Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Un téléphérique à la place du tram !
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Un téléphérique à la place du tram !

Mobilité

Publié le
vendredi 28 février 2014 à 08:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Présentée officiellement le 26 février dernier, l’idée d’un téléphérique qui relierait la gare et le Kirchberg parait de moins en moins farfelue.Au point que ses inventeurs l’imaginent déjà remplacer le tram !

Avec un départ toutes les 25 secondes, les utilisateurs devraient ainsi parcourir les 2.350 mètres qui séparent les deux quartiers en…huit minutes

Alors qu’en janvier le Conseil d’Etat remettait en cause certains aspects du projet titanesque que sera celui du tram et que, le 25 février dernier, l’ADR estimait nécessaire la tenue d’un référendum qu’il espère en faveur du City-Tunnel, voilà que deux esprits novateurs prennent de la hauteur et proposent une nouvelle alternative : un téléphérique !

Présentée le 26 février dernier, la “Stad-Seelbunn“ est l’œuvre de Georges Feltz, directeur du service autobus de la Ville de Luxembourg, et Mathias Foehr, ingénieur. Considéré comme plus respectueux de l’environnement, qu’il soit sonore ou naturel (moins d’émissions, moins de bruit), le téléphérique serait, selon ses créateurs, une bonne solution pour relier le quartier de la gare à celui du Kirchberg durant les travaux que doivent occasionner l’installation du tram, prévu sur les routes de la capitale en 2017.

Gare-Kirchberg : 8 minutes montre en main !

Une telle installation permettrait de transporter jusqu’à 10.000 personnes par heure grâce à une cinquantaine de cabines perchées, pour les plus hautes, à plus de 70 mètres de hauteur. Avec un départ toutes les 25 secondes, les utilisateurs devraient ainsi parcourir les 2.350 mètres qui séparent les deux quartiers en…huit minutes. De bons chiffres qui donnent presque triste mine au projet du tram, ses 9.000 passagers par heure et ses 21 minutes de trajet.

Autre corde à l’arc de messieurs Feltz et Foehr, le prix de leur projet. Alors que la traversée sur rails devrait coûter 230 millions d’euros, voire « bien plus qu’un milliard » selon l’ADR, survoler la Pétrusse nécessiterait un budget de 40 millions d’euros. Autant de bonnes nouvelles qui font espèrer aux partisans du projet que la Stad-Seelbun remplace définitivement le tram, dont le projet doit être voté d’ici peu à la Chambre des Députés.

Mais François Bausch, ministre du Développement durable et des Infrastructures, a coupé court aux espoirs de ces messieurs. S’il entrevoit clairement l’aspect positif que pourrait apporter le téléphirique grand-ducal en matière de tourisme, ce dernier ne résoudra cependant pas les problèmes de mobilité que connaît notre capitale. Pour cela, le ministre Déi Gréng du nouveau gouvernement ne voit que le tram comme solution.

Photo © luxiatech sur Pixabay

Publié le
vendredi 28 février 2014


Mobilité
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Mobilité


Nos partenaires Mobilité

Nos partenaires