Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Notre petit pays se mobilise
facebook twitter linkedin scoopit

Notre petit pays se mobilise

Mobilité

Publié le
mercredi 11 octobre 2017 à 04:00

facebook twitter/ linkedin scoopit

Ce moyen de transport peu onéreux, non polluant qu’est le vélo permet à ses utilisateurs de faire de l’exercice quotidiennement et de se rendre sur leur lieu de travail en prenant le temps tout en réduisant son impact sur l’environnement. Cette philosophie qui consiste à réfléchir mobilité gagne tout le Grand-Duché de Luxembourg.

Le système de vélo partagé luxembourgeois Vel’oH a atteint 1,5 million de locations en 2017.

Ce système de location directe pour particulier ou employé connaît un franc succès, 75 stations proposent ces vélos dans la ville de Luxembourg. Les stations sont réparties sur plusieurs quartiers de la capitale et sont accessibles 24 h/24 et 7 j/7.

Le projet 2018 pour faciliter cette mobilité douce est d’étoffer l’offre de location en proposant des vélos à assistance électrique pour environ 30 % du parc, ce qui répond aux exigences topographiques de cette ville.

Par Kaffi sur Wikipedia luxembourgeois, CC BY-SA 3.0
Par Kaffi sur Wikipedia luxembourgeois, CC BY-SA 3.0

La ville de Luxembourg met à disposition ces vélos en libre-service à partir des bornes parking disséminées dans la ville, à proximité des lieux de vie, des commerces et des transports en commun, ce qui permet d’effectuer des trajets courts. Le choix d’abonnement se fait en fonction des besoins, il existe un abonnement de longue durée qui donne accès au service Vel’oH pendant toute une année ou de courte durée qui permet de prendre un vélo quand l’usager le souhaite, pour une durée de 1 à 7 jours.

Vël’OK, est le système de vélos en libre-service d’Esch-sur-Alzette et de ses environs mis en place en 2009 et exploité par le CIGL Esch-sur-Alzette.

Le système s’est étendu depuis 2015 dans les communes voisines de Bettembourg, Differdange, Dudelange, Kayl, Rumelange, Sanem et Schifflange et s’équipe progressivement de vélos à assistance électrique. En 2017, le projet prévoit 25 autres stations qui renforceront le réseau dans les communes les moins desservies. Quelque 250 vélos classiques et électriques sont mis à disposition de la population 24 h/24 et 7 j/7 sur différentes stations réparties dans les 6 communes participant au projet. Le service Vël’Ok fonctionne seulement avec la carte E-GO qui, une fois passée dans la borne électronique, libère un vélo. La durée d’utilisation est limitée à 30 minutes pour que chacun ait la possibilité de trouver un vélo disponible au moment où il en a besoin.

Une autoroute à vélos entre Esch et Luxembourg ?

Il faut savoir que 180 000 travailleurs traversent la frontière quotidiennement pour gagner leur lieu de travail au Luxembourg. Les trajets se font le plus couramment en voiture et donnent lieu à d’innombrables embouteillages malgré le covoiturage ou les solutions de mobilité qui ne permettent pas pour l’instant de remédier à cet état de fait.

Comme les voisins allemands, une autoroute cyclable serait une idée parmi tant d’autres pour désengorger le circuit actuel, l’autoroute A4 en l’occurrence. Longue de 18 km, elle rallierait Esch au centre de ville de Luxembourg. Ce projet est pensé par la LVI ou Lëtzebuerger Vëlos-Initiativ et permettrait aux employés d’aller au travail en vélo. La piste cyclable conçue à double sens serait entièrement dédiée aux vélos sur des bandes de 2 mètres de large. Le vélo électrique serait la solution sur ce trajet d’environ 45 minutes pour les moins aguerris. Moins d’embouteillages donc moins de stress, moins de frais d’essence, de parking et surtout une capitale européenne plus à même de maîtriser sa mobilité, telle est la promesse de ce projet.

La ville de Luxembourg s’engage dans ce sens, elle a aménagé le Pont rouge avec une piste cyclable, a créé une passerelle suspendue sous le Pont Adolphe officiellement utilisable pour le 17 septembre 2017 de cette année et a construit un nouvel ascenseur au Pfaffenthal pour descendre avec son vélo dans le Gründ.

Les efforts pour donner toute sa place au moyen de locomotion le plus écologique sont divers et variés.

La ville de Differdange a récemment inauguré la première école de vélo du Luxembourg.

Son objectif est d’enseigner cette pratique aux enfants dans les meilleures conditions possibles et de les sensibiliser aux questions de sécurité. Ainsi, différents circuits permettront l’expérimentation sur terrain et l’assimilation de cette conduite en toutes circonstances.

Photo principale : Par GilPe - Travail personnel, CC BY-SA 3.0 - Wikimedia.org

Sara Liégeois

Publié le
mercredi 11 octobre 2017


Mobilité
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE

Lëtz go !

Longtemps symbole de liberté, la voiture tend aujourd’hui à être perçue comme une source de contraintes. Tant mieux ! Car cela a permis de libérer la créativité des acteurs publics et...

Nos partenaires Mobilité


Nos partenaires Mobilité

Nos partenaires