Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Enfin ! Levée de l’astreinte au contrôle technique pour pedelecs
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Enfin ! Levée de l’astreinte au contrôle technique pour pedelecs

Mobilité

Publié le
mercredi 10 février 2016 à 03:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

La voie est désormais libre !

La suppression de cette vignette représente un nouveau chapitre dans l’histoire de ses efforts déployés, l’encourageant à motiver à nouveau les citoyen(ne)s à participer à la mobilité douce par un recours plus fréquent au pedelec.

Depuis des années, le Mouvement Ecologique – en étroite collaboration avec l’Oekozenter Pafendall, le projet Oekotopten.lu et la Lëtzebuerger Vëlos‐Initiativ – déploie tous ses efforts afin d’éviter que la cote de popularité grimpante des vélos avec assistance électrique de pédalage, lesdits PEDELECS, ne soit freinée par une contrainte à des démarches administratives bizarroïdes et insensées auprès de la Société nationale de contrôle technique de Sandweiler.

Jusqu’au 31 janvier 2016, tout brave citoyen ayant acquis une telle bicyclette, avait l’obligation de se rendre auprès de la susmentionnée, muni de la facture attestant de l’achat en question, dans le but de se voir délivrer un certificat de conformité adéquat.

Depuis le 1er février 2016, cette vignette est enfin supprimée !

La suppression de cette vignette représente un nouveau chapitre dans l’histoire de ses efforts déployés, l’encourageant à motiver à nouveau les citoyen(ne)s à participer à la mobilité douce par un recours plus fréquent au pedelec. Il est bel et bien établi que les adeptes de pedelecs utilisent leur engin plus souvent pour se rendre au travail et cela même pour des distances plus importantes que les cyclistes traditionnels, étant donné que le rayon de la mobilité active est plus grand, le temps nécessité pour les déplacements moins important, sans parler du confort de l’assistance électrique de pédalage dans les pentes difficiles.

A noter encore que, dans la mesure où les pedelecs ne sont pas plus grands en termes de taille et de forme que les bicyclettes traditionnelles, il est permis de les emporter dans les compartiments de train spécialement aménagés pour vélos. Voilà un autre argument de taille en faveur de la mobilité douce.

Communiqué Oekotopten.lu -  www.oekotopten.lu

Publié le
mercredi 10 février 2016


Mobilité
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Mobilité


Nos partenaires Mobilité

Nos partenaires