Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Glacis-Luxexpo : le premier tracé du tram soumis aux députés
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Glacis-Luxexpo : le premier tracé du tram soumis aux députés

Mobilité

Publié le
mercredi 30 avril 2014 à 12:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Présentée aux députés de la Commission du Développement durable ce mercredi 30 avril par François Bausch, ministre du Développement durable et des Infrastructures, la première phase du projet du tram devrait permettre de relier le Glacis à Luxexpo en trois minutes d’ici 2017 . Par la suite, son tracé devrait s’étendre pour desservir le Findel et la Cloche d’Or.

Ne reste plus qu’à savoir quelles mesures seront prises pour l’environnement et ses défenseurs qui risquent bien d’élever la voix en découvrant les impacts de la construction qui doit notamment toucher des zones classées “Natura 2000“

24 arrêts en 42 minutes. Voilà ce que propose le Ministère du Développement Durable et des Infrastructures au moment de présenter son projet de tram aux députés de la Commission du Développement durable ce mercredi 30 avril.

Principale partie du projet MODU lancée par l’ancien gouvernement, le projet du retour du tram dans la capitale fait grincer de nombreuses dents, à commencer par celles de la Chambre des Métiers qui préférerait un “busway“ , et le vote des députés est attendu avec impatience. En attendant, le projet présenté promet une première partie du tracé du tram reliant Luxexpo au Glacis, à raison d’un tram toutes les trois minutes d’ici 2017.

Dialogues et mesures

Le coût de cette première partie devrait avoisiner les 345 millions d’euros, un financement partagé entre l’Etat et la Ville de Luxembourg. La seconde (et dernière partie) du tracé, qui devrait se passer de caténaires à partir du moment où il entrera en centre-ville, serait quant à elle uniquement financée par l’Etat. A termes, c’est-à-dire, d’ici 2021, le tram devrait relier le Findel à la Cloche d’Or en 42 minutes à raison d’une vingtaine d’arrêts donc (dont neuf « points multimodaux » tels que des gares routières ou des parkings).

Les travaux, dont le départ devrait être donné l’an prochain, commenceront du côté du Kirchberg avec la construction d’un centre de remisage au niveau de Luxexpo avant de se prolonger vers le Pont Rouge. Par la suite, les travaux s’étendront au Glacis puis à la gare. Parant aux possibles colères des commerçants, François Bausch assure l’établissement d’un « dialogue étroit avec les commerçants », ainsi que la prise de « mesures de compensation pour limiter les éventuelles pertes liées au chantier ». Ne reste plus qu’à savoir quelles mesures seront prises pour l’environnement et ses défenseurs qui risquent bien d’élever à leur tour leurs voix en découvrant les impacts de la construction qui doit notamment toucher des zones classées “Natura 2000“. Le ministre promet la publication des résultats des différentes études menées en ce sens.

Photo ©Tram Luxembourg

 

Publié le
mercredi 30 avril 2014


Mobilité
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Mobilité


Nos partenaires Mobilité

Nos partenaires