matthias Müller souligne : « A l’IAA, nous avons montré que le Groupe Volkswagen est bien positionné lorsqu’il s’agit des technologies du futur. Nous ne devons en aucun cas remettre en jeu cette forte position. Nous devons faire des économies massives afin de gérer les conséquences de cette crise. Mais dans le même temps, nous ne devons pas épargner nos efforts sur l‘avenir. Or, c’est bien d’avenir dont il s’agira dans les prochaines semaines et les prochains mois ».

Tous les faits ne sont pas encore établis. Mais une conclusion est déjà claire : « Volkswagen doit être à nouveau synonyme d’intégrité. Pas uniquement sur le papier, mais toujours et partout. Nous ferons tout pour que les règles soient respectées de tous. Le groupe et ses marques représentent la durabilité, la responsabilité, la crédibilité. Naturellement, bon nombre de ces valeurs semblent aujourd’hui ébranlées. Mais je veux prouver avec vous que nos valeurs nous guident et que Volkswagen, et nous-mêmes méritons la confiance du public partout dans le monde ».

Communiqué par Volkswagen

Publié le
mardi 13 octobre 2015


Mobilité
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Mobilité


Nos partenaires Mobilité

Nos partenaires