Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Face au virus Ebola, le Centre médical SOS de Monrovia a d’urgence besoin de matériel
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Face au virus Ebola, le Centre médical SOS de Monrovia a d’urgence besoin de matériel

Qualité de vie

Publié le
lundi 28 juillet 2014 à 07:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Alors que le virus Ebola regagne du terrain en Afrique de l’Ouest, SOS Villages d’Enfants poursuit ses efforts pour renforcer la prévention auprès des communautés. A ce jour, le Centre médical SOS de Monrovia au Liberia manque cruellement de matériel de protection pour son personnel et ses patients. SOS Villages d’Enfants Monde lance un appel à la solidarité pour l’aider à subvenir à ses besoins.

L’épidémie regagne du terrain et le bilan est lourd : plus de 600 morts depuis février

D’après l’Organisation Mondiale de la Santé, la propagation du virus Ebola, qui sévit depuis le début de l’année en Guinée, au Liberia et en Sierra Leone, est loin d’être enrayée. Bien au contraire. L’épidémie regagne du terrain. Le bilan est lourd : plus de 600 morts depuis février et de nouveaux cas signalés dans les trois pays. L’urgence est là : la transmission du virus se poursuit au sein des communautés et en milieu sanitaire, dans les villes et les campagnes. Contre ce virus qui provoque de violentes hémorragies et peut tuer jusqu’à 90% des personnes infectées, il n’y a ni vaccin, ni traitement. Début juillet, l’OMS a convoqué une réunion ministérielle au Ghana en présence de onze pays africains. Elle a débouché sur l’adoption d’actions prioritaires pour enrayer l’épidémie.

Travail de prévention de SOS Villages d’Enfants Liberia

La prévention reste une mesure phare pour couper court à la propagation du virus. Mais en Afrique de l’Ouest, beaucoup de personnes continuent de croire que l’épidémie n’est pas réelle et, du coup, n’observent pas les mesures préventives de rigueur, expliquait récemment Simon Tokpohozin du bureau national de SOS Liberia. SOS Villages d’Enfants est mobilisée et, avec l’aide d’experts du Ministère de la Santé et des spécialistes de l’hygiène, propose des programmes de sensibilisation et d’éducation à la santé. A ce jour il n’y a pas de cas suspect dans des Villages d’Enfants SOS où les équipes s’assurent que visiteurs et résidents observent des règles d’hygiène strictes. Mais il faut renforcer les mesures de protection et de prévention pour éviter toute forme de contagion au niveau des infrastructures et programmes SOS.

Centre médical SOS de Monrovia : besoin urgent de matériel

Il y a au Liberia un manque crucial d’équipement de protection dans les structures sanitaires du pays. Selon Simon Tokpohozin, de nombreux centres de santé et hôpitaux ont fermé leurs portes en raison de conditions de travail non adéquates pour le personnel soignant. Récemment, une équipe du Ministère de la Santé et des Affaires sociales a visité le Centre médical SOS de Monrovia, réputé pour ses services de qualité, et a loué ses actions de sensibilisation publique. Mais alors que le virus Ebola se développe, que le centre est davantage exposé vu le nombre grandissant de ses patients et que son stock se réduit drastiquement, il a désormais un besoin urgent en matériel de protection et produits de désinfection (pour un montant de 45.926€) et en Equipements de Protection Individuelle (EPI).

Pour soutenir le programme d’aide d’urgence, il est possible de faire un don sur le compte n° CCPL LU65 1111 0050 0053 0000 avec la mention « Urgence Ebola » ou en ligne sur www.sosve.lu

Communiqué par SOS Village d’Enfants Monde / Photos ©Christian Lesske pour SOS Villages d’Enfants

Publié le
lundi 28 juillet 2014


Qualité de vie
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Qualité de vie


Nos partenaires Qualité de vie

Nos partenaires