Le Quotidien des enjeux du développement durable !

lundi 21 août 2017

Souscrivez à une offre d'électricité verte digne de ce nom !
facebook twitter linkedin scoopit

Souscrivez à une offre d’électricité verte digne de ce nom !
Energie

Publié le mardi 13 septembre 2016 à 04:00

facebook twitter/ linkedin scoopit

Le Mouvement Écologique et Greenpeace présentent leur évaluation des offres en « électricité verte » qui sont actuellement faites au Luxembourg.

Depuis plusieurs années, le Mouvement Écologique et Greenpeace examinent régulièrement de près les différentes offres d’électricité à l’adresse des ménages privés au Luxembourg. L’objectif déclaré de cet exercice est de pouvoir retenir des recommandations ciblant les offres qui, du point de vue écologique, sont les meilleures, et qui, le cas échéant, valent par conséquent aussi un surcoût.

Le marché national de l’électricité a fortement changé depuis la première évaluation qui remonte à 2007, ceci tant du côté des fournisseurs que du côté des clients. La tendance de base s’annonce tout à fait encourageante : selon l’Institut luxembourgeois de régulation (ILR), la part de l’électricité provenant de sources renouvelables au Luxembourg s’élevait, en 2015, à 55 % de la consommation totale en électricité (à titre de comparaison : selon l’Agence internationale de l’Énergie (AIE), en 2013, la part des énergies renouvelables dans la consommation nationale d’énergie primaire* se situait autour de 4,5 % seulement). Cela est dû au fait que, d’une part, de plus en plus de clients privés sont disposés à acheter de l’électricité à base d’énergies renouvelables même s’ils doivent payer éventuellement un prix plus élevé pour ce « courant vert », et que, d’autre part, certains fournisseurs ont réduit leur offre au seul « courant vert ».

Malgré tout : nous pouvons encore faire mieux ! N’oublions pas que 9,6 % de l’électricité consommée au Luxembourg provient de centrales nucléaires et plus de 35 % de sources d’énergies fossiles, dont 10 % du charbon. De même, en ce qui concerne la qualité, les organisations Greenpeace et Mouvement Ecologique sont toujours d’avis que, du point de vue écologique, des disparités importantes entre les différentes offres en électricité persistent, et cela même entre celles qui sont composées à 100 % d’énergies renouvelables.

À noter que le but primordial pourchassé par les deux organisations écologiques n’a quant à lui aucunement changé au cours de cette dernière décennie : l’électricité produite dans les centrales nucléaires ou dans les centrales à charbon doit être éliminée des réseaux et cela le plus rapidement possible pour faire place à l’électricité à base des sources d’énergie éolienne, solaire, hydraulique, géothermique ou issue de la biomasse renouvelable. C’est la raison pour laquelle l’un des critères clés appliqué pour qu’une offre d’« électricité verte » soit recommandable reste l’investissement conséquent dans les nouvelles unités de production (ou encore rénovées, optimisées, selon le principe du repowering), afin que l’offre en « électricité verte » dans le réseau électrique puisse être renforcée. En même temps, ces installations de production doivent répondre à des critères écologiques pour que la protection de la nature et la biodiversité e.a ne soient pas bouleversées. Garantir une contribution positive en termes de protection de l’environnement au moyen de l’achat de « courant vert » était et reste notre toute première préoccupation.

Les critères minima appliqués à l’égard de l’« électricité verte » visent par conséquent les domaines suivants :

  • la qualité des sources d’énergies renouvelables,
  • la structure d’âge des installations de production,
  • la politique commerciale des producteurs et fournisseurs d’électricité et les liens éventuels avec l’industrie nucléaire, respectivement charbonnière,
  • la transparence, le contrôle et le labeling,
  • les conseils dispensés aux clients.

Dans un marché énergétique en constant changement, qui englobe entre autres une part croissante en électricité à base d’énergies renouvelables, il est évident que ces critères doivent être vérifiés et adaptés périodiquement. Greenpeace et Mouvement Écologique ont par conséquent retravaillé leurs critères minima** appliqués à l’égard des offres d’« électricité verte » recommandable aux clients (nouvelle version 2016) et ont une nouvelle fois évalué les offres actuellement sur le marché sur la base des données fournies par les fournisseurs.

Aux yeux du Mouvement Ecologique et de Greenpeace, les tarifs d’électricité*** suivants peuvent être particulièrement recommandés (état : septembre 2016)

  • EKOenergy (Fournisseur : Eida) ;
  • nova naturstroum (Fournisseurs : Enovos, LEO, NordEnergie, Steinergy) ;
  • SwitchBLUE (Fournisseur : Electris) ;
  • Terra Invest (Fournisseur : Sudstroum).

Au Luxembourg, tous les fournisseurs d’électricité offrent donc un tarif « électricité verte » aux ménages privés que nous pouvons recommander.

 

Toutes les autres offres en électricité de ces mêmes fournisseurs – aux noms parfois très semblables – ne satisfont pas ou seulement en partie aux critères minima retenus par le Mouvement Écologique et Greenpeace en matière d’« électricité verte ». Les clients qui souhaitent apporter une réelle contribution au développement durable des énergies renouvelables dans le domaine de l’électricité devraient dorénavant opter pour un de ces 4 tarifs électriques !

Comme mentionné ci-dessus, une partie importante de l’électricité du réseau national provient toujours des centrales nucléaires ou des centrales à charbon. Alors qu’un approvisionnement électrique de tous les clients (ménages, entreprises, secteur public, industries...) au Luxembourg – sans le moindre apport du nucléaire et du charbon - serait tout à fait envisageable, aussi bien du point de vue technique que du point de vue économique. Le Mouvement Écologique et Greenpeace lancent par conséquent un appel à tous les fournisseurs d’électricité ainsi qu’à tous les consommateurs-clients au Luxembourg de renoncer sans délai au courant à base du nucléaire ou du charbon. L’énergie nucléaire représente une menace pour l’existence nationale et les centrales à charbon constituent les destructeurs du climat par excellence ! Devant cette prise de conscience, il s’avère irresponsable de continuer à exploiter ces sources ou à en vendre les produits d’électricité. À moyen terme, le courant à base de gaz naturel devra lui aussi disparaître de nos réseaux, or, à court terme, il importe de renoncer avant tout à l’énergie issue des industries nucléaire et charbonnière !

Notes :
* Le besoin en énergie primaire renferme – outre le besoin en énergie réel – la part d’énergie nécessaire au cours des chaînes de processus antérieurs, lors de l’exploitation, de la transformation et de la répartition des sources d’énergies.
** Greenpeace/Mouvement Écologique : Les critères minima de l’« électricité verte » - septembre 2016
*** Les données suivantes ont été mises à disposition par les fournisseurs ; elles se réfèrent au mix électrique estimé pour l’année 2016 :

  • EKOenergy achète du courant provenant d’installations photovoltaïques européennes récentes, dont le faible impact environnemental est certifié par l’initiative européenne EKOenergy. 10 c/MWh vont dans une Fondation pour l’environnement. www.ekoenergy.lu
  • nova naturstroum se compose à 100 % d’énergies éolienne, hydraulique, photovoltaïque et de l’énergie à base de biomasse provenant en majeure partie d’installations nationales et régionales (62,5 %). Une part importante d’installations récentes de moins de 3 ans d’âge en augmente encore l’utilité environnementale. La transparence est assurée par un contrôle indépendant (TÜV). Le Fonds nova naturstroum soutient des projets supplémentaires en matière d’énergies renouvelables et de technologies vertes. http://www.enovos.lu/particuliers/electricite/nova-naturstroum
  • SwitchBLUE vous garantit 100 % d’énergie propre provenant de barrages hydrauliques européens sans émissions de CO2 ou déchets nocifs pour l’environnement. En optant pour un contrat SwitchBLUE, le client choisit un produit haut de gamme et contribue ainsi à la protection de l’environnement ainsi qu’à la promotion des énergies renouvelables au Luxembourg. D’ailleurs, Electris fournit tous ses clients exclusivement en électricité verte, concrétisant ainsi sa stratégie de développement durable 100% énergies renouvelables. http://www.electris.lu/fr/58/particulier/tarifs/switchblue/
  • Terra Invest se compose des énergies éolienne, hydraulique, photovoltaïque et de l’énergie à base de biomasse produites en Europe. 0,4 c/kWh du prix de vente sont investis dans le développement des énergies renouvelables ainsi que dans des projets de recherche au Luxembourg. www.sudstroum.lu/fr/Produits-et-tarifs/Sudstroum-TERRA-INVEST

DOCUMENT CRITÈRES MINIMA - ÉLECTRICITÉ VERTE par Greenpeace et le Mouvement Écologique

Communiqué par Greenpeace et Mouvement Écologique

Publié le mardi 13 septembre 2016


Energie
Communiqué
distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Energie


Nos partenaires Energie

Nos partenaires