Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Un centre de compétences pour les bus hybrides et électriques
facebook twitter linkedin scoopit

Un centre de compétences pour les bus hybrides et électriques

Mobilité

Publié le
mercredi 19 avril 2017 à 04:00

facebook twitter/ linkedin scoopit

Le Luxembourg est en passe de devenir la plateforme de l’électromobilité - en Europe.

Interview de Laurent Bravetti, ‎Project Leader Electro Mobility chez Volvo Bus.

Pourquoi Volvo a-t-il choisi le Luxembourg pour implanter son seul E-Bus Competence Center hors de Suède ?
Le Luxembourg a été un pionnier de l’électromobilité. Volvo Bus a livré les 1ers véhicules hybrides en 2009 à Sales-Lentz et depuis, de nombreuses relations ont été tissées avec les opérateurs publics et privés, ainsi qu’avec les organisations publiques qui gravitent autour du transport. Ces relations ont abouti à la signature d’un Memorandum of Understanding entre Volvo Bus, le ministère de l’Économie et le ministère du Développement durable et des Infrastructures, à travers lequel les ministères se sont engagés à soutenir le développement de l’électromobilité en contribuant au déploiement de stations de chargement, et Volvo Bus s’est engagé à s’impliquer physiquement au Luxembourg. C’est dans ce contexte qu’une structure dédiée au pilotage et à l’accompagnement de projets d’électromobilité a été créée. Elle regroupe aujourd’hui 5 personnes.

Quels sont les projets d’électromobilité en question ?
Au Luxembourg, ils sont au nombre de 3. Le 1er a été réalisé en collaboration avec le ministère du Développement durable et des Infrastructures et Sales-Lentz. Dans le cadre de ce projet, nous avons fourni 12 bus électriques hybrides dont 6 pour couvrir la ligne 226 qui va de la gare de Bertrange, où une 1re station de chargement a été inaugurée en décembre 2016, et qui ira demain jusqu’à Alzingen, où une 2e station de chargement sera positionnée. À un horizon proche, une 2e ligne (215) partira de Bascharage jusqu’à un point pour l’instant indéterminé avec des stations de chargement à chaque extrémité pour les 6 autres bus.

Le 2e projet concerne la ville de Luxembourg à laquelle nous avons livré 5 bus électriques hybrides début février. Une station de chargement et 2 pôles ont été installés à la gare, pour les lignes 9, 13 et 14. D’ici la fin du 1er semestre, une 2e station de chargement sera opérationnelle à Cents pour les lignes 9 et 14.

Enfin, le 3e projet est une 1re mondiale pilotée par Sales-Lentz qui a remporté l’appel d’offre lancé par la ville de Differdange qui se dotera de 4 bus entièrement électriques et de 2 stations de chargement pour le mois de mai 2017.

Nous conduisons également d’autres projets dans la Grande Région depuis le Luxembourg : nous avons équipé le TEC de Namur de 11 bus électriques hybrides et 3 stations de chargement et nous venons de gagner un appel d’offre pour la fourniture de 90 bus électriques hybrides entre septembre 2017 et mars 2018 aux communes de Namur et Charleroi, ainsi que de 8 stations de chargement à Namur et 4 à Charleroi. Ceci signifie qu’avant mi-2018, Namur aura 11 stations de chargement et près de 50 bus électriques hybrides, ce qui aura un réel impact environnemental et sociétal, sur la qualité de l’air et sur la qualité de vie.

D’où provient l’électricité utilisée par vos bus hybrides ? Est-ce que des panneaux solaires sont placés sur les stations de chargement ?
Pas encore, mais c’est dans cette direction que nous nous dirigeons. Pour l’instant, l’électricité vient du réseau et il s’agit bien sûr d’électricité verte pour rester en phase avec le sens que nous voulons donner à ces solutions.

Comment se traduit l’accompagnement que vous apportez aux porteurs de projets ?
Notre principale expertise est le Project Management qui consiste à faire l’interface entre le client et le fournisseur d’infrastructures, la Suède qui est le headquarter de Volvo Bus pour la R&D, et la Pologne qui est son site de production. Nous participons aussi aux réunions avec le fournisseur d’électricité, qui doit connaître les demandes à venir pour pouvoir les anticiper.

Nous assurons également le Zone Management pour toute l’Europe. En fonction des capacités du bus hybride, nous déterminons avec le client des zones dans lesquelles on force le bus à être en zéro émission : zones 30, à haute densité de population ou à proximité d’un hôpital ou d’une école par exemple où il est préférable de ne pas générer de bruit ou de pollution. Des rapports et une analyse sont ensuite émis sur base des 1res semaines de circulation, puis nous faisons les ajustements nécessaires.

Enfin, le support après la livraison des bus est assuré par une équipe de 3 personnes qui ont des compétences très pointues et spécifiques en matière de maintenance des bus électriques et hybrides.

Quelles sont vos perspectives à un horizon proche ?
Notre objectif est de faire du Luxembourg le showroom européen de la mobilité électrique pour Volvo Bus. Toute notre gamme de bus circulera prochainement sur nos routes, plusieurs fournisseurs d’infrastructures de recharge seront présents et nous allons inaugurer à la fin de l’année le nouveau building du leader luxembourgeois Centre Poids Lourds Luxembourg qui comptera un site entièrement dédié aux bus. Ceci nous donne un avantage compétitif certain. Grâce à toute l’expérience acquise ces derniers mois, nous allons pouvoir développer un service de conseil unique autour de la stratégie de mobilité des villes, en simulant par exemple, l’impact du remplacement des bus diesel par des bus électriques ou électriques hybrides. Pour ce faire, nous souhaitons nous impliquer de plus en plus dans des projets de recherche en accueillant des doctorants ou des post-docs, grâce à l’agreement « Centre de Recherche » que nous a délivré le ministère de la Recherche. Nous voulons étoffer notre équipe avec de nouvelles compétences autour de l’analyse des données ou de la simulation et pourquoi pas demain sur l’autonomous driving. L’arrivée prochaine du High Performance Computer au Luxembourg est un exemple d’un asset que nous pouvons mettre en avant pour nos projets de recherche. Luxembourg sera alors pour nous un véritable living lab de la smart mobility.

Mélanie Trélat

Publié le
mercredi 19 avril 2017


Mobilité
article
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE

Wind, lakes and sun

Le domaine de l’énergie, face à l’extinction des sources fossiles, doit entamer une nécessaire transition et… se renouveler. Nombreuses sont les initiatives innovantes : centrales de...

Nos partenaires Mobilité


Nos partenaires Mobilité

Nos partenaires