Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
L’OCDE lance l’Indicateur du Vivre Mieux au Brésil
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

L’OCDE lance l’Indicateur du Vivre Mieux au Brésil

Qualité de vie

Publié le
jeudi 12 juin 2014 à 07:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

L’OCDE a lancé, le 9 juin dernier, la version portugaise de son Indicateur du Vivre Mieux en présence de Pelé, la légende vivante du football. Cette sixième déclinaison linguistique de l’interface de l’Indicateur permet à l’OCDE de s’adresser désormais à plus de 240 millions de lusophones à travers le monde. Depuis son lancement, plus de quatre millions de personnes dans 184 pays ont consulté l’Indicateur et ont été invitées à partager ce qui contribue le plus à leur bien-être.

Pour la première fois, les visiteurs du site Internet de l’Indicateur peuvent découvrir ce qui rend la vie plus belle pour plus de 65.000 utilisateurs du monde entier

A l’occasion de l’événement organisé à São Paulo par l’OCDE et la Fundação Getulio Vargas (FGV) pour le lancement de l’Indicateur, Pelé a déclaré : « L’Indicateur du Vivre Mieux de l’OCDE montre aux gens du Monde entier qu’il y a plus que le football dans la vie ».

L’Indicateur du Vivre Mieux invite les citoyens à créer leur propre indicateur du bien-être en classant par ordre d’importance onze critères – logement, revenu, emploi, liens sociaux, éducation, environnement, engagement civique, santé, satisfaction, sécurité, équilibre travail-vie – et permet de comparer les pays en fonction de l’importance accordée aux différents critères du bien-être.

Pour la première fois, les visiteurs du site Internet de l’Indicateur peuvent découvrir ce qui rend la vie plus belle pour plus de 65.000 utilisateurs du monde entier. À l’aide d’une carte interactive actualisée en temps réel, les visiteurs peuvent prendre connaissance des priorités des habitants de chaque pays et trier leurs réponses par genre et par tranche d’âges. Ils peuvent aussi comparer les réponses entre les pays. Comme indiqué ci-dessous, les utilisateurs brésiliens placent l’éducation en tête parmi les critères, alors que les utilisateurs portugais accordent plus d’importance à la satisfaction à l’égard de la vie.

Forte hausse de la participation attendue

En 2013, le lancement de la version espagnole de l’Indicateur du Vivre Mieux ( www.ocdeindicevidamejor.org ) a entraîné une hausse de la participation dans les pays hispanophones, hausse particulièrement marquée en Argentine (supérieure à 300 %), en Colombie (supérieure à 500 %), au Costa Rica (supérieure à 500 %), en Espagne (supérieure à 150 %) et au Mexique (supérieure à 300 %). En début d’année, le lancement de la déclinaison allemande a donné une forte impulsion à la participation des utilisateurs allemands : 2.000 ont donné leur avis en une semaine (contre 3.000 en deux ans et demi auparavant).

L’Indicateur du Vivre Mieux fait partie de l’Initiative du Vivre Mieux de l’OCDE qui vise à mesurer et à analyser la qualité de vie des citoyens au travers d’un ensemble d’indicateurs du bien-être régulièrement mis à jour. Il est actuellement disponible en cinq langues (anglais, français, allemand, espagnol et russe) et peut être intégré à des sites Internet ou des blogs.

Communiqué par l’OCDE

Publié le
jeudi 12 juin 2014


Qualité de vie
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Qualité de vie


Nos partenaires Qualité de vie

Nos partenaires