Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Courir contre les mines antipersonnel
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Courir contre les mines antipersonnel

Qualité de vie

Publié le
vendredi 6 juin 2014 à 06:30

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

L’École fondamentale de Koerich a participé, le mardi 3 juin, à la première édition de « Ech lafe géint d’Minne » organisée par Handicap International, une course solidaire au profit des victimes de mines antipersonnel. Au total ce sont près de 250 élèves qui ont pris part à l’activité afin de marquer leur engagement contre ces armes.

Il est nécessaire que les jeunes prennent conscience des terribles conséquences que ces armes infligent aux populations civiles afin de comprendre toute l’importance de leur mobilisation

Grâce à une précieuse mobilisation du personnel pédagogique de l’école, des parents d’élèves et de la commune, les enfants ont pu, le temps d’une matinée, s’engager au profit des victimes en participant à une course solidaire. Ils ont également pu découvrir les actions de Handicap International dans le domaine du déminage humanitaire.

La mobilisation était au rendez-vous

L’ensemble des élèves de l’École fondamentale de Koerich se sont retrouvés ce mardi 3 juin sur le stade de football de la commune pour courir contre les mines antipersonnel, les bombes à sous-munitions et les restes explosifs de guerre. Agés de 3 à 13 ans, les 250 enfants ont pris part à la course sur des parcours différents. Les classes se sont relayées de 8h30 à 11h30 ; une matinée durant laquelle la motivation, l’engagement et la volonté de se mobiliser étaient au rendez-vous.

« Pour cette course, chaque jeune s’est fait sponsorisé par des personnes de son entourage qui se sont ensuite engagées à verser un don par tour parcouru le jour de la course au profit de l’association », précise Marine Perrotey, chargée de Marketing pour Handicap International Luxembourg.

Ces dons permettront alors de soutenir les projets que Handicap International mène dans le monde.

Une sensibilisation au déminage humanitaire

Durant cette matinée, les enfants ont également pu assister à une animation sur le déminage humanitaire présentée par Roland Birchen, démineur professionnel au sein de l’armée luxembourgeoise, pour mieux comprendre les problèmes et les enjeux liés aux mines antipersonnel, aux bombes à sous-munitions et aux restes explosifs de guerre. 

« Il est nécessaire que les jeunes prennent conscience des terribles conséquences que ces armes infligent aux populations civiles afin de comprendre toute l’importance de leur mobilisation et de leur engagement citoyen en faveur des victimes et du rejet inconditionnel de ces armes meurtrières », explique Martin Lagneau, Directeur de Handicap International Luxembourg.

La mobilisation ne doit pas faiblir

Loin d’être terminé, le combat contre ces fléaux se poursuit. On déplore encore une victime toutes les deux heures dans le monde. Plus de 72% d’entre elles sont des civils dont 42% sont des enfants. On estime à 500.000 le nombre total de survivants d’accidents par mines, bombes à sous-munitions et autres restes explosifs de guerre dans le monde. Par ailleurs, des millions de personnes vivent encore sous la menace de ces armes, parfois des décennies après les conflits.

Communiqué par Handicap International Luxembourg / Photo ©C.Chibaeff / Handicap International

Publié le
vendredi 6 juin 2014


Qualité de vie
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Qualité de vie


Nos partenaires Qualité de vie

Nos partenaires