Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
La ministre de l’Environnement augmente les aides au reboisement
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

La ministre de l’Environnement augmente les aides au reboisement

Green Planet

Publié le
mercredi 16 juillet 2014 à 06:45

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Le 6 juillet, la région centre-ouest de notre pays a été touchée par une forte tempête orageuse. Même si l’inventaire du chablis n’a pas encore pu être mené de manière détaillée, localement, les dégâts sont très importants. Dans les parcelles endommagées, la destruction du bois sur pied est souvent totale en raison du bris des arbres.

Certaines des parties détruites en forêt publique qui ne pourront être nettoyées et reboisées en raison des difficultés d’accès et de la configuration du terrain se régénéreront naturellement et seront les témoins de la dynamique naturelle des écosystèmes

Rien que dans la forêt domaniale de Septfontaines, une surface d’environ 44,5 ha a été atteinte, et le volume total des bois détruits dans cette forêt s’élève à 26.000 m3. Pour l’ensemble du pays, les dégâts en forêt publique sont estimés à environ 35.000 m3, dont un volume d’environ 9.000 m3 sous forme d’arbres individuels et de couronnes cassées. Les dégâts en forêt privée sont actuellement grossièrement estimés à quelques 10.000 m3 sur une superficie d’environ 30 hectares.

Dans ces conditions, certaines des parties détruites en forêt publique ne vont pas pouvoir être nettoyées et reboisées en raison des difficultés d’accès et de la configuration du terrain. Ces zones vont se régénérer naturellement et seront les témoins de la dynamique naturelle de ces écosystèmes complexes.

Impact financier local important

L’impact global des dégâts de la tempête du 6 juillet ne peut pas être caractérisé de catastrophique au niveau national et ne devrait pas influencer négativement la biodiversité, le marché du bois ou l’économie verte en général. Pour rappel : En hiver 1989 et au printemps 1990, deux tempêtes d’une rare violence, Vivian et Wiebke, avaient mis à terre 1.500.000 m3 de bois au Grand-Duché de Luxembourg. Cependant, l’impact financier local au niveau des propriétaires forestiers touchés est important, car la destruction des arbres est souvent totale en raison du bris.

Dès lors et en exécution des dispositions figurant dans le règlement grand-ducal du 13 mars 2009 concernant les aides aux mesures forestières en agriculture et en forêt, la ministre de l’Environnement a décidé que les chablis survenus le 6 juillet 2014 sont à considérer comme calamité naturelle au sens de l’article 32, paragraphe 4, dernier alinéa de la loi modifiée du 18 avril 2008 concernant le renouvellement du soutien au développement rural.

En conséquence, les montants des aides au reboisement concernant des peuplements tombés en chablis le 6 juillet 2014 sont doublés. Les demandeurs d’aides doivent se munir d’un certificat de l’Administration de la Nature et des Forêts attestant que les peuplements concernés sont tombés en chablis à cette date.

Pour obtenir ce certificat, les propriétaires forestiers concernés doivent introduire au préalable une demande d’autorisation de coupe d’urgence par le biais d’un formulaire préétabli à l’Administration de la nature et des forêts jusqu’au 30 septembre 2014.

La demande en obtention de l’aide au reboisement à la suite de chablis est à introduire jusqu’au 31 octobre 2014.

Communiqué par le ministère du Développement durable et des Infrastructures / Photo © Ralf Lotys sur Wikipedia

Publié le
mercredi 16 juillet 2014


Green Planet
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Green Planet


Nos partenaires Green Planet

Nos partenaires