Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Focus sur Luxland
facebook twitter linkedin scoopit

Focus sur Luxland

Mobilité

Publié le
mercredi 11 octobre 2017 à 04:00

facebook twitter/ linkedin scoopit

thyssenkrupp Ascenseurs Luxembourg vient d’installer un parking automatisé pour voitures dans une nouvelle construction en centre-ville.
Rencontre avec Christian Brausch, responsable projets chez thyssenkrupp Ascenseurs Luxembourg

Quel est le contexte du projet ?
Luxland, du nom de son promoteur, est un bâtiment de bureaux de 6 étages et 9 niveaux au total (-2 > +6) qui regroupe plusieurs locataires par étage. Situé boulevard Royal, il a été construit en lieu et place d’un ancien bâtiment qui a aujourd’hui été démoli. Le projet comporte donc certaines contraintes, puisque Luxland est enclavé entre 2 autres bâtiments existants et il doit impérativement respecter la ligne de façades. Dans cet espace restreint, qui ne peut être étendu, thyssenkrupp Ascenseurs Luxembourg a installé un ascenseur et un parking automatisé.

Les parkings automatisés ne sont pas encore très connus au Luxembourg…
En effet. Pourtant, pour le fabricant, la firme allemande Wöhr, c’est déjà la 3e référence au Luxembourg : le bâtiment du Conseil d’État (modèle Parksafe 582, 46 emplacements), le bâtiment Rugo à Luxembourg-Gare (modèle Multiparker 750, 45 emplacements) et désormais le bâtiment Luxland (modèle Parksafe 580, 14 emplacements sur 5 niveaux). Wöhr est le leader mondial dans les systèmes de parkings. Je crois que ces systèmes sont une solution idéale dans les villes, car on arrive à stationner les véhicules sans perdre de l’espace avec des rampes, par exemple. C’est donc un gain de place énorme et une vraie solution pour les espaces restreints.

Quel a été le principal challenge ?
Le projet était un véritable défi sur le plan statique, car nous disposions d’à peine 15 m de profondeur pour creuser et installer la structure métallique du parking.

Comment ce parking automatisé fonctionne-t-il ?
À l’entrée du parking, se trouve une borne. Chaque utilisateur possède un badge qui lui permet d’ouvrir, via cette borne, une porte automatique. Il entre avec son véhicule et la place sur un plateau pivotant qui pivote légèrement dans la direction idéale. En face de lui, un écran le guide jusqu’à ce que le positionnement de la voiture soit optimal. Le conducteur sort ensuite de la voiture et du garage pour entrer dans le bâtiment. À l’extérieur du parking, un écran tactile invite le conducteur à faire le check-up d’un certain nombre de points. Il doit confirmer qu’il n’y a personne dans le véhicule, que les rétroviseurs sont rabattus, que l’antenne est rentrée, que les portes sont fermées et que le frein à main est tiré. Enfin, il doit de nouveau badger pour refermer la porte et enclencher la descente du véhicule qui sera stocké dans une construction métallique. Pour récupérer son véhicule, la démarche est la même, en sens inverse.

Combien de temps faut-il pour récupérer son véhicule ?
Le temps moyen pour la sortie du véhicule est de 110 secondes. En comparant avec les parkings publics, c’est très rapide. Quand vous déposez votre véhicule dans un parking public traditionnel, vous mettez au moins 5 minutes, parfois plus, pour sortir votre véhicule, en vous énervant peut-être à cause de l’étroitesse des places, de la manière de stationner du véhicule voisin ou du fait de vous retrouver, à la barrière de sortie, derrière un conducteur qui a oublié de payer son ticket à la caisse. Pendant que vous circulez dans les parkings publics, vous respirez souvent un air de mauvaise qualité et vous passez par des endroits insalubres ou inspirant peu de sécurité. À propos de sécurité, les véhicules et les biens dans les véhicules stationnés dans les parkings automatisés Wöhr sont en toute sécurité. Personne ne peut accéder à l’intérieur de ces parkings, hormis le technicien d’entretien. Il n’y a donc pas de risque de vol. Il n’y a également aucun risque d’endommager votre véhicule ou un véhicule voisin en ouvrant la porte, par exemple, ou en manœuvrant pour rentrer et sortir. Avec votre badge, vous déposez et vous récupérez votre véhicule directement au niveau de la rue. Le système se charge de tout le reste.

Ce parking permet de ranger 14 voitures. Est-ce qu’on peut envisager d’autres « formats » ?
Bien sûr ! Wöhr propose une gamme de parkings simples avec des plateformes de voitures superposées, mais également tout type de configurations sur-mesure : du semi-automatisé au tout automatisé, du petit parking pour 3 ou 4 voitures destiné à des particuliers au parking public, comme celui que Wöhr a installé à Budapest ou à Mumbai tout récemment.

Avez-vous d’autres exemples de réalisations emblématiques ?
Un exemple très frappant : à Singapour, un parking automatisé pour 116 véhicules a été installé dans une tour d’une centaine de mètres de hauteur où chacun des 29 étages accueille un appartement avec garage privatif attenant à la salle de séjour. Autrement dit, le véhicule est monté automatiquement au garage en même temps que les propriétaires prennent l’ascenseur pour rejoindre leur appartement. En voyant une telle réalisation, on a l’impression qu’il n’y a pas de limite à l’imagination. Les systèmes de parkings automatisés ouvrent donc des possibilités toutes nouvelles aux bureaux d’études et aux architectes.

Mélanie Trélat

Consultez en ligne NEOMAG #09 édition spéciale

© NEOMAG - Toute reproduction interdite sans autorisation préalable de l’éditeur

Publié le
mercredi 11 octobre 2017


Article de notre partenaire

ThyssenKrupp Ascenseurs Luxembourg sàrl
Mobilité
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Mobilité


Nos partenaires Mobilité

Nos partenaires