Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
François Bausch rencontre François Bellot à Arlon
facebook twitter linkedin scoopit

François Bausch rencontre François Bellot à Arlon

Mobilité

Publié le
jeudi 9 novembre 2017 à 04:00

facebook twitter/ linkedin scoopit

En date du 6 novembre 2017, François Bausch a rencontré François Bellot, ministre de la Mobilité, chargé de Belgocontrol et de la Société nationale des chemins de fer belges, à Arlon. À l’ordre du jour étaient les avancées en matière de mobilité ferroviaire pour les navetteurs frontaliers, notamment les parkings pour navetteurs et la tarification transfrontalière.

En effet, dans une lettre d’intention signée conjointement, les ministres ont convenu d’introduire une tarification transfrontalière intéressante avec gratuité des parkings auprès des gares d’Arlon, Aubange, Bertrix, Florenville, Forrière, Gouvy, Grupont, Habay, Halanzy, Jemelle, Libramont, Marbehan, Messancy, Neufchâteau, Poix-Saint-Hubert, Stockem, Trois-Ponts, Vielsalm, Virton, Viville, Zone Marche (Marloie, Marche-en-Famenne, Aye), de promouvoir la desserte ferroviaire entre Arlon et Luxembourg et de revaloriser la relation voyageurs entre Luxembourg et Bruxelles grâce à l’utilisation d’un matériel roulant de qualité, à la réduction du temps de parcours ainsi que la modernisation du réseau.

Tarification et abonnements transfrontaliers

En ce qui concerne la tarification transfrontalière et la gratuité des parkings auprès des gares, les deux ministres ont convenu qu’avec effet au 1er décembre 2017, les prix des abonnements de base mensuels seront réduits de 13,50 euros, et les prix des abonnements de base annuels seront quant à eux réduits de 135 euros (par exemple pour un abonnement mensuel Arlon-Luxembourg de 93,50 à 80 euros). Le déchet des recettes en résultant sera pris en charge par le Luxembourg.

En contrepartie, et avec effet à la même date, la SNCB mettra gratuitement à la disposition des détenteurs d’un abonnement de train domicile-travail Belgique-Luxembourg, les parkings SNCB à proximité des gares susmentionnées.

ETCS et dispositif d’aide à la conduite MEMOR II+

Sur base des premières conclusions tirées des enquêtes menées après la collision ferroviaire du 14 février 2017, l’administration des Chemins de fer avait fixé une date limite d’autorisation sur le réseau ferré luxembourgeois de véhicules circulant sous le système MEMOR II+. Après le 31 décembre 2019 ne sera accepté que l’équipement ETCS sur le matériel roulant.

Un groupe de travail entre autorités nationales de sécurité sera en charge d’assurer la transition entre la circulation sur le réseau ferré luxembourgeois de matériel roulant équipé du dispositif d’aide à la conduite Memor II+ et du sous-système ETCS qui est le système de sécurité qui est exploité depuis le 1er juillet 2017 sur le réseau ferré luxembourgeois.

François Bausch a déclaré : « Je me réjouis de cet accord et estime que ces nouveautés sont un pas important en direction d’une stratégie de mobilité transfrontalière. »

 

Sur la photo : Gare d’Arlon par Peter Van den Bossche sur Wikipedia - CC-BY-SA-2.0

Communiqué par le ministère du Développement durable et des Infrastructures

Publié le
jeudi 9 novembre 2017


Mobilité
Communiqué
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Mobilité


Nos partenaires Mobilité

Nos partenaires