Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Une pièce de théâtre contre les bombes
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Une pièce de théâtre contre les bombes

Qualité de vie

Publié le
mardi 29 avril 2014 à 07:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Après le succès des deux premières éditions du projet "Regards d’enfants - un dessin contre les bombes" en 2012 avec l’École Fondamentale d’Ettelbruck et en 2013 avec l’École Fondamentale de Koerich où les élèves avaient été amenés à produire des dessins pour exprimer leur réflexion contre les mines antipersonnel et les bombes à sous-munitions, Handicap International a renouvelé l’opération à l’École Fondamentale de Belvaux-Poste. Originalité de cette édition 2014 : les élèves présenteront cette fois-ci une pièce de théâtre en fin d’année scolaire, d’où le nouveau titre donné à ce projet : "Regards d’enfants – un spectacle contre les bombes". Entre janvier et mars 2014, quatre classes ont ainsi été sensibilisées à la problématique des mines antipersonnel et des bombes à sous-munitions à travers l’histoire d’une jeune victime Cambodgienne : Kanha

80 pays dans le monde sont pollués par ces armes qui font encore une victime toutes les deux heures, soit 350 par mois

Depuis la fin janvier 2014, 58 élèves, âgés de 10 à 13 ans, de quatre classes du cycle 4 de l’École Fondamentale de Belvaux-Poste ont pris activement part au projet. Grâce à un accompagnement et du matériel pédagogique (DVD pédagogique, fiches thématiques, photos, vidéos…) mis à disposition par l’association, Thierry André, Ben Malané, René Rings Gilles Trierweiler, Georges Weis et Joël Wintersdorf, six enseignants motivés et impliqués dans le projet au sein de l’école ont décidé de faire connaître l’histoire de Kanha à leurs élèves en participant au programme pédagogique Regards d’enfants – un spectacle contre les bombes . « L’idée du spectacle de théâtre est tout à fait intéressante dans notre démarche pédagogique, en plus de valoriser le travail des élèves, c’est aussi très motivant pour eux. L’exercice de la production d’écrits couplé à cet espace laissé libre à leur esprit créatif devient une véritable source d’enthousiasme et de créativité. L’histoire de Kanha leur donne la possibilité d’exprimer leur sentiment sur des sujets aussi graves que celui des mines antipersonnel et des bombes à sous-munitions » , précise Thierry André, enseignant coordinateur du projet à l’École Fondamentale de Belvaux-Poste.

Après une séance d’introduction réalisée par Handicap International, les enfants ont approfondi la thématique avec leur professeur respectif en prenant conscience de la vie de la petite Kanha après son accident. Ceci à travers des questions sur des grands thèmes tels que les soins après l’accident, le retour dans la famille et la vie en communauté, l’éducation scolaire ou encore les loisirs et les amis. Laissant libre cours à leur créativité, ils ont produit et présenté leurs textes, leurs chansons, leurs poèmes, etc., fruits de leur réflexion et de leur ressenti sur les dangers des armes et les conséquences infligées aux victimes.

Théâtre de sensibilisation

Accompagnés par Elisabeth Chuffart, comédienne professionnelle et consultante en arts de la scène, qui collabore au projet cette année, les élèves vont à présent débuter la phase de montage de la pièce de théâtre sur la base des 52 textes déjà réunis ; plusieurs sessions sont ainsi déjà prévues en classe durant les mois de mai et de juin.

Au terme de ce travail, une représentation théâtrale aura lieu le 9 juillet prochain à la commune de Sanem afin de permettre au public de découvrir le travail des élèves et d’être à son tour sensibilisé à la thématique des mines antipersonnel et des bombes à sous-munitions qui continuent encore de faire trop de victimes innocentes à travers le monde. Rappelons que près de 80 pays dans le monde sont pollués par ces armes qui font encore une victime toutes les deux heures soit 350 par mois, et que parmi les victimes 78% sont des civils dont 47% sont des enfants pour les mines et 94% de civils dont 40% sont des enfants pour les BASM.

Communiqué par Handicap International / Photo ©C. Chibaeff / Handicap International

www.handicap-international.lu

 

Publié le
mardi 29 avril 2014


Qualité de vie
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Qualité de vie


Nos partenaires Qualité de vie

Nos partenaires